alexametrics
Dernières news

Hichem Mechichi réagit (enfin !) aux dépassements de prérogatives de Kaïs Saïed

Temps de lecture : 1 min
Hichem Mechichi réagit (enfin !) aux dépassements de prérogatives de Kaïs Saïed

 

Il était temps que le chef du gouvernement réagisse aux dépassements de prérogatives de la présidence de la République. Depuis le vote de confiance de ce gouvernement, le président de la République ne cesse de s’immiscer dans le travail gouvernemental et reçoit, régulièrement, des ministres pour leur donner des consignes. Un dépassement clair des prérogatives puisque le président de la République n’a pas à convoquer des ministres.

 

Ce mercredi 30 septembre 2020, Hichem Mechichi a mis le holà en demandant expressément à ses ministres de consulter, au préalable, la présidence du gouvernement avant de répondre aux invitations-convocations de Kaïs Saïed. Il leur demande également de lui faire un compte-rendu de la réunion. Concernant les correspondances écrites entre la présidence de la République et les départements ministériels, elles doivent obligatoirement transiter par la Kasbah a exigé M. Mechichi dans une brève allocution devant ses ministres.

 

Cette allocution est la première réaction publique de Hichem Mechichi après l’affront que lui a fait mercredi dernier Kaïs Saïed. Durant leur dernier tête-à-tête, Kaïs Saïed a violemment critiqué des décisions de Hichem Mechichi puis a diffusé une vidéo tronquée ne contenant pas les réponses du chef du gouvernement. Le président de la République a été fortement critiqué ensuite pour ce non-respect des prérogatives constitutionnelles, le non-respect des décisions judiciaires et le montage orienté de la vidéo de la rencontre.

 

R.B.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

pit
| 01-10-2020 10:19
Y-a t'il en tout être UN DICTATEUR QUI SOMMEILLE ?

Forza
| 01-10-2020 07:28
.

DHEJ
| 30-09-2020 21:09
Mechichi Jayichi est mal conseillé

Pour défendre ses prérogatives constitutionnelles il aurait dû faire references à la constitution.

Le divorce d'avec son mentor ROBOCOP n'est pas facile à passer


Il lui faut un bon constitutionnaliste.

Norey ben MAHMOUD
| 30-09-2020 21:08
Bravo !

Abidi
| 30-09-2020 19:07
Bonsoir paix sur l'âme de Ben Ali ce fut un temps où chacun connaissait les lignes rouges hélas aujourd'hui tout le monde connaît tout et parle de tout et la dégringolade s'accélère de jour en jour et bonjour la galère avoir 06 états dans un seul cela fait beaucoup de plaisir à certains

Be zen
| 30-09-2020 18:48
Il ne maîtrise pas la situation.
Il est dépassé par les événements.
Il ne fait que des bourdes.

Tromperie sur la marchandise.

Narjess Larnaout
| 30-09-2020 17:38
J ai lu plusieurs constitutions des pays scandinaves jusqu a l Afrique du sud...et presque toutes s adaptent au tissu social et a la mentalite des leur peuple....Notre constitution s adapte au chaos ..a la constitution de bandes de malfrats,et la gouvernance impossible et ne s adapte nullement a la mentalite du Tunisien....parce qu elle encourage et renforce l immobilisme de l etat et la confusion du pouvoir a trois tetes ..donc il est d une urgence express de proceder a des reformes profondes de la constitution et du code electoral pour degager une majorite convenable pour gouverner ...et de l avis general choisir le regime presidentiel qui s adapte tres bien a la mentalite des Tunisiens....dans une democratie reelle ..c est exactement ce que voulait faire Ben Ali a l aube de 1988...suite a ses declarations du 5 avril 1988 sur le journal Le Figaro avec le titre :"J instaurerai une democratie reelle"...Il avait tous les instruments et moyens pour la reussir...un caractere autoritaire et une elite et cadres hautement qualifies et une administration qui fonctionne...il ne lui restait que de democratiser le systeme politique herite du grand et veritable homme d Etat Habib Bourguiba...mais malheureusement il a tout detruit et nous a laisses apres ses 23 ans de gouvernance que la culture de la corruption et le grand Gourou Ghannouchi l homme qui a ete candamne a mort par la justice tunisienne et que Ben Ali a refuse a Bourguiba d executer la peine en suivant les ordres de ses maitres a Ryadh et Waschington...Ben Ali a ete donc le destructeur de la Tunise moderne....mais le socle est reste intact et les enseignements de Bourguiba toujours vivants dans nos tetes...Ce pauvre Mechichi ne pese rien du tout,c est une virgule dans l histoire du pays..aucune personalite, aucun caractere,manupilable a souhait,comme un roseau pourri,son fond plein de verres.

John doe
| 30-09-2020 17:28
Mechichi est un traître !! Force à toi KS

Jupiter
| 30-09-2020 17:16
Le chef du gouvernement a demandé au ministre d'interagir positivement avec la présidence de la république. Et c'est normal que la présidence du gouvernement doit être informée. Les médias ce sont la plus grande catastrophe avant et après la révolution.

DARK VADOR
| 30-09-2020 16:48
Le président doit reprendre les choses en main, faire démissionner ce commis d état et dissoudre l assemblée des oulémas, activée article 80 avec l aide de l armée, la police, et fermé les frontières, et juger tous ces pseudo politiciens pour vol de l argent de l état et de haute trahison depuis l indépendance jusqu'à aujourd'hui

A lire aussi

Abdellatif Mekki a souligné, d'un autre côté, que le Fonds 1818 dédié à la lutte contre le Covid-19

23/10/2020 22:55
0

Nabil Ben Hadid avait occupé le même poste en janvier 2014 sous le gouvernement Mehdi Jomâa.

23/10/2020 21:45
1

Suite à la décision de la Commission européenne

23/10/2020 21:31
0

Le chef du gouvernement, Hicehm Mechichi a tenu, ce vendredi 23 octobre 2020, une séance de travail

23/10/2020 19:30
5