alexametrics
vendredi 19 juillet 2024
Heure de Tunis : 00:30
BN TV
Hanchi : une cinquantaine de voitures électriques seront acquises pour le secteur public en 2024
09/07/2024 | 11:19
1 min
Hanchi : une cinquantaine de voitures électriques seront acquises pour le secteur public en 2024

 

L’Agence nationale pour la maîtrise de l'énergie (ANME) s’apprête à acquérir une cinquantaine de voitures électriques pour des institutions publiques, a indiqué, mardi 9 juillet 2024, son DG de l'ANME Fathi Hanchi.

 

Le responsable a profité de son passage radiophonique pour préciser que l’agence avait acquis, dans le cadre d’un projet pilote, un véhicule électrique depuis huit mois et installé une ombrière solaire pour le recharger, et actuellement elle ne paie que le prix du lavage.

Et de préciser au micro Rim Ben Chaalia dans l'émission Nharek Zine sur la Radio nationale que l’ANME va acquérir une cinquantaine véhicules pour le secteur public en 2024 et qu’un appel à candidature a été déjà lancé.

 

 

M. Hanchi pense que le concept de véhicule électrique sera plus rapide à déployer que le concept de téléphonie mobile. Il a spécifié le cadre légal et conceptuel de ce sujet qui vient d’être achevé, affirmant qu'il ne reste à finir que certaines concertations. En outre, il a souligné que le gouvernement est en train de simplifier les procédures.

Le DG a aussi rappelé que la Tunisie est l’un des premiers pays à supprimer le droit de douane et elle a aussi baissé la TVA de 19% à 7%, pour encourager le développement de l’usage de ce genre de véhicules.

 

I.N.

09/07/2024 | 11:19
1 min
Suivez-nous
Commentaires
ABC
Pensez à ôter les bons d'escence ....
a posté le 09-07-2024 à 22:53
Je ne comprends pas comment on continue à acheter des voitures pour la fonction publique.
Au moins pensez à ôter les bons d'escence aux bénéficiaires de ces voitures
Tgm
Hhhhh
a posté le 09-07-2024 à 22:04
Je rêve .....
C a peine croyable
Le monde evolué...abandonne l'électrique ...et ...nous ...hhhh
On y va....tranquille
Hhhhh bravo......
Famous Corona
N'importe quoi !?
a posté le 09-07-2024 à 19:28
Au courant de rien, totalement déconnecté du monde extérieur ! Au moment où le monde entier crie à "l'arnaque voiture électrique" et que de grands constructeurs décident de faire machine arrière, ce monsieur fait une annonce sortie des archives et on se demande pourquoi la Tunisie n'évolue pas !!!
le financier
famous vous avez raison
a posté le à 21:09
Le monde s oriente vers l hybride et les projets de construction d usine d assemblage de voiture électrique ont stoppé.
La voiture électrique n est pas si zero emission si on tient compte de la fabrication des batterie ... et explose la consommation electrique des pays , il n y a pas de marché de l occasion et surtout les batterie ne supporte pas ni les chaleurs au dessus de 28 degres ni celle en dessous de -9 degres
A4
Erreur !
a posté le à 09:30
Dans quelques années il n'y aura que des voitures électriques.
Et qui vivra verra !!!
A4
La réalité est différente !
a posté le 09-07-2024 à 14:08
1) Les concessionnaires, tous les concessionnaires locaux sont contre et c'est pour cela que nous sommes et nous seront toujours en retard, très en retard dans cette évolution vers les énergies propres !
Avec les voitures électriques il n'y a plus de vidange tous les 10 000 km. Il n'y a plus de pompe à essence, de pot d'échappement ou de filtre à air à remplacer. Et tout cela constitue un manque à gagner énorme pour ces "pauvres" concessionnaires.
2) L'état lui même est contre, même s'il fait semblant d'être pour. Il est contre parce qu'il va encaisser moins de taxes et de TVA. Et c'est pour cela que chaque modèle, même s'il a fait des millions de km à l'étranger, doit attendre quelques années pour avoir son "homologation".
3) Tous les modèles proposés chez les concessionnaires appartiennent au "haut de gamme" avec un prix minimum de 120 000 dinars, soit 20 ans de salaire pour un smigard ou 5 ans de salaire pour un cadre.
Pourtant, il y a bien des voitures électriques dont le prix en euro se situe entre 15 000 et 20 000, soit en dinar entre 50 000 et 65 000. Mais hélas, ces voitures ne sont pas proposées par nos concessionnaires.