alexametrics
Dernières news

Inlucc : la plupart des associations n’ont toujours pas remis les listes de leurs dirigeants

Inlucc : la plupart des associations n’ont toujours pas remis les listes de leurs dirigeants

Nadia Saadi, membre de l’Instance Nationale de la Lutte Contre la Corruption (Inlucc) a affirmé, ce mercredi 21 août 2019, sur Express FM, que seuls 34 partis et 1877 associations ont coopéré avec l’Inlucc.

 

Nadia Saadi a expliqué que de très nombreux partis et associations n’ont toujours pas remis la liste de leurs dirigeants à l’Instance. « Nous leur avons adressé des correspondances dans ce sens alors que nous n’avions pas à le faire pour des parties qui sont censés s’occuper des affaires publiques et être les premiers exemples en matière de transparence » a-t-elle ajouté.

 

Rappelons que la Tunisie compte 219 partis et plus de 17.000 associations.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

stuc
| 21-08-2019 12:13
que prevoit la loi? ,et qui va l appliquer?

cesarios
| 21-08-2019 10:06
Vous devez avoir le courage et le culot de les démasquer en publiant leurs noms et méme de recourir à la justice et de les obliger à étre conforme avec la loi.Mr chawki tabib doit étre intransigeant? car lutter pour la transparence et contre la corruption n'est pas une affaire d'indulgence et de laisser faire , laisser aller , c'est étre ou ne pas étre, c'est l'avenir de nos actuelles et nos futures générations qui est en jeu, c'est une question de vie ou de mort,. La corruption, le banditisme, la mauvaise gestion des deniers publics, l'argent sale et le gain facile par toute sorte de combines , de fraudes et de triches SONT LES PRINCIPALES CAUSES DE NOTRE EVENTUELLE BANQUEROUTE ET LA DESTRUCTION DE NOTRE ECONOMIE, il n'est plus d'attendre, c'est l'heure d'agir et de bouger, d'innover et de trouver toutes les solutions possibles et adéquates pour sortir de ce profond gouffre qui NOUS ATTEND et qui pourra nous engloutir et
et 'étre torturés par des remords

stuc
| 21-08-2019 09:45
c etait la blague du jour!

SB
| 21-08-2019 09:06
Appliquez la loi, ce n'est pourtant pas compliqué.
Dernier délai le 31.12.2018, ensuite un mois supplémentaire, ensuite envoi d'avertissement et en fin des sanctions. C'est ce que vous avez prévu. Alors ?

A lire aussi

Attayar soutien Kaïs Saïed pour la magistrature suprême.

18/09/2019 12:19
5

certains candidats à l’investiture suprême se sont

18/09/2019 11:38
8

Cette présidentielle 2019 a montré au grand jour les grosses différences entre le réel et le

18/09/2019 11:26
0

Farouk Bouasker revient sur la question du financement des campagnes électorales des candidats à la

18/09/2019 10:48
2

Newsletter