alexametrics
vendredi 22 janvier 2021
Heure de Tunis : 00:05
Dernières news
Jerbi : les propos de Lotfi Abdelli tombent sous le coup de la Loi sur la violence contre les femmes !
10/08/2020 | 16:24
2 min
Jerbi : les propos de Lotfi Abdelli tombent sous le coup de la Loi sur la violence contre les femmes !

 

La présidente de l'Union nationale de la Femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, a estimé que ce qui a été dit dans le spectacle de Lotfi Abdelli sur Abir Moussi tombe sous le coup de la Loi 58 (Loi organique n°2017-58 du 11 août 2017 relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ndlr), car c’est une atteinte à la dignité et à la personne de la politicienne.

«Ce qui est arrivée à Abir Moussi est l’équivalent d’un crime de violence ! L’UNFT met en garde contre ce genre de crime», a martelé Mme Jerbi au micro d'Elyes Gharbi dans l'émission Midi Show sur Mosaïque FM.

 

Elle pense que le one-man-show de Lotfi Abdelli n’encourage pas la femme tunisienne à entrer dans la vie politique et la vie publique. « Chaque fois qu’on veut critiquer une femme, on ne critique pas ce qu’elle a fait, son comportement, ses positions ou ses visions. Son physique est tout le temps la cible de prédilection. Mais, pour ce spectacle, c’est pire puisqu’on est passé à la vulgarité, tout en nommant la personne en question !», a-t-elle estimé.

Radhia Jerbi affirme que c’est un grave tournant pour les femmes qui sont actives dans la vie politique. « Le débat est certes ouvert. Plusieurs questions et tabous sont abordés, mais ça reste un grave précédent », selon elle.

 

 

En réponse, Lotfi Abdelli a affirmé que seul le public est maître de la situation. « Comme les pays européen, entre nous il y a un ticket. Pour moi, ce théâtre est un espace privé, de folie, où on pousse les limites et où le seul qui peut me punir c’est le public en boycottant mon spectacle !», a-t-il soutenu, en s’interrogeant qui peut déterminer ce qui est indécent ou pas.

 

I.N

10/08/2020 | 16:24
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Basta
Trop
a posté le 11-08-2020 à 15:27
Certes ce qu il a dit est blamable.Mais entre ce qu il a dit et ce qu on dit sur lui ,il finit par être le moins vulgaire.On assiste à un concours de gros mots et d insultes abjectes.On ne repond pas à la vulgarité par la vulgarité.
Nour
D'?ONTOLOGIE
a posté le 11-08-2020 à 14:33
Mrs le journaliste et MR ABDELLI ! Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux autres ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre. Quand vous arrivez au point où vous ne ressentez plus le besoin d'impressionner personne, votre liberté commence. En l'occurrence ici la liberté qui insulte et méprise une personne politique nommée sur scène et humiliée au profit d'un autre partie... là il s'agit de la propagande politique et cela n'a rien à voir avec la liberté d'expression ni de l'humour !!! Donc pour vous messieurs vous êtes des imposteurs !! Notre pays n'en peut plus des cette grande hypocrisie ! Démocratie, liberté d'expression, dignité pour certains et pour d'autres violences , insultes et prison .la situation est difficile ! Et cette tartufferie m'est insupportable.
A.
@observator: je diverge avec vous
a posté le 11-08-2020 à 13:38
Je ne pense pas sérieusement pas que Mme Moussi a pris cette pièce de théâtre au sérieux et que ça la dérangeait. Vous pouvez vérifier le nombre d' insultes que Trump Obama ont reçu. C'est impressionnant. En politique ça fait parti du jeux. Mais les pêches bottes exagerent. C est la même chose avec Ben ali.ben Ali s en foutait de pas mal de choses mais certains lèchent bottent exagèrent pour essayer d avoir de l estime de Ben Ali. Mais Ben Ali lui même n a rien demandé. On observe la même chose ici. Pourquoi? Il y a des chances que Mme Moussi remporte beaucoup de siege au prochain parlement. C est une personne qui a beaucoup d influence. Je pense que le Sahel et nord est pourraient voter Mme Moussi. Le sud et sud est al karama. Nos swing States :) la région qui peut faire basculer le pouvoir est le nord ouest et ouest du pays. Ces régions ne sont acquis pour personnes et c'est là où il faut chercher des voix. Je pense qu' Ennahdha va encore perdre. Qt va à mon avis disparaître comme Nidaa. Tahya est déjà fini. On voit peut être une certaine stabilisation en cours des partis avec l emergence du PDL et Al karama . Ce sont 2 pôles opposés mais ils sont constants et ils se battent pour leur valeur et ne font pas de compromis. C'est ce qui donnera à ces 2 partis beaucoup de voix. Les autres sont OUT. Quand à abdelli on a vraiment exagéré cette histoire.
tunisien
critiquer n'est violonter verbalement
a posté le 11-08-2020 à 13:09
on attend de vous mm JERBI la déposition d'une plainte contre cet "artiste" qui avance qu'il y a entre nous un ticket.s'il est un brave qu'il "critique" (en fait ce n'est pas une critique mais une violence à l'égard d'une personne ) par exemple la fille de ghannouchi ou bien comme salmane ruschdi puisque nul n'est au dessus des "critiques"
cavaliero
non mr. c'est pas ton propre public qui te jugera
a posté le 11-08-2020 à 11:41
tous ceux qui ont entendus des propos malsains te jugeront
tu n'a pas le droit de maltraiter nominativement une personne qui n'est pas à ton gout ça c'est une affaire personnelle qui ne devrait pas etre divulguée en public
Alya
C est plus compliqué que ca
a posté le 11-08-2020 à 11:10
Elle d emblee évoque la loi 58 en tantque présidente de l UNFT,a cote il y avait BBH qui elle bien que femme et avocate était mal a l l'aise car elle devait plutôt discuter du problème et en dehors du genre .Et pour parfaire,Iles gharbi joint en live un LA redevenu Gentleman.
Carthage Libre
Liberté d'expression tu dis? Alors parlons des culottes de la Religion.
a posté le 11-08-2020 à 10:46
Si on suit le "raisonnement" de ce pourri de Ebdelli, alors on peut s'attaquer à la religion islamique, à Khriji et sa fille et leurs culottes, sans oublier Meherzia, sa chleka, son khimar, un vrai specimen des planches "humoristiques".

Il dit "en Europe" ; alors, ait des couilles (j'en doute) et attaque toi à la religion islamique d'une façon aussi indigne que tu l'as fait contre Abir Moussi, au nom de la "liberté d'expression" ; j'aimerai bien voir si ta tête sera décapité le lendemain ou pas espèce de menteur, pire connard des khwenjias.
Bob
absence et galvaudage.
a posté le 11-08-2020 à 09:34
La violence contre les femmes est une notion galvaudée qui va finir par ne plus rien dire et là est la bêtise et le danger, surtout quand est brandi à tort par une responsable de l'Union des femmes . Il faudrait qu'elle sorte de sa caverne pour aérer ses idées et s'indigner quand la femme et ses droits sont réellement menacés ou bafouillés: elle est absente quand la jeune blogueuse Emna Charki est condamnée par des chameliers, elle est absente quand une avocate est malmenée par des policiers misogynes , etc. Me Jerbi, on n'a pas les mêmes valeurs.
Tuesday
Un malade mental et un voyou.
a posté le 11-08-2020 à 08:14
De quelle spectacle vous parlez?
Regardez plutôt sa dernière vidéo de "khmej" et de vulgarité, du jamais vu adressé au public par ce voyou et chien de rue; sa place après cette vidéo est obligatoirement en prison.

Des propos de proxénète et de criminel, qui ont fait tomber le masque de cette énergumène.
La moindre des choses est de saboter ses spectacles, car on ne parle plus là de "liberté d'expression" ou autre, mais de banditisme et de criminalité.

A bon entendeur aussi Mme le Ministre de la culture.
Abir
@Elyes Elgharb
a posté le 11-08-2020 à 08:11
Vous avez donné la parole à l'attaquant,parce que son nom est cité,vous dite et Abir Moussi, n'a pas le droit au parole? Elle, qui n'est pas seulement son nom qui est cité,mais son nom et prénom, son corps,sa vie privée, son intimité,ses sous vêtements, tout ça ce n'est rien pour vous alors qu'un moins que rien vous lui faites des plataux et des émissions pour le défendre et le blanchir ! C'est normal, Abir Moussi n'a pas les milliards de kwanjias pour vous graisser,et même si elle en a, elle ne le fait pas,c'est mieux que vous montrez votre vérité et votre hypocrisie ! le type entre en attaque vulgaire et violent contre une femme et il trouve des soutiens ! Quant à Bouchra,on a rien compris de ce quelle raconte, une barque perdue dans l'océan: ronronraw ronronraw pas plus
MALAHI
Madame BOUCHERA , VOUS AVEZ TORD! TAISEZ-VOUS!
a posté le 11-08-2020 à 07:04
Nous sommes étonnés de la position de madame BOUCHERA, on croit qu'elle ne peut accepter la vulgarité d'un soit disant artiste. Sa jalousie du succès de ABIR le pousse à soutenir sans le dire des positions contre la femme et de considérer qu'elle n'a pas à donner son avis.Tous ceux qui soutiennent une parfaite égalité entre l'homme et la femme ne peuvent accepter un humour basé sur la critique vulgaire sur le physique des femmes ni sur leur intimité...Abdelli est un vulgaire et sans créativité...
Bannej
Jerbi déteste la vulgarité
a posté le 11-08-2020 à 02:10
Et elle a raison et le débile doit élever son mon7att de bas mostêvê.... Et le ticket elly bynêtnê il peut boucher son bec avec
Scarlett
Bravo Mme Jerbi
a posté le 11-08-2020 à 00:22
Il n'est pas question de liberté mais de justice sociale, de discours masculin dominant misogyne.La liberté d'expression ne doit pas s'attaquer à l'honneur et à la dignité de la femme.Abdelli véhicule la haine des personnes en se basant sur le genre, la sexualité et le poids social.Il faut interdire ce spectacle 1 bonne fois pour toute,ça lui servira de leçon à lui et à ses congénères !
Lotfi
Commentaire
a posté le 10-08-2020 à 22:09
Le théâtre est un espace public.
observator
Ils étaient où
a posté le 10-08-2020 à 19:30
Quand Marzougui, Mehrzia labidi et tant d'autres étaient moqués sur leur physique par une horde d'Azkems politiques journalistes comédiens caricaturistes, c'était de la liberté d'expression justifiaient les mêmes qui aujourdhui s'attaquent a Lotfi Abdelli.
Ces gens qui attaquent Abdelli ne croient ni à la démocratie ni à la liberté d,'expression, ils ont grandi dans la dictature et ont bu de son lait.
Ils ne rêvent que d'une chose c'est installé une dictature corrompue pour garder leurs privilèges et continuer à exploiter les tunisiens.
Les Azlems mobilisent tout achetent tous ceux qu'ils peuvent acheter pour protéger leur nouvelle marque Moussi.
Ici au Kef où Abdelli devrait se reproduire , la responsable des spectacles a annoncé l'annulation de son spectacle prétextant un refus des keffois suite à son sketch sur Moussi.
Or renseignement pris, il s'agit tout simplement d'un mensonge grotesque inventé par cette responsable à la solde de Moussi et les Azlems pour se justifier.
Les Keffois dans leur écrasante majorité aiment Abdelli et sont épris de liberté surtout celle d'expression.
Et cette vendue de responsable au kef ne représente que sa personne et les Azlems.

Cela vous donne ce que pensent ces gens.
Le jour où ils prendront le pouvoir, ils installeront une dictature pire que celle de Ben Ali. Ces ennemis de la liberté. Eux seuls ont droit d'insulter de définir ce qu est la liberté d'expression. On a un échantillon qui sévit sur BN avec son son lot de commentaires vulgaires et pleins d'insultes vis-à-vis de tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
Les tunisiens et les forces vives doivent rester vigilants pour nos acquis.
A.
Le théâtre était est et sera toujours le lieux de l insolence.
a posté le 10-08-2020 à 18:54
Demander à un artiste au théâtre d etre soumis n a jamais fonctionné dans aucun empire dictature ou démocratie.c'est comme ça. Ce sont des gens insolents et parfois vulgaire. Mais c'est comme ça.
Si on regarde la pièce de Shakespeare. Il a défié la reine à plusieurs reprises . Il a défié les m'?urs en continue. Je sais qu' on ne compare pas abdelli à Shakespeare :) :) mais tous les 2 ils sont des hommes du théâtre. Le théâtre est la source de la rébellion contre tout ce qui existe dans l univers. Le théâtre se rebelle même contre lui même. Il faut prendre cela avec un peu de recul et ne pas le prendre personnel. Tu n aimes pas n y va pas. C'est tout.
mansour
La liberté d'expression et démocratie ces référence devenues la tarte à la crème des bobos Lotfi Abdelli et Sacha la fausse blonde tète de liste d'Ennahdha à Sisi Bou Said
a posté le 10-08-2020 à 18:30
pour redorer l'image des islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha+Rached Ghannouchi en chute libre dans l'opinion public écrasé par le l'adhésion populaire pour Madame Abir Moussi et Mr Kais Said
ya lotef
la boucle est bouclee...
a posté le 10-08-2020 à 18:24
Saïda Agrebi sors de ce corps...Ils reviennent en force avec leur machine infernale ( je suis anti ennahda et anti dictature RCD)
Ben Aicha
En aucun cas
a posté le 10-08-2020 à 18:15
Ni Abdelli , ni quiconque n'a le droit de porter atteinte par n'importe quelle méthode et dans n'importe quel lieu à une femme de façon nominative ...C'est immora', C'est hors la loi et l'humoriste n'a pas de """ plume sur sa tête """ .C'est l'atteinte à l'honneur de cette femme désignée
Bref, est-ce qu'il y a un mari; un fils , un frère, un père qui accepte de parler des sous vêtements de son épouse, sa mère, sa soeur, sa fille........Impossible et dans certaines régions de la Tunisie, ces élocutions se résolvent par le recours aux outils tranchants ....c'est considéré comme crime....chose que Abdelli ne voudrait pas se convaincre de ce fait....car il est imbécile, sans culture, sous-homme et """ glil hya""" et se comporte en clochard dans un lieu public....
A partir de là, il mérite toutes les sanctions.
D'ailleurs, ce Abdelli s'est énervé à l'encontre de Welid Nahdi car il a parlé du caleçon de sa femme et pourtant il lui a donné un conseil de ne pas oublier de mettre une goutte de javel ...
C'est honteux
takilas
Ce goor est protégé et incité par nahdha.
a posté le 10-08-2020 à 18:02
Cest la loi de la jungle et de la dictature de nahdha.
Abir
Madame Jerbi,vous avez mon grand estime et vous m'honorez comme présidente de l'Union national de la femme Tunisienne
a posté le 10-08-2020 à 17:57
A ce sujet vous étiez juste , correcte et surtout vous avez défendu la femme concernée dignement vu la vulgarité des insultes de l'attaquant! Merci encore madame Jerbi pour votre intervention, on a besoin des femmes et des hommes raisonnables dans ce temps de chien! Quant à Abdilli, j'ai senti qu'il a baissé un cran de son agressivité et de son arrogance q'au début ,il allait nous faire tomber le toit sur nos têtes ! Rabi yehdi malgré tout
Nostalgie
Abdelli devrait s'excuser d'avoir rempli le théâtre sur le dos de Mme Moussi
a posté le 10-08-2020 à 17:57
Abir Moussi est plus grande que les critiques de ce connard de Abdelli qui cherche à faire le plein en vendant de la vulgarité et de la médiocrité. Je ne lai jamais trouvé sympa ni intéressant. Il est plutôt lourdeau. Très antipathique. Manque de finesse et d'intelligence. Il joue le jeux des intégristes islamistes regressistes et obscurantiste pour s'en mettre plein les poches. MEDIOCRE ABDELLI.
QQ
Et si...
a posté le 10-08-2020 à 17:56
Et si un VRAI humoriste disait la même chose de la mère de L.A, de sa soeur, sa femme ou sa petite amie, dirait-il toujours "Pour lui, ce théâtre est un espace privé, de folie, où on pousse les limites et où le seul qui peut le punir c'est le public en boycottant son spectacle !», bien sûr que NON car on ne touche pas aux proches de "wild 7ouma 3arbi"
Amine
N'importe quoi
a posté le 10-08-2020 à 17:16
Je n'aime pas Abdelli ni son humour, mais les politiciens (et présidentes d'association comprises) n'ont pas à légiférer à ce qui se dit dans les théâtres. Si on ouvre cette porte-là, alors chaque association portera plainte pour atteinte.
La liberté d'expression doit passer avant le bon goût.
FrancoisD
Position trés courageuse de Lofti Abdelli
a posté le 10-08-2020 à 17:07
Un humoriste à infiniment plus de talent à faire rire du ridicule d'une situation ou mieux encore à dénoncer les travers d'une société, que de se moquer du physique d'une personne. Aussi conforter une opinion détestable auprès d'un public déjà conquis n'est pas du comique, mais de la méchanceté partisane.
Houda
Tu as cite ke nom ce n est plus prive
a posté le 10-08-2020 à 17:03
C est un imbecile et ***a credit il a prononce le nom de la femme et il dit que c est prive mais c est la fin de la tunisie ADIEY LA TUNISIE SEULE ABIR MOUSSI EST EN MESURE DE NOUS SAUVER ET SAUVER NOS ENFANTS CETTE FEMME PATRIOTE NE VA PAS L'?CHER PRISE BRAVO MADAME
DHEJ
EBDELLI déconne...
a posté le 10-08-2020 à 17:03
Le théâtre est aussi sous l'autorité du ministère public...

Et doit respecter les lois de la république dont cette loi citée par Mme. JERIBI !