alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 08:56
Dernières news
Hichem Mechichi au Portugal : La Tunisie rejette la mise en place de refuges pour les immigrés étrangers
11/05/2021 | 17:13
2 min
Hichem Mechichi au Portugal : La Tunisie rejette la mise en place de refuges pour les immigrés étrangers

 

Le chef du gouvernement chargé de la gestion des affaires du ministère de l'Intérieur, Hichem Mechichi, a pris part à Lisbonne, ce mardi 11 mai 2021, aux activités de la rencontre euro-africaine sur la migration.

 

Hichem Mechichi, a prononcé un discours à l'occasion, dans lequel il a souligné que la réémergence des zones de conflit, les troubles sociaux, l'exacerbation de la disparité de développement entre les rives nord et sud de la Méditerranée et les effets dévastateurs de la pandémie du Covid-19, ont conduit à l’émergence d’une nouvelle réalité internationale caractérisée par le phénomène de la migration clandestine et illégale.

 

Le chef du gouvernement a estimé que la Tunisie croit en la nécessité de comprendre la migration dans le cadre d'une approche globale, car elle ne doit pas être considérée comme une menace permanente, mais plutôt comme un facteur de développement économique, social et culturel et un facteur positif de rapprochement entre les peuples. Il a réitéré l’impératif que la gestion des migrations ne se limite pas à l'aspect sécuritaire, mais qu’elle doit être appréhendée, à travers la logique du partenariat en s'attaquant aux causes profondes de ce phénomène, notamment l'exclusion sociale, la marginalisation et le manque de perspectives.

 

Hichem Mechichi a noté qu'en plus d'adopter une approche multidimensionnelle avec ses différents partenaires européens, la Tunisie a pris en considération les aspects sécuritaires de la migration légale, coordonnée et organisée, ainsi que les dimensions liées à la formation professionnelle et au renforcement de la solidarité entre les pays de la région, affirmant que la Tunisie s'est engagée dans la mise en œuvre d'une stratégie globale visant à réduire progressivement ce phénomène.

 

Il a affirmé que la Tunisie rejette la mise en place de refuges sur son territoire pour les immigrés étrangers se rendant en Europe et n'est pas du tout prête à accepter des ressortissants d'autres pays, de même qu’elle s'oppose à toute ingérence de ses forces dans les opérations qui affectent sa souveraineté nationale.

 

Hichem Mechichi a enfin souligné la nécessité de poursuivre le cadre du dialogue 5 + 5 engagé au niveau des pays des deux rives de la Méditerranée afin qu’il continue à servir de plateforme de réflexion pour trouver des solutions appropriées à ce problème dans toutes ses composantes, sécuritaire, économique, sociale et culturelle.

 

M.B.Z

 

 

 

11/05/2021 | 17:13
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Immigration
a posté le 12-05-2021 à 10:12
Voir le nombre des subsahariens en Tunisie
Ils sont la et vont rester
Le gouvernement doit faire avec
Hatem jemaa
CLARETE
a posté le 12-05-2021 à 06:19
Avec l'Europe les choses doivent être dites simplement et clairement. Soit l'Europe se décide pour un véritable plan Marshall pour la Tunisie soit on verra ailleurs. Depuis près de 30 ans l'europe contribue au développement de la Chine et par delà du Sud Est Asiatique alors qu'elle distille au compte goutte sa coopération avec ses voisins du Sud. A un moment il faut assumer. Certes la Tunisie a un gros effort de gouvernance à accomplir. Nos amis européens doivent comprendre que cet effort ne peut être réalisé que s'il est soutenu par un réel plan de développement humain.
hourcq
Non à l'immigration illégale.
a posté le 11-05-2021 à 23:57
Et que les dirigeants africains s'occupent de leurs ressortissants au lieu de les laisser partir en Europe dans des conditions sordides. L'opinion qu'ont les européens sur cette immigration est très négative vu les attentats, la délinquance, le trafic de drogue, les agressions qui font la une des journaux. Sans compter les aides sociales-dont l'aide médicale gratuite- qui grèvent les budgets sans contrepartie.Pas étonnant que l'extrême droite monte en flèche dans ces pays. Et malheureusement tous ces méfaits rejaillissent sur les immigrés et leurs descendants qui y mènent une vie tranquille.Ajoutez à cela un islamisme radical chez certains et la situation finit par devenir explosive.
Hichem Mechichi, si j'ai bien compris son discours, dit la même chose qu'Erdogan: "Donnez-nous des sous et nous nous occuperons des immigrés qu'ils soient d'ici ou subsahariens que nous renverrons dans leur pays d'origine." C'est une sorte de chantage qui se généralise mais qui ne va pas marcher éternellement.
Sherlock Homss
Gardons la tête haute, on ne pourra pas nous le reprocher...
a posté le 11-05-2021 à 22:51
L'Europe, qui craint de ne plus pouvoir gérer les flux migratoires, veut "sous-traiter" et "externaliser" les centres de tri des migrants illégaux qui se trouvent au sud du continent (pour mieux contrôler la docilité et l'acceptation de conditions salariales sordides par les candidats au mythique "Eldorado européen")
Elle pense que la Tunisie, tout comme la Turquie, il y a quelques années, peut se charger de cette basse besogne.
Si la Turquie a reçu deux ou trois milliards d'euros pour le faire, (Erdogan mangeant à tous les râteliers) et empêcher ainsi les flux migratoires au sud est de l'Europe via la Grèce, l'UE, au regard de nos actuels besoins en aide financière, pense que nous nous aplatirons devant leur éxigence de créer des véritables "camps de concentration" et de "tri humain".
Si Mechichi à refusé catégoriquement de se plier à cette "pression", c'est qu'elle est non seulement inacceptable mais également dangereuse pour notre pays.
Nous nous retrouverons à jouer le rôle de "portier" de l'Europe pour des milliers de candidats à la migration avec tout ce que cela implique en trafics, passe-droits, abus et j'en passe.
Bien au contraire, c'est en gérant au mieux notre propre problème d'immigration clandestine, aussi délicat et difficile soit-il que nous démontrerons notre capacité à nous en sortir tous seul.
J'espère pour mon pays que la phrase de Mechichi aux européens est mue plus ou moins par le même sentiment de fierté, d'espoir et de réalisme.
zba
MECHICHI un bureaucrate qui tue l'Etat
a posté le 11-05-2021 à 22:02
Au moment où MECHICHI fait du tourisme, l'Etat est à genoux.
PERSONNE NE RESPECTE LE CONFINEMENT
OUA
Merci Mr. Hechmi Mechichi pour cette position claire
a posté le 11-05-2021 à 19:43
Je sais que vous n'embrasseriez jamais l'épaule d'un président français, comme l'a fait le plus "honnête et propre" Président de l'histoire de la Tunisie.....

Vous n'êtes pas un traître !
Angel
a posté le 11-05-2021 à 19:26
Selon BN Mechichi aurait déclaré "que la Tunisie rejette la mise en place de refuges sur son territoire pour les immigrés étrangers se rendant en Europe et n'est pas du tout prête à accepter des ressortissants d'autres pays, de même qu'elle s'oppose à toute ingérence de ses forces dans les opérations qui affectent sa souveraineté nationale."
Doit on croire ce qu'il dit auquel cas il irait à l'encontre des plans du gourou-US-MI6 ou n'est-ce qu'une déclaration gratuite pour masquer la réalité?
Ou bien une déclaration qui n'engage à rien puisqu'il ne serait plus au pouvoir quand ça arrivera?
Gg
Ignoble farce!
a posté le 11-05-2021 à 19:13
"Tunisie rejette la mise en place de refuges sur son territoire pour les immigrés étrangers se rendant en Europe et n'est pas du tout prête à accepter des ressortissants d'autres pays"
Que la Tunisie garde ses propres ressortissants et reprenne ses expulsés, ce sera déjà très bien.

Quant à la migration " facteur de développement économique, social et culturel et un facteur positif de rapprochement entre les peuples", c'est de l'humour noir, je suppose?
En réalité c'est un puissant moteur de régression pour les pays d'accueil.
Letranger
Non non...
a posté le à 18:23
" ... c'est de l'humour noir, je suppose... "

Non, non, il nous disent en pleine gueule que nous sommes de vrais cons...
Et "par mon manque de foi" sur le sujet, on ne peut pas leur donner entièrement tort.
Agatacriztiz
Et puis quoi encore...
a posté le 11-05-2021 à 18:46
Pour ça, je donne raison à Mechichi, nous allons pas créer des camps de migrants illégaux juste pour faire plaisir aux européens et leur offrir un "espace de sélection" où ils choisiraient les candidats susceptibles d'être acceptés en Europe.
Il nous manquerait plus que de jouer le rôle de négriers pour les européens...
Je sais que nos caisses sont vides, mais ce n'est pas une raison pour faire le sale boulot pour l'autre rive de la méditerranée...
Letranger
bien dit... partiellement
a posté le à 06:04
"...Il nous manquerait plus que de jouer le rôle de négriers pour les européens... "

Vous l'avez fait avec beaucoup d'efficacité pour votre propre compte dans le passé et cela ne vous a pas crée beaucoup d'état d'âmes...
Il ne faut pas voir le mal que chez les autres.
Si vous gardiez seulement les vôtres, que vous récupériez vos ressortissants et même demi-ressortissants légaux ou illégaux ceci éviterait une bonne partie de la catastrophe qui couve en France comme en Tunisie... pour la plus grande joie des Islamistes qui ne prient que pour ça d'ailleurs.
versus
Négriers et ...
a posté le à 16:38
S'ils n'avaient été que négriers. Il est vrai qu'après avoir pris quelques salves de canons, ils se tournèrent vers le sud concernant leur activité d'esclavagiste, à défaut de blancs. Je ne pense pas que l'ED leur apprend la période barbaresque, la différence entre la circonsition et la castration, par exemple.