alexametrics
Dernières news

Importante présence policière à l’ouverture du congrès annuel de Hizb Ettahrir

Importante présence policière à l’ouverture du congrès annuel de Hizb Ettahrir

 

Le congrès annuel de Hizb Ettahrir a bien eu lieu comme prévu, ce samedi 15 avril 2017, au siège du parti à l’Ariana.

Au milieu d’une importante présence policière, entre 200 et 300 partisans ont scandé des slogans appelant au retour du Califat, entrecoupés de « Takbir ».

 

Interrogé sur le bon déroulement de l’événement, un agent des forces de l’ordre a annoncé à Business News : « Nous n’avons reçu aucun ordre d’interdire ce rassemblement ! Ils sont libres ! ».

 

Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles et de la Société civile, avait récemment déclaré qu’un avertissement avait été envoyé à Hizb Ettahrir et qu’une demande de suspension de ses activités avait été adressée au chargé du contentieux de l'Etat.

 

S.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

HUMAIN
| 18-04-2017 13:39
BISB ETTAHRTR,on a vu ceux qui portent le drapeau noir SYRIE IRAK LIBYE,les crimes contre HUMANITé.Ceux qui dirigent ont les mains plein de sang,la TUNISIE RECULE à cause de ça .

HatemC
| 16-04-2017 16:20
Tu es un livre ouvert toujours la même rhétorique avec tes 60 ans de dictature ... un disque rayé ... tu emmerdes avec tes différends pseudo ... *** ... j'avais un doute mais là avec ta réponse j'ai compris qui se cache derrière ce pseudo ... tu es décidément un sociopathe ... HC

democrate
| 16-04-2017 14:15
@hatem C +@ali
La France,la France et toujours la France.....votre France qui est la Mecque des francisees ets ses perroquets tunisiens n est pas un modele de democratie .Dans les pays anglo-saxons, et nordiques aux monarchies constitutionelles, il existe plusieurs partis tres minoritaires il est vrait qui s activent pour l instauration de la Republique et l abolition de la monarchie.Il serait inconcevable qu un ministre comme notre democratiquement sous developpce Ben Gharbia de demander leur interdiction ! ce qui se fera des que ces partis utilisent la force pour imposer leur ideologie. Respecter les principes de la Republique signifie ne pas agir contre l etat republicain en utilisant la violence, mais non l interdiction d exprimer ses prefrences pour un autre systeme politique autre que la Republique et d agir pour diffuser ses idees pour un autre systeme.!formates pendant plus de 60 ans par la pensee unique,le totalitarisme mental il est vrai qu il est trop difficile si ce n est impossible de saisir ces nuances pour ceux continuent de souffrir d un deficit democratique.ils souhaiteraient interdire Hizb ettahrir pour avoir exprime un programme politique et idelogique bizarre ,mais trouvent tout a fait normal que certains exigent le retour de la dictature de Ben Ali qui a tyrannise,assassine,emprisonne et vole le peuple tunisien,alors que Hizb Ettahrir n a jusqu ici formule pacifiquement qu un programe surrealiste et exotique et folkloriste.le jour ou ce parti utilisera la violence pour imposer ses idees ,il sera legitime de l interdire mais non tout parceque c est un parti islamiste et que l Islamophobie maladive de certains exige l eradiction de tout ce qui est islamiste.

Carthage Libre
| 16-04-2017 14:06
Pendant ce temps là, les DJ sont condamnés à 1 an de prison ferme, immédiatement, les mosquées fleurissent à chaque coin de rue, le retour des criminels jihadiste se fait dans la plus grande indifférence, les viols d'enfants par les islamistes sont monnaies courantes, sans que la justice n'y voit rien de spécial à sanctionner, les terroristes et tueurs de nos soldats vite vite relâchés, le "syndicats" des imams gouvernent à la place des gouverneurs, et les terroristes se réunissent en congrégation pour vociférer leur haine contre la Tunisie et préparer "l'avenir" de leur jeunesse (où comment débattre du meilleur moyen de mourir en "martyr"), et tout ça sous l'oeil bienveillant de CEUX POUR LESQUELS ON S'EST CASSE LE CUL ENTRE 2012 ET 2014, en passant par nos manifs de aout 2013, pour qu'ils abandonnent le pays aux islamistes! ...chronique d'une Tunisie plate, comme leurs encéphalogrammes...

ali
| 16-04-2017 11:22
Votre idée de la démocratie est à la sauce tunisienne.Tout d'abord,la constitution tunisienne interdit l'usage de la religion par un parti dans son exercice d'opposition et à dessins politiques.En France les équivalents du hizb ettahrir,de même que les royalistes et les nostalgiques de Petain sont interdits de parti.Imaginer un peu que l'Allemagne légalise les néo-nazis et qu'ils rentrent au Bundestag.

HatemC
| 16-04-2017 10:48
Une catastrophe ce post de ce pseudo démocrate ...

Je comprends mieux pourquoi la Tunisie marche sur la tête et est tiré vers le bas par des types qui abusent de mot et des expressions sans en COMPRENDRE LE SENS ...

Ce type parle de "droit" ... de "constitution" de "démocratie" de "idée" de "liberté" ..."idéologie" ...
Autrement dit ce parti a le droit d'exister et de fanfaronner ...

@ toi donc le "démocrate", relis le décret loi de 2011 .. décret-loi n° 2011-87 du 24 septembre 2011, portant organisation des partis politiques..;

Nahdha ... hizb takhrib et une centaine d'autre parti sont ILLEGAUX et ANTI CONSTITUTIONNEL ....

Et dont voici les Art en question ...

Art. 3 - Dans le cadre de leurs statuts, activité et financement, les partis politiques sont tenus de respecter les principes de la République, la primauté de la loi, la démocratie, la pluralité, l'alternance pacifique au pouvoir, la transparence, l'égalité, la neutralité de l'administration, des lieux de culte et des services publics, l'indépendance de la justice et les droits de l'homme tels que définis par les conventions internationales ratifiées par la République Tunisienne.
Art. 4 - Il est interdit aux partis politiques, de s'appuyer dans leurs statuts, communiqués, programmes ou activités sur l'incitation à la violence, la haine, l'intolérance et la discrimination fondée sur la religion ou la catégorie ou le sexe ou la région.

Alors avant de l'ouvrir pour ne rien dire ... on se documente pour ne pas se VAUTRER comme une ***... Je ne supporte pas les faux cul ... HC

Democrate
| 15-04-2017 20:24
Ils ont le droit constitutionel d exprimer les theses les plus fantaisistes et d etre sur la scene politique tant qu il n essayent pas d imposer leur ideologie par la force.C est cela la democratie.la tenue de leur congres est un about pour la democratie tunisienne. Meme si leur idees sont sur rrealistes et fantaisistes,la liberte d expression et de reunion est aussi le droit des imbeciles.Hizettahrir sait ce qu il veut mais le ministre fonfaron Ben Gharbia promet des choses quoiqu il sait que la constitution ne lui permettra pas de tenir ses demagogiques et populistes promesses.

ommiaziza1912
| 15-04-2017 19:06
On autorise encore a ces idiots et imbeciles qui veulent detruire notre pays avec la complicite de la secte au pouvoir. C est la fin et merci au vieux traitre qui a sacrifie la Tunisie et les tunisiens pour CARTHAGE et le lit de BOURGUIBA.

MT
| 15-04-2017 18:33
Monsieur le président,le faite que vous ne refusez rien à Gannouchi,j'aimerai bien vous demander, à chaque fois que vous rencontrez Gannouchi, qui prépare le café à l'autre,parce que ça m'ennuie beaucoup de voir que vous ne lui refusez rien quitte à détruire le pays!

HAtemC
| 15-04-2017 16:53
.. mais c'est le satellite de Nahdha ...
Hizb Takhrib c'est Nahdha ... Moussa Haj ... Haj Moussa ... Tiut le monde l'a compris ... pourquoi tortiller du cul ... HC

A lire aussi

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali est né le 3 septembre 1936 à Hammam

19/09/2019 18:09
0

De nombreuses personnalités politiques et nationales, ont rendu hommage à l’ancien président de la

19/09/2019 17:53
2

L’avocat de l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé ce jeudi 19

19/09/2019 17:37
1

Le président de la République, Mohamed Ennaceur, a présidé, ce jeudi 19 septembre 2019, une

19/09/2019 16:52
0

Newsletter