alexametrics
Dernières news

Hichem Fourati refuse de donner des détails sur l’affaire Gharsalli

Hichem Fourati refuse de donner des détails sur l’affaire Gharsalli
 
Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a préféré esquiver aujourd’hui, lundi 15 avril 2019, la question du journaliste de Mosaïque FM selon laquelle les poursuites judiciaires lancées contre l’ancien ambassadeur de Tunisie au Maroc, Najem Gharsalli, ont pris fin.
 
« Vous pouvez poser cette question au ministère de la Justice. Le juge d’instruction avait lancé un mandat d’amener contre Najem Gharsalli. Les policiers s’étaient rendus à son domicile mais ils ne l’ont pas trouvé. Je ne peux pas donner plus de détails sur cette affaire », a-t-il expliqué dans une déclaration. 
 
Notons qu’une source a indiqué, la semaine dernière, à Business News que la Cour de cassation avait invalidé toutes les procédures judiciaires lancées par la justice militaire contre Najem Gharsalli car elle ne serait pas compétente dans ce type d’affaire. Elle a donc été renvoyée au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme.
 
E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Hermes
| 15-04-2019 20:22
Sil s'agissait d'un simple citoyen qui n'a commis aucune fraude, vous le poursuivrez jusqu'à la Mecque!
Put ain de mer dededede!

Citoyen_H
| 15-04-2019 19:06
Le pays va imploser d'une seconde à l'autre, et nous, on est là à spéculer sur des péripéties stériles.

Laissons ses choses en suspens occupons nous sérieusement des véritables dispositions à adopter pour sortir nos têtes hors de l'eau.
Chaque chose en son temps.
Viendra un jour ou les vrais coupables rendront des comptes à la justice, et ce jour ne se fera pas attendre.

Omar el-Béchir a sauté!!
Ces amis ne tarderont pas à le suivre. Vous voyez à qui je fais allusion.







Crow
| 15-04-2019 15:20
"Les policiers s'étaient rendus à son domicile mais ils ne l'ont pas trouvé..." Waou...quel sérieux de la part du ministre de l'intérieur...depuis quand quelque'un de recherché reste chez lui

Bab ezzira
| 15-04-2019 12:48
La question qui se pose au pays des ânes parlants Qui est plus compétant le tribunal de cassation qui tranche dans le domaine civil ou le tribunal militaire qui tranche dans les affaires de sécurité national ?
M. Gharsalli, Jarraya et autres se sont mouillés avec des groupuscules terroristes d'un pays voisin Les documents fuités démontrent pour tout âne a faible QI le degré d'implication de cette bande. Seul la justice sectaire ne peut déterminer le degré de corrélation de ces malfrats avec les terroristes étrangers qui malheureusement entretiennent des relations étroites avec la secte du diable.
Des questions se posent pour un simple citoyen qui aime son pays :
Pourquoi cherche-t-on par tout moyen à évincer la compétence des tribunaux militaires au profit des tribunaux contrôles par la secte du diable ?
Pourquoi la Tunisie devient-elle soudainement impliqué par l'ONU dans les affaires d'armements des malfrats terroriste de Libye ? (Affaire Kartas)
Qu'est ce qui explique la mainmise des frérots du diable sur le troisième pouvoir ?
Pourquoi les militaires seuls garants de l'indépendance et de la sécurité nationale accepte-t-il facilement d'être évincer par les pro-QATARI et Turques ?
Sommes-nous encore un pays indépendant de ses propres décisions après le déferlement de la merde Islamo-anarchiste
Finalement, ou sont passés les patriotes de ce pays
En attendant une réponse rationnelle je vous invite à danser avec les ânes parlants si on ne veut pas perdre d'avantage la raison (malheureusement déjà perdue)
Question BONUS pour le ministre de l'intérieur : Doit on porter allégeance à sa patrie ou à ses patrons de la secte du diable? la simplicité de votre réponse me laisse perplexe, monsieur le ministre

mansour
| 15-04-2019 11:08
après avoir mis le grappin sur Najem Gharsalli,
l'ont relâché sans plus d'explications pour qu'il puisse tranquillement mener une vie normale sans aucunes explications comme si rien ne s'était passé qui a menacé la sécurité du pays...

veritas
| 15-04-2019 09:41
Je répète encore ....
Les affaires de gharssali et de tout les autres touches a la secte de Montplaisir,Montplaisir a donné les ordres et les protagonistes accusés ont exécutés.
Tout affaire touchant de près ou de près ou de loin les khwanjias n'ira jamais a son terme et sera étouffé...les khwanjias bénéficient de l'impunité sans limite ...Fourati n'a pas le droit de dire la vérité car il peut risquer sa vie ....

A lire aussi

Le dépôt des listes pour les législatives a débuté depuis hier et les noms des têtes de liste des

23/07/2019 13:07
0

La société immobilière Simpar a réalisé à fin juin 2019 un revenu global en hausse de 74,66%,

23/07/2019 12:54
0

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj est revenu dans un post partagé ce mardi 23

23/07/2019 11:15
10

L’article 148 alinéa 5 de la Constitution dispose que la mise en place de la Cour constitutionnelle

23/07/2019 10:53
10

Newsletter