alexametrics
Dernières news

Harouni : L’amendement du règlement intérieur fera l’objet d’un dialogue en amont du congrès

Temps de lecture : 1 min
Harouni : L’amendement du règlement intérieur fera l’objet d’un dialogue en amont du congrès

 

Abdelkarim Harouni, président de la Choura d'Ennahdha, était l’invité ce soir du vendredi 18 septembre 2020, de l’émission « Le rendez-vous 9 » diffusée sur Attessia TV.

 

Abdelkarim Harouni est revenu sur la polémique suscitée par la volonté de Rached Ghannouchi, chef du parti, d’être reconduit à la tête d’Ennahdha pour un troisième mandat alors que le règlement intérieur en fixe deux pour les dirigeants.

 

Il a souligné qu’un dialogue se tiendra en amont du onzième congrès pour stipuler sur la question de l’amendement de l’article 31 dans le règlement intérieur du parti, ajoutant que la question devra être débattue et tranchée et que le président d’Ennahdha n’est pas un « fardeau dont on veut se débarrasser ».

 

Abdelkarim Harouni a annoncé que le onzième congrès d’Ennahdha devrait se tenir avant la fin de l’année, estimant qu’Ennahdha devrait débattre de ses affaires internes au sein de ses structures et non dans les médias, que cela a desservi plusieurs partis et notamment Nidaa Tounes et le Front populaire.

 

 

M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

aldo
| 19-09-2020 14:15
le feu commence à prendre dans la maison ennekba , esperant qu'il soit bien intense

Zend
| 19-09-2020 11:08
quand le leader commence a jouer , comme Habib Bourguiba et Ben Ali pour essayer de garder son siege , en joueant avec les status de son parti, invitant des collegues sur les plateaux pour justifier son actio ..
Il n'y a plus rien qui l'arrête. Ce parti n'est pas different du parti Destourien . Quand la tête est pourrie, le corp aussi.

Imed
| 19-09-2020 08:44
Le pouvoir grise. Au lieu de se consacrer à ses recherches théologiques, voilà qu'il s'agrippe au'pouvoir. S'il était président de la République, il aurait fait pire que Zaba et aurait violé, reviolé et rereviolé la Constitution avec la satisfaction de jawaz le mot3a, la conscience tranquille. Tfou 3lik

A lire aussi

L’article 15 du règlement intérieur de la FTF stipule que le gel ou la suspension d’adhésion doit

27/10/2020 13:03
0

Il convoite le poste de Rachida Ennaifer.

27/10/2020 12:43
1