alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 23:55
BN TV
Imed Hammami tire à boulets rouges sur Sadok Belaïd
05/07/2022 | 17:11
1 min
Imed Hammami tire à boulets rouges sur Sadok Belaïd

 

L’ancien ministre et ancien dirigeant nahdhaoui, Imed Hammami a indiqué, ce mardi 5 juillet 2022, sur Ifm, que le comportement du doyen Sadok Belaïd était irresponsable, dénonçant les apparitions médiatiques du doyen, mais aussi la publication du projet de la Constitution réalisé par la commission nationale consultative.

 

Imed Hammami a précisé que les rôles étaient bien définis dès le départ, soulignant que la commission avait une mission purement consultative. « Belaid reproche au président ce qu’il a fait lui-même. En effet, il n’a pas soumis le projet de la constitution aux membres de la commission. Il s’est montré très arrogant avec certains membres et a même failli les virer. En publiant le projet de la constitution dans les médias, il ne fait que disperser l’opinion publique », indique l’ancien dirigeant nahdhoui.

 

Il a, également, épinglé le professeur de droit Amine Mahfoudh ayant collaboré avec Sadok Belaid pour la rédaction de la Constitution, en le qualifiant d’imposteur, et en rappelant qu’il n’avait aucune qualité pour participer aux travaux de la commission puisqu’il n’était pas désigné par le président de la République.

 

S.H


05/07/2022 | 17:11
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Imed Hammami est le meilleur gadget d'Ennahdha !!
a posté le 06-07-2022 à 15:19
S'il n'avait pas existé, vous pensez qu'il aurait fallu l'inventer ? Pas sûr que ce soit une bonne idée, dans le sens d'idée "efficiente" ! Ce genre de mariole ne peut exister qu'en un seul exemplaire, sans aucune possibilité de le dupliquer ! Il a vu le jour au sein de la foutue troupe du maudit gourou maudit, qui l'a cajolé et porté au xnues... jusqu'à lui faire attribuer le grade de "docteur" on ignore en quoi, par une institution inconnue au bataillon, on ne sait où ! Depuis, il s'est senti pousser des biceps suffisamment durs pour lui permettre d'envoyer tout ce bau monde à la géhenne... Naturel donc qu'il pense pouvoir affronter beaucoup, beaucoup plus dur que lui !!!
Zouari Mohamed
'?'? '?'?'?
a posté le 06-07-2022 à 11:18
Seul le citoyen est en mesure de juger qui a tort et qui a raison. .et ce le 25 juillet 2022..'?'?'?'?' '?'?'? '?'? '?'?'?'? '?'?
cesarios
retourner la veste selon......................................
a posté le 06-07-2022 à 11:11
M. hammami, tu es grillé, c'es fini, la politique n'est pas ta tasse de thé, occupe - toi de tes oignons, tu n'as qu'à travailler et gagner ton pain à la sueur de ton front,ne compte pas sur kaies said de te désigner à n'importe quel poste ,tu as échoué, et celui qui échoue doit chercher ailleurs, la politique des caméléons n'a aucun avenir en TUNISIE, tu t'es habillé d'un veste à l'envers, ça ne colle pas et c'est moche
Momo
Il nous prend pour des cons
a posté le 06-07-2022 à 00:00
Le soit disons repenti de l'islam politique n'arrive même pas à la cheville de professeur Belaid. L'honneur, il ne connait pas ce pauvre type. Khouamji pour un jour, khouamji pour toujours. On n'est pas dupes et les cartes tkechfou, ce projet de constitution ne peut servir que les khouamjias. Au fait il a repondu a Boughalleb sur le dossier du terroriste qu'il a demandé à faire employer par l'état quand il était ministre de la santé. Il fait qu'il réponde de ses actes devant la justice.
Essafi Habib
Commentaire
a posté le 05-07-2022 à 21:26
C un signe de fin des temps .Un meddbi qui s'attaque au grand Doyen Belaid.
Amir
Amir
a posté le à 05:24
De quel grandeur vous parlez, ce bonhomme est méconnu à l'échelle internationale, sa pensée liberaliste archaïque n'a pas dépassé Rousseau et Voltaire... Aujourd'hui dans les départements de lettre humaines à Columbia University ou Harvard on appelle ce genre de démagogue le type noix de coco...il est bronzé a l'extérieur et à l'intérieur il se prend pour un Blanc. Quand ouvrez vous un peu le libéralisme occidentale est une faillite sociale et éthique. Aujourd'hui, même les occidentaux sont entrain de réviser leur modèle. Lisez les ouvrages des maîtres de la pensée aujourd'hui, du professeur de la loi islamique Wael Hallak avancez un peu émancipez vous un peu de Rousseau....
Houcine
Comme attendu.
a posté le 05-07-2022 à 20:09
Hammam, islamiste en rupture de ban, se fait traiter de tous les noms.
Il va de soi que c'est le sort de toute personne qui ne hurle pas avec les loups.
C'est incroyable, mais vrai !
Un islamiste qui a refusé de suivre Ghannouchi et son ban et arrière ban, est devenu traître.
C'est du très haut niveau.
Ammar
Caméléon
a posté le 05-07-2022 à 17:57
Ce gars n'a aucune dignité. Il est prêt à se plier pour n'importe quoi. Il a un problème de personnalité pire qu'un caméléon. Juste pour lui rappeler que les places au paradis ne sont plus disponibles, même les Zakkafouna sont complets.
Ali.
Costitution.
a posté le 05-07-2022 à 17:47
Ah non m Hammami,les Tunisiens ont le droit de connaître le résultat du travail de la commission consultative pour comparer avant de participer ou de ne pas participer au référendum. Par ailleurs les membres de la commission ont le devoir d'informer le peuple qui dans ce cas ne leur fera pas imputer l'indigence du projet référendaire présente par le Président. Il y va de leur crédibilité eux qui se sont investis sans calcul dans cette mission. Ainsi ils ont la conscience tranquille et sont exempts de tout soupçon de complicité ou de compromission.Il y va aussi de leur statut d'academiciens qui ne doit pas être écorné.
Forza
Imed Hammami, un opportuniste et caméléon
a posté le 05-07-2022 à 17:23
sans foi ni principes, il vendrait sa maman pour un poste.