alexametrics
Dernières news

Jerbi : les propos de Lotfi Abdelli tombent sous le coup de la Loi sur la violence contre les femmes !

Temps de lecture : 2 min
Jerbi : les propos de Lotfi Abdelli tombent sous le coup de la Loi sur la violence contre les femmes !

 

La présidente de l'Union nationale de la Femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, a estimé que ce qui a été dit dans le spectacle de Lotfi Abdelli sur Abir Moussi tombe sous le coup de la Loi 58 (Loi organique n°2017-58 du 11 août 2017 relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ndlr), car c’est une atteinte à la dignité et à la personne de la politicienne.

«Ce qui est arrivée à Abir Moussi est l’équivalent d’un crime de violence ! L’UNFT met en garde contre ce genre de crime», a martelé Mme Jerbi au micro d'Elyes Gharbi dans l'émission Midi Show sur Mosaïque FM.

 

Elle pense que le one-man-show de Lotfi Abdelli n’encourage pas la femme tunisienne à entrer dans la vie politique et la vie publique. « Chaque fois qu’on veut critiquer une femme, on ne critique pas ce qu’elle a fait, son comportement, ses positions ou ses visions. Son physique est tout le temps la cible de prédilection. Mais, pour ce spectacle, c’est pire puisqu’on est passé à la vulgarité, tout en nommant la personne en question !», a-t-elle estimé.

Radhia Jerbi affirme que c’est un grave tournant pour les femmes qui sont actives dans la vie politique. « Le débat est certes ouvert. Plusieurs questions et tabous sont abordés, mais ça reste un grave précédent », selon elle.

 

 

En réponse, Lotfi Abdelli a affirmé que seul le public est maître de la situation. « Comme les pays européen, entre nous il y a un ticket. Pour moi, ce théâtre est un espace privé, de folie, où on pousse les limites et où le seul qui peut me punir c’est le public en boycottant mon spectacle !», a-t-il soutenu, en s’interrogeant qui peut déterminer ce qui est indécent ou pas.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (27)

Commenter

Basta
| 11-08-2020 15:27
Certes ce qu il a dit est blamable.Mais entre ce qu il a dit et ce qu on dit sur lui ,il finit par être le moins vulgaire.On assiste à un concours de gros mots et d insultes abjectes.On ne repond pas à la vulgarité par la vulgarité.

Nour
| 11-08-2020 14:33
Mrs le journaliste et MR ABDELLI ! Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux autres ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre. Quand vous arrivez au point où vous ne ressentez plus le besoin d'impressionner personne, votre liberté commence. En l'occurrence ici la liberté qui insulte et méprise une personne politique nommée sur scène et humiliée au profit d'un autre partie... là il s'agit de la propagande politique et cela n'a rien à voir avec la liberté d'expression ni de l'humour !!! Donc pour vous messieurs vous êtes des imposteurs !! Notre pays n'en peut plus des cette grande hypocrisie ! Démocratie, liberté d'expression, dignité pour certains et pour d'autres violences , insultes et prison .la situation est difficile ! Et cette tartufferie m'est insupportable.

A.
| 11-08-2020 13:38
Je ne pense pas sérieusement pas que Mme Moussi a pris cette pièce de théâtre au sérieux et que ça la dérangeait. Vous pouvez vérifier le nombre d' insultes que Trump Obama ont reçu. C'est impressionnant. En politique ça fait parti du jeux. Mais les pêches bottes exagerent. C est la même chose avec Ben ali.ben Ali s en foutait de pas mal de choses mais certains lèchent bottent exagèrent pour essayer d avoir de l estime de Ben Ali. Mais Ben Ali lui même n a rien demandé. On observe la même chose ici. Pourquoi? Il y a des chances que Mme Moussi remporte beaucoup de siege au prochain parlement. C est une personne qui a beaucoup d influence. Je pense que le Sahel et nord est pourraient voter Mme Moussi. Le sud et sud est al karama. Nos swing States :) la région qui peut faire basculer le pouvoir est le nord ouest et ouest du pays. Ces régions ne sont acquis pour personnes et c'est là où il faut chercher des voix. Je pense qu' Ennahdha va encore perdre. Qt va à mon avis disparaître comme Nidaa. Tahya est déjà fini. On voit peut être une certaine stabilisation en cours des partis avec l emergence du PDL et Al karama . Ce sont 2 pôles opposés mais ils sont constants et ils se battent pour leur valeur et ne font pas de compromis. C'est ce qui donnera à ces 2 partis beaucoup de voix. Les autres sont OUT. Quand à abdelli on a vraiment exagéré cette histoire.

tunisien
| 11-08-2020 13:09
on attend de vous mm JERBI la déposition d'une plainte contre cet "artiste" qui avance qu'il y a entre nous un ticket.s'il est un brave qu'il "critique" (en fait ce n'est pas une critique mais une violence à l'égard d'une personne ) par exemple la fille de ghannouchi ou bien comme salmane ruschdi puisque nul n'est au dessus des "critiques"

cavaliero
| 11-08-2020 11:41
tous ceux qui ont entendus des propos malsains te jugeront
tu n'a pas le droit de maltraiter nominativement une personne qui n'est pas à ton gout ça c'est une affaire personnelle qui ne devrait pas etre divulguée en public

Alya
| 11-08-2020 11:10
Elle d emblee évoque la loi 58 en tantque présidente de l UNFT,a cote il y avait BBH qui elle bien que femme et avocate était mal a l l'aise car elle devait plutôt discuter du problème et en dehors du genre .Et pour parfaire,Iles gharbi joint en live un LA redevenu Gentleman.

Carthage Libre
| 11-08-2020 10:46
Si on suit le "raisonnement" de ce pourri de Ebdelli, alors on peut s'attaquer à la religion islamique, à Khriji et sa fille et leurs culottes, sans oublier Meherzia, sa chleka, son khimar, un vrai specimen des planches "humoristiques".

Il dit "en Europe" ; alors, ait des couilles (j'en doute) et attaque toi à la religion islamique d'une façon aussi indigne que tu l'as fait contre Abir Moussi, au nom de la "liberté d'expression" ; j'aimerai bien voir si ta tête sera décapité le lendemain ou pas espèce de menteur, pire connard des khwenjias.

Bob
| 11-08-2020 09:34
La violence contre les femmes est une notion galvaudée qui va finir par ne plus rien dire et là est la bêtise et le danger, surtout quand est brandi à tort par une responsable de l'Union des femmes . Il faudrait qu'elle sorte de sa caverne pour aérer ses idées et s'indigner quand la femme et ses droits sont réellement menacés ou bafouillés: elle est absente quand la jeune blogueuse Emna Charki est condamnée par des chameliers, elle est absente quand une avocate est malmenée par des policiers misogynes , etc. Me Jerbi, on n'a pas les mêmes valeurs.

Tuesday
| 11-08-2020 08:14
De quelle spectacle vous parlez?
Regardez plutôt sa dernière vidéo de "khmej" et de vulgarité, du jamais vu adressé au public par ce voyou et chien de rue; sa place après cette vidéo est obligatoirement en prison.

Des propos de proxénète et de criminel, qui ont fait tomber le masque de cette énergumène.
La moindre des choses est de saboter ses spectacles, car on ne parle plus là de "liberté d'expression" ou autre, mais de banditisme et de criminalité.

A bon entendeur aussi Mme le Ministre de la culture.

Abir
| 11-08-2020 08:11
Vous avez donné la parole à l'attaquant,parce que son nom est cité,vous dite et Abir Moussi, n'a pas le droit au parole? Elle, qui n'est pas seulement son nom qui est cité,mais son nom et prénom, son corps,sa vie privée, son intimité,ses sous vêtements, tout ça ce n'est rien pour vous alors qu'un moins que rien vous lui faites des plataux et des émissions pour le défendre et le blanchir ! C'est normal, Abir Moussi n'a pas les milliards de kwanjias pour vous graisser,et même si elle en a, elle ne le fait pas,c'est mieux que vous montrez votre vérité et votre hypocrisie ! le type entre en attaque vulgaire et violent contre une femme et il trouve des soutiens ! Quant à Bouchra,on a rien compris de ce quelle raconte, une barque perdue dans l'océan: ronronraw ronronraw pas plus

A lire aussi

La présidente du PDL, Abir Moussi a publié une vidéo en direct, ce jeudi 24 septembre 2020, pour

24/09/2020 23:50
0

examiner les moyens permettant de développer les perspectives de coopération et de partenariat entre

24/09/2020 21:35
0

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est adressé ce jeudi 24 septembre 2020, en direct par

24/09/2020 20:56
2