alexametrics
mardi 05 juillet 2022
Heure de Tunis : 23:01
SUR LE FIL
Ils sont riches chez Business News
Par Marouen Achouri
06/04/2022 | 16:59
4 min
Ils sont riches chez Business News

 

Faire la chronique des péripéties de ce pays durant ces dernières années nous expose à des choses invraisemblables. Il va sans dire qu’il y a un prix à payer quand on n’écrit pas ce qu’il faut et quand on critique le pouvoir en place, quels que soient les protagonistes.

Nous avions commencé avec les islamistes du temps de la troïka qui attaquaient notre journal nuit et jour en intimant l’ordre de laisser leur chance aux islamistes. Ensuite sont venus les sympathisants obtus et bêtes de feu Béji Caïd Essebsi et de Nidaa Tounes qui ont eu la souplesse d’avaler la couleuvre du « consensus » quand leur boss qui leur rappelle Bourguiba est allé à Paris se mettre d’accord avec le mal absolu, incarné en la personne de Rached Ghannouchi.

Quand nous avions dit en 2012 que Nidaa Tounes est un patchwork de politiciens de tout bord qui cesserait d’exister dès lors que les élections de 2014 seront passées, nous nous sommes fait insulter. Quand nous avions dit que Béji Caïd Essebsi allait pactiser avec les islamistes, nous nous sommes fait injurier.

Quand nous avions commencé à dénoncer les dérives du pouvoir et l’ingérence de la famille de Béji Caïd Essebsi, nous étions subtilement menacés. Evidemment, les « bajboujettes », pour ceux qui s’en souviennent, s’en étaient donnée à cœur joie et avaient vilipendé notre journal à longueur de posts Facebook. D’ailleurs, ce n’est pas sans une certaine satisfaction que nous les voyons revenir solliciter l’aide du journal « à la botte des islamistes ».

Puis, quand nous avions ressenti le danger que pouvait représenter Youssef Chahed, plusieurs de ses proches et amis ont tenté de faire infléchir la ligne éditoriale. Un peu plus tard ce sont les islamistes qui sont revenus à la charge pour dire que le journal soutient Nabil Karoui, le corrompu. Ils ont attaqué le journal, comme d’habitude, mais nous devons avouer que cela s’est passé avec bien plus de subtilité que lors des années troïka. Inutile de rappeler qu’après les élections, Nabil Karoui et son parti étaient devenus tout à fait fréquentables pour les islamistes et ils se sont alliés à lui. L’occasion, au passage, de plonger une deuxième fois les résidus de Nidaa Tounes raclés par Nabil Karoui dans la honte et l’embarras. Le dernier épisode de cette longue décennie est composé pas les fanatisés de Kaïs Saïed.

D’abord, avant de poursuivre et par honnêteté envers les lecteurs, il y a un aveu important à faire : nous sommes riches, très riches. En tant que journal, et contrairement à l’ensemble des médias tunisiens, nous sommes extrêmement riches. Du moins d’après ce qui se dit.

Du temps de la troïka, nous aurions été payés par la « contre-révolution et les forces de l’ancien régime ». Du temps de feu Béji Caïd Essebsi, ce sont les islamistes et Ennahdha qui nous auraient payés, ensuite Youssef Chahed nous aurait arrosé avec le fameux argent britannique, puis Nabil Karoui nous aurait donné beaucoup d’argent pour faire sa promotion et maintenant, ce sont les islamistes qui nous paieraient pour critiquer le chef de l’Etat, Kaïs Saïed.

Par conséquent, puisque nous avons amassé autant d’argent en une dizaine d’années, nous avons des voitures de luxe, des appartements à Paris et des biens à l’étranger !

Il n’en est évidemment rien pour une raison très simple : si le dixième de tout cela avait été vrai, un des gouvernants de la Tunisie l’aurait utilisé pour enterrer définitivement ce journal si embêtant pour tout pouvoir en place. Et ce n’est pas faute d’avoir cherché !

Ensuite, il faut également vous faire part d’une certaine déception liée aux arguments utilisés pour défendre le pouvoir. Ce sont les mêmes d’un pouvoir à un autre. Il y a le fameux « il faut lui/leur laisser une chance pour pouvoir travailler et faire avancer le pays », il y a l’infatigable « il prend le pouvoir avec un lourd passif laissé par les autres, que faudrait-il qu’ils fassent » et puis le toujours à la mode « arrêtez de critiquer ! La situation d’avant était meilleure ? Vous voulez qu’on revienne en arrière ? ».

On nous répète la même chose depuis 2012 alors que nous tentons d’alerter contre des personnes, des organismes, des partis qui détruisent l’Etat et la Tunisie. Voir aujourd’hui des personnes qui ont profité du système autant que cela était possible parler aujourd’hui de « décennie noire » est toujours une source d’étonnement. Cela va plus loin, il existe des personnes, les mêmes, qui ont défendu les islamistes pendant la troïka, qui ont rejoint Nidaa Tounes par la suite, qui ont bifurqué par le parti de Youssef Chahed, fait un petit tour à Qalb Tounes avec Nabil Karoui et qui défendent aujourd’hui Kaïs Saïed le président de la République ! Ça ne les empêche pas de donner des leçons et de croire encore qu’ils sont écoutés et qu’ils ont de l’influence.

C’est dans ce marasme à plusieurs niveaux que nous sommes obligés d’évoluer, pour ceux d’entre nous qui n’ont pas la possibilité de prendre un avion et de refaire leurs vies ailleurs. Nous continuerons, évidemment, à faire notre travail et à alerter contre les dérives de tous les pouvoirs et de tous les régimes en Tunisie, celui de Kaïs Saïed ne fera pas exception. Et puis, depuis le temps, nous avons aussi appris à mieux gérer les orchestres de laudateurs, d’opportunistes et de parasites.

Par Marouen Achouri
06/04/2022 | 16:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Rafik61
Oui mais
a posté le 08-04-2022 à 07:46
Ce que vous dites est vrai, mais je constate qu'aucune critique n'est faites contre les hommes d'affaires ni même les affairistes qu'ils soient du pouvoir actuel ou d'avant. Je sais que dans votre tour de table vous avez plusieurs de leurs amis donc à tort ou à raison on se laisse penser que ce mutismes contre les derives de certains barons de l'economie tunisiennes n'est pas un oublie innocent mais voulue pour ne pas dire interessé.
C'est très facile de taper contre les politiciens actuels, ils sont tous pourris et intéressés mais taper contre ceux qui detiennent le pouvoir economique en Tunisie est primordiale à mon sens car les politiciens sont leurs marionnettes
Sans rancunes..
Ancien '?lu de la république française
il faut les censurés pour la bonne image de votre journal, une goutte de goudron fait gâter un bidon du miel
a posté le 07-04-2022 à 18:35
MR achouri , je vous demande une seule chose, il faut faire votre travail convenablement, il y a des personnes sur ce cite , ils sont mal élevé, ils ont plusieurs pseudos pourquoi vous ne les dénoncez pas, où bien il faut les censurés quand ils utilisent plusieurs pseudos pour la même personne, je vous assure mes amis -es graphologues me l'on confirmé par preuve à l'appui, mais vous dites que vous êtes riches temps mieux pour vous j'espère du halal , moi personnellement je souhaite le bonheur au peuple tunisien et la richesse en même temps
Rationnel
Cynisme et fatalisme
a posté le 07-04-2022 à 12:46
La médiocrité et le sous développement ne sont pas une fatalité.
Si on maintient que toute l'élite est corrompue et que l'administration est profondément contaminée par des agents qui ne veulent que servir leurs intérêts on admet qu'il n y a aucun espoir pour le pays. Le FMI serait irresponsable de prêter a un pays sans futur, qui n'est pas capable de changer et de vivre selon ses moyens.
Si le pays fait faillite comme le Liban, le Sri Lanka et une centaine de pays très endettes, cette élite sera aussi parmi les perdants.
Qui sont ces "personnes, les mêmes, qui ont défendu les islamistes pendant la troïka, qui ont rejoint Nidaa Tounes par la suite, qui ont bifurqué par le parti de Youssef Chahed, fait un petit tour à Qalb Tounes avec Nabil Karoui et qui défendent aujourd'hui Kaïs Saïed le président de la République ! '?a ne les empêche pas de donner des leçons et de croire encore qu'ils sont écoutés et qu'ils ont de l'influence."?
Warrior
plus riche que moi, tu meurs ........
a posté le 07-04-2022 à 11:22
maintenant j'ai compris d'où vient la richesse colossale de BN
fathi
Khssara
a posté le 07-04-2022 à 08:49
A lire les commentaires, on regrette effectivement de "faire partie de ceux qui n'ont pas la possibilité de prendre un avion et de refaire leurs vies ailleurs". Oui Si Marouane; ça ne sert à rien!!!!
Dommmmmage
BOUSS KHOUK
Normal
a posté le à 10:20
Ils sont pauvres , pas les moyens pour acheter le titre de transport .
Ancien '?lu de la République Française
Soyez impartial KAIS SAIED n'est pas le le responsable de la situation actuelle de la Tunisie,il faut dire ces l'héritage des traîtres et des islamistes
a posté le 07-04-2022 à 04:51
Vous pouvez dire ce que vous voulez , si la Tunisie est en faillite pourquoi vous ne dites pas ces l'héritage des islamistes et tous les gouvernements précédent , KAIS SAIED il n'est pas responsable de cette situation, Mr je ne parle jamais sans justificatif , que pensez - vous d'un ancien ministre des affaires étrangères , il a voulu supreme' la prise en charge des tunisiens et tunisiennes qui décèdent à l'étranger, les coordonnées de chacun sont connus chez vous , je vous demande une seule pourquoi quand quelqu'un a plusieurs pseudos , vous le dénoncez pas pour honorer votre journal, mes documents sont chez vous , je peux vous donner la date d'envoi exactement si vous voulez, je suis Pour la liberté d'expression mais pas les personnes qui appellent à la haine pour donner l'exemple à la nouvelle génération et pour planter l'amour de pays à la jeunesse tunisiennes
DIEHK
CORRECTION !!!!
a posté le 06-04-2022 à 23:27
Juste M Achouri une petite à ceux qui vous ont soutenu et même créer sur notre site BN?!

à vous de deviner
Un Gouvernement virtuel avec des sommités de la bonne parole (DHEJ-Gg et tous les autres que j'ai oubliés 1000 excuses, C la vieillesse qui me fait perdre la boule !:
Et quand je lis l'article de M Achouri , je rougis de plaisir ou de honte !
à vous de deviner...
Et pour fêter les nouveaux riches de Bn, mais en quoi ils sont riches d'abord?
Je vous offre mon délire de nouveau riche qui poste des com qui sont des fois guillotinés par la guillotine des nouveaux riches de chez BN!
Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça.
Et que Dieu des Zarabes a dit:
"Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l'appétit."
Que les riches :
Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent.
Et que Les riches ne se lient jamais d'amitié sincère avec les pauvres.
Les riches : vous voyez bien ce qu'ils ont, vous ne voyez pas ce qui leur manque.
Et que:
Les riches n'ont pas d'humanité, et ceux qui ont de l'humanité ne sont pas riches.
Et qu'En démocratie, les pauvres sont souverains à plébisciter et les riches à présider.
Et, Si le bonheur avait un prix, seuls les riches seraient heureux, tellement haut s'élèverait celui-ci.
J'arrête de massacrer les riches en disant qu'On ne change pas de classe sociale. Les riches restent riches et les pauvres, eux, restent comme ils sont : démunis devant les riches.
N'est-ce pas les nouveaux patrons riches de BN!!!













BOUSS KHOUK
B.NEWS
a posté le 06-04-2022 à 21:56
riche comme la sectechien ou un peu moins ? si pas encore il faut tenir bon et ne pas perdre espoir . Bientôt bientôt .
nazou de la chameliere
Vous voyez Mr Achouri
a posté le 06-04-2022 à 19:22
Ce que j'ai subi ?
Dès que vous allez à contre courant, vous êtes automatiquement un ennemi.
Ils m'ont enfoulardée ,traité de rétrograde, d'islamofasciste .
Et tant d'autres idées reçues !!!
Mais je ne les remercierai jamais assez, de m'avoir autant ouvert les yeux sur leur médiocrité !!
Grâce à eux ,j'ai choisie le camp des islamistes !!!
ourwa
@ Marouen Achouri
a posté le à 23:47
Allez, Mr Achouri, faites un geste de compassion pour notre nazou nationale, qui souffre le martyr...au point qu'elle a fini par rejoindre les rangs lumineux de nahdha. Misère ! Envoyez-lui donc un foulard islamique, un tchador et une poignée de jaoui et une autre de wchak, pour la consoler, elle vaut bien ça...
nazou de la chameliere
Pas besoin ourouette
a posté le à 11:56
Les islamistes sont très ouverts.
Va falloir vous y faire ,ils ont toutes les qualités qui vous manquent !!
Occupez-vous plutôt de votre facho qui écrit avec une plume, et qui veut restaurer le tribalisme !!
C'est ce que vous autres les modernistes n'avaient pas compris !!
Ses élections à la noix, c'est pour elire des chefs de tribus !!!
Oui monsieur !!!
ourwa
@ nazou de la chameliere
a posté le à 14:14
Vous, islamistes, pardon, islamo-fascistes, êtes "ouverts"? Sans doute, mais ouverts comme l'est une trompette bouchée, en circuit ferméeintra-muros, ouverts à la gabegie, au totalitarisme et aux pratiques mafieuses, sans parler à votre recours aux attentas terroristes sanglants et aux assassinat politiques; votre gourou chéri et ses sectes proche et cousine n'ont-il pas protesté avec véhemence contre le dagegement de Morsi d'Egypte par Sissi ? ghannouchi n'a-t-il pas invité en Tunsie avant 2014 votre maïtre à penser Kharadaoui, celui-la même qui a prôné l'excision des fillettes et fait l'éloge du jihad armée et du mariage orfi ? Quant au " tribalisme", que vous faites semblant de "critiquer", vous faites fausse route, car vous, islamo-fascistes version frères musulmans, vous excellez en matière de tribalisme...au poit de confiner cette pratique politico-sociale dans votre seule option religieuse, islamo-fasciste. Non, vous n'êtes pas fascistes, à l'instar des nazis ou des fascistes italiens, mais pire, vous êtes des islamo-fascistes, le pire des fascismes, gravé dans votre livre "sein" et vos " essais théologiques" à la petite semaine... Il fut un temps, pas lointain, où la Tunisie était un pays pratiquant un islam modéré, non fasciste...pour tomber un certain 23 octobre sous la coupe d'un islam fasciste label nahdha. La suite, vous la connaissez. Au Xe siècle, la Tunisie était chiite, sous le califat fatimide installée à Mahdia, lequel califat a émigré, après 60 ans de règne, en Egypte...laissant le pouvoir à l'oligarchie sunnite établie à Kairouan... Et si la Tunisie était restée chiite, qu'en serait-il ? Pas grand chose, pas de différence notable entre l'idéologie islamo-fasciste des frères musulmans, dont vous êtes les larbins et celle du chiisme, autre face de la mêmepièce, celle de l'islamo-fascisme ; la guerre du Yemen entre l'arabie saoudite, sunnite et les houthis yéménites, chiites, illustre une chose et globalement une seule chose, une guerre géopolitique par procuration entre l'Occident pro-sunnite et l'Iran chiite, plus précisément entre les USA, LA béquille de l'arabie saoudite ( pétrole et compagnie) et l'Iran honni et anti-sioniste... Les guerres en Irak, en Syrie, au Liban, pays en partie chiites, procèdent de cette même logique géopolitique et dans ce cadre merveilleux que la Russie de Poutine a décidé de mettre son nez dans ce merdier en soutenant militairement Bacher el-assad ( mais pas trop, car il faut savoir tenir durablement la laisse au cou de ce chien). La Russsie le fait-il en toute fraternité ? Nullement, elle le fait par instérêt strict, le sien. Et en même temps, comme dirait votre idole Macron, la Turquie d'erdogan, frérot comme vous, s'y est mis aussi, en envahissant une bonne partie de la Syrie, sous prétexte d'éradiquer ses opposants kurdes, qu'il qualifie de terroristes. Vous voyez, on est inexorablement le terroriste de quelqu'un, il suffit de le crier et la Turquie d'erdogan, membre de l'OTAN, n'hésite pas à le faire...cette Turquie qui continue à occuper militairement la Libye, comme elle occupe aussi militairement le Mali via ses mercenaires ( faux mercenaires, car c'est un corps spécial de l'armée turque) appelés "le groupe Wagner"...
nazou de la chameliere
Ourouette
a posté le à 15:42
Les islamistes n'avaient rien à gagner à tuer CB
Mais cette vérité, vous ne voulez pas la voir !
Parce que ce mensonge conforte vos ( fausses )certitudes .
Tant que vous, vous mentirais à vous-même !
Vous ne comprendrez jamais le monde !

Si les fachos Tunisiens avaient accepté l'alternance politique ,ce pays n'en serait pas là aujourd'hui !!
C'est ça le fascisme, c'est l'effacement de l'autre !!!
Citoyen_H
OUF, QUELLE CHANCE !!!
a posté le à 02:15
C'est une bénédiction pour nous.



DHEJ
Ah non ...
a posté le à 19:43
Jamais les islamosionistes avec à leur tête le GOUROU!

Avec mes respects
nazou de la chameliere
DHEJ
a posté le à 20:24
Pourquoi " islamosionistes " ?.
Cher dehj, j'espère qu'un jour vous comprendrez dans quel enfermement mental, bourguiba vous a enfermés.
Que dieu lui pardonne.
MBL
Soutien
a posté le 06-04-2022 à 18:50
L'honneur et l'intégrité de Ta plume vaut plus que les appartements à Paris et Londres et les jets,
Et ton combat libre pour ton Pays est ta Vrai richesse et toi le Vrai Riche.
Les Démocraties évoluent de la sorte.
'?vite de répondre à ses papotages la prochaine fois,
Tu vaux plus que ça.
'?'?
DHEJ
L'art de dire le contraire
a posté le 06-04-2022 à 18:31
Comme chantait feu Hedi JOUINI "qu'il prenne mon '?il pour voir avec".
zozo Zohra
Monsieur Marouen
a posté le 06-04-2022 à 17:07
Mais malheureusement, avertir ce n'est pas suffisant. LA MAITRISE DES RISQUES et la SOLUTION qui nous intéresse.

Avertir, n'avait jamais freiner la frénésie. Au contraire

La vraie révolution ne serait-elle pas de mettre fin à cet orgueil narcissique simplificateur des élites politiques.
Menteurs
Vous avez jamais dit du mal de Youssef Chahed
a posté le 06-04-2022 à 17:04
Vous l'avez protégé alors qu'il a détruit l'économie de la Tunisie en plus de pactiser avec les islamistes.
MH
Je confirme
a posté le à 17:36
YC est l'artisan de la destruction de l'économie tunisienne.
Mon.
Comment
a posté le 06-04-2022 à 16:45
Tout le mal de la Tunisie vient du "mariage politique" de Bajbouj avec Ghannouchi alias Boujelgha, puis de Hafedh Caïd Essebsi qui a affaibli Nidaa Tounes et permis à Ennahdha de rester toujours au pouvoir jusqu'au fameux 25 juillet qui a affranchi la Tunisie des Islamistes mais qui n'a pas été à la hauteur pour redresser la barre.
ourwa
@ Mon.
a posté le à 17:28
Dites-moi qui vous étiez, dans quelles différentes gamelles politiques avez-vous picoré et je vous dirai qui vous êtes...et quelle confiance, ou méfiance, je vous accorde aujourd'hui. Sur ce point, exclusif, l'historique exposé par Marouen Achouri est on ne peut plus vrai et VERIFIABLE,preuves à l'appui; votre commentaire va en gros dans ce sens et votre dernière phrase :" ...25 juillet qui a affranchi la Tunisie des Islamistes mais qui n'a pas été à la hauteur pour redresser la barre." sic. Oui, le "mariage politique" de Bajbouj avec Ghannouchi" est une calamité...qui perdure, même après le 25/07/2021, or KS, avec ses décisions absconses et ses danses abracadabrantes sans queue ni tête semble aller droit dans le mur; il le sait et nous le savons... ce qui nous permet d'avancer cette hypothèse : tout comme BCE, K.S semblerait être un allié masqué, mal masqué, de nahdha, masqué sous des oripeaux "constitutionnalistes", " républicaines" et " sociales" en trompe-l'oeil; si ce n'était pas le cas, il annoncerait comme il se doit des élections législatives et PRESIDENTIELLES anticipées en décembre 2022 et non pas seulement des élections législatives... ça s'appelle le courage politique, véritable, lequel annnonce de lui-même la PRIORITE de l'l'interet général sur les interets personnels et ou partisans.