alexametrics
mardi 28 juin 2022
Heure de Tunis : 18:50
BN TV
Imed Hammami : Je souhaite un remaniement ministériel
18/05/2022 | 15:24
2 min
Imed Hammami : Je souhaite un remaniement ministériel

 

« Dieu merci Kaïs Saïed est intervenu le 25 juillet pour arrêter la mascarade ». C'est ce qu'a déclaré ce mercredi 18 mai 2022 sur Shems FM, l’ancien ministre de la Santé, Imed Hammami et ancien membre du parti islamiste Ennahdha.

Toutefois, l’ancien ministre a cherché durant l’émission à nuancer. Il a en effet dit : « Je suis vraiment désolé de dire que le rendement du gouvernement est en dessous de ce qu’il devrait être et ceci n’aide pas le président de la République. A un moment où le chef e l’Etat est en train de bouger sur de nombreux fronts ce gouvernement n’a pas su réaliser quelque chose de positif pour le citoyen ».

Pour Imed Hammami, « si le gouvernement avait correctement fait son travail, il aurait procuré une sécurité supplémentaire pour le cheminement entrepris depuis le 25 juillet et par la même, coupé l’herbe sous les pieds de ceux qui veulent revenir en arrière ».

 

Dans sa déclaration, le membre démissionnaire d’Ennahdha, a aussi laissé entendre qu’un redressement de la situation est encore possible, via un remaniement ministériel.

« Personnellement je demande un résultat concret ! Et peut être qu’un remaniement ministériel peut aider à reprendre la confiance. Ceci dit, en déclarant que l’Etat honorera ses engagements envers ses créanciers, ce gouvernement a déjà réalisé quelque chose. Ensuite, nous devons aussi admettre qu’il a été en mesure de procurer au citoyen les matières de première nécessité bien avant ramadan » a fait remarquer M. Hammami.

Durant l’émission, l’ancien ministre a dit, en outre, attendre le rendement de la saison touristique et le résultat des négociations avec le FMI (Fonds monétaire international). « Nous avons aujourd’hui une chance de changer les choses en bien et rapidement » a-t-il martelé.

En conclusion, Imed Hammami a porposé « un remaniement ministériel avec des objectifs clairs et à court terme ».

 

S.A

18/05/2022 | 15:24
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
PS: si j'étais à la place du président Kaïs Saïed, j'ouvrirais les dossiers de ce couteau à double tranchant Imèd Hammami, dans les 3 ministères qu'il a occupés.
a posté le 19-05-2022 à 13:46
D'habitude, les politiciens de mains propres, ne lèchent jamais les bottes des autres. Seuls les voleurs et les fautifs, se mettent à s'applatir à quatre et à lécher les bottes, partout où ils craignent qu'on leur dénonce leurs crimes. Ils ne font tout le temps que virer l'attention vers les autres, afin qu'ils gagnent du temps.
C'est d'ailleurs comme ça que les policiers détectent les criminels.
Allah yèhlik ass-hab el-charr
nazou de la chameliere
Ce type vient
a posté le 18-05-2022 à 20:21
sûrement de la même planète que le facho !!!
Il demande
Il aimerait
Il trouve que le rendement du gouvernement n'est pas à la hauteur.
Il attend de voir le résultat de la saison touristique.
Et il aimerait (zeeda) que le prêt avec le FMI aboutisse .
Par contre, il trouve le facho excellent !!!
J'ai juste envie de lui dire ....
Mais abruti !!! Le n'?ud du problème Tunisien .... c'est le facho !!!
C'est quand-même le facho qui a choisi ce gouvernement !!!
Tunisino
Un Nakbaoui typique
a posté le 18-05-2022 à 18:47
Il veut devenir PM! Impossible chez le traître Ghannouchi, essayons chez le psychopathe Saied. Le problème n'est pas ministériel mais présidentiel, il faut de l'intelligence, de la compétence, et du patriotisme pour sauver le développement ensuite la politique. Les nuls de la deuxième république sont toujours catastrophiques même s'ils changent de peau!
Abel Chater
Dieu merci. Dieu merci. Dieu merci, qu'il nous a dévoilé toute la vérité concernant les uns et les autres !!!
a posté le 18-05-2022 à 18:43
Ce n'est pas la première fois que ce clown ancien ministre par tranches mensuelles, Imed Hammami, qu'il lèche les bottes de Kaïs Saïed, lui disant que le rendement de son gouvernement est en dessous de ce qu'il devrait l'être, s'il était lui-même premier ministre de son gouvernement putschiste.
Entre Août 2016 et novembre 2018, Youssef Chahed a essayé ce baratineur dans 3 ministères, en vain. (1 an et 16 jours) au Ministère tunisien de l'Emploi et de la Formation professionnelle. (2 mois et 6 jours) seulement au Ministère tunisien de l'Industrie et des PME. (11 mois et 27 jours) au Ministère tunisien de la Santé publique, puis jamais plus de retour. Et ce ne fût que grâce au poids électoral d'Ennahdha, dont il trahit maintenant, comme s'il n'était pas lui-même qui a collaboré dans le gouvernement de Youssef Chahed et de Béji Caïd Essebsi.
Maintenant, ce "Papadopoulos" natif de Béni Khalled au Cap Bon, mise sur une probable relation régionaliste "virtuelle" avec le président Kaïs Saïed, dont on lui prétend une nativité à (Beni Khiar) aussi au Cap Bon, bien qu'il se déclare de lui-même natif de Tunis la capitale. Une ruse qui ne pourra réussir avec la "tête durement robotique" du président Kaïs Saïed.
Dites à ce nullard Imed Hammami : "innèmè el-hilètou fi tarki al-hiyèl" ou (il n'y a pas plus rusé que celui qui se désiste de ses ruses). Qu'il va gagner sa vie par la sueur de son front et qu'il ne mise pas beaucoup su sa trahison contre son propre parti d'Ennahdha.
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.