alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 21:57
Dernières news
Kaïs Saïed appelle à conjuguer les efforts afin que l’Etat puisse poursuivre son rôle social
27/09/2022 | 22:31
1 min
Kaïs Saïed appelle à conjuguer les efforts afin que l’Etat puisse poursuivre son rôle social

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu ce mardi 27 septembre 2022, le ministre des Affaires sociales, Malek Ezzahi.

La rencontre a permis d’aborder les résultats de la participation du ministre des Affaires sociales à la Conférence arabe du travail au Caire à la tête d’une délégation composée de représentants de l’UGTT et de l’Utica.

 

Il a, également, été question d’un certain nombre de questions sociales et du rôle que devrait endosser le ministère dans plusieurs domaines afin de soutenir les citoyens.

 

A cette occasion, le président de la République a pris connaissance des interventions du ministère des Affaires sociales dans plusieurs domaines, notamment, à l’occasion de la rentrée scolaire.

 

Le président de la République a souligné la nécessité de conjuguer les efforts entre les différents départements ministériels concernés afin que l’Etat puisse poursuivre son rôle social.

 

S.H

27/09/2022 | 22:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Gardons un minimum d'honnêteté!
La répartition des charges est une obligation en Tunisie!
a posté le 28-09-2022 à 08:32
ritz Schäffer, premier ministre-président de Bavière après la Seconde Guerre mondiale, était convaincu qu'il fallait redistribuer les richesses à l'heure zéro dans une Allemagne dévastée par la guerre. Le politicien de la CSU ne s'est pas fait d'amis avec l'idée d'impôts spéciaux.

Et ainsi, la jeune République fédérale d'après guerre a connu la plus grande action de redistribution jamais réalisée dans une économie de marché libre. Des dizaines de milliards provenant de taxes sur la fortune, les hypothèques et les bénéfices de crédit ont été prélevés et versés à des millions de personnes démunies. Le 1er septembre 1952, la loi sur la soi-disant répartition des charges est entrée en vigueur.

L'idée n'a apparemment pas perdu beaucoup de sa force de rayonnement sociopolitique. En effet, lors du débat sur la manière dont l'?tat devait faire face aux coûts élevés de la Corona, la demande d'un nouvel impôt spécial sur le modèle historique de la répartition des charges a également fait son apparition.

Schäffer voulait construire une nouvelle société socialement solidaire : "Il est naturel de penser que celui qui a subi des dommages patrimoniaux pendant la guerre se tourne vers celui qui a conservé sa fortune pendant la guerre", expliquait le ministre.

La souffrance, la misère et le désespoir étaient omniprésents. Immédiatement après la fin de la guerre, le pays comptait 15 millions de personnes qui ne possédaient souvent pas grand-chose de plus que leurs vêtements usés : Victimes des bombardements, sans-abri. Douze millions de personnes, déplacées des anciens territoires allemands de l'Est, ont cherché une nouvelle patrie à l'Ouest. Dix-huit millions de personnes, soit plus d'un tiers de la population de la République fédérale d'Allemagne à l'époque, avaient droit à des versements au titre de la compensation des charges.

-->
De même, la répartition des charges est aujourd'hui une obligation en Tunisie!

Bonne journée