alexametrics
vendredi 27 novembre 2020
Heure de Tunis : 16:07
Dernières news
Grève générale à Kairouan
21/11/2020 | 15:25
1 min
Grève générale à Kairouan

 

L’Union régionale du travail de Kairouan relevant de l’UGTT, a annoncé, dans un communiqué rendu public, ce samedi 21 novembre 2020, une grève générale dans la région le 3 décembre prochain.

Le secrétaire général de l’Union de Kairouan, Saïd Sboui, a souligné, selon une déclaration relayée par la page officielle du syndicat qu’un recours à l’escalade n’est pas exclu si le gouvernement continue à marginaliser la région.

 

« L’hiver sera chaud à Kairouan et nous nous dresserons contre tous ceux qui souhaitent marginaliser notre région déjà sinistrée » a-t-il souligné lors de la réunion du bureau exécutif élargi, tenue ce matin.

 

M.B.Z

21/11/2020 | 15:25
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
A4
Demande:
a posté le 22-11-2020 à 13:52
Parmi les demandes, il faut exiger 1,2 milliards pour la Jeunesse Sportive Kairouanaise ... comme pour l'US Tataouine !!!
Virtuel
Mimitisme
a posté le 22-11-2020 à 11:39
Les unions regionales signent la fin de l ugtt
Be zen
Mechichi va décider de leur construire . . .
a posté le 21-11-2020 à 17:43
. . . Mechichi va décider de leur construire un hôpital et l'affaire est réglée.
Ridha
Le prix
a posté le 21-11-2020 à 17:38
C'est le citoyen qui va payer le prix.
AVERROES
L ANARCHIE GAGNE DU TERRAIN
a posté le 21-11-2020 à 17:28
Le dialogue social est un élément essentiel qu'il faudrait mettre en '?uvre pour résoudre toute injustice sociale économique et même politique. Recourir aux grèves et parfois aux grèves violentes est devenu un sport national en Tunisie. La transition poste BEN ALI a du mal à clarifier la philosophie ou la ligne politique qu'il faudrait appliquer pour apaiser les esprits, l'anarchie a malheureusement comblé le vide existant. La centrale syndicale et son rôle de régulateur s'était trouvée obligée malgré elle de jouer un rôle qui n'est pas le sien. L UGTT est devenue une force politique incontournable elle est juge et parti. C'est dommage.
Guide de tourisme
Ya Sidi Sahbi...
a posté le 21-11-2020 à 17:05
...zid_hom fi kol chay!
Tunisino
Devoir de soutenir
a posté le 21-11-2020 à 16:48
Les intérêts étroits de l'Ugtt l'obligent de soutenir KS contre HM en exploitant son incompétence flagrante.
observator
La marginalisation de l UGTT est en marche
a posté le 21-11-2020 à 15:56
De peur de ne plus avoir sont mot à dire surtout concernant les grands dossiers sociaux comme au Kamour, l'UGTT essaye de devancer les événements sociaux pour ne pas etre isolée et tente de se présenter comme le defenseur incontournable des problèmes des petits gens. Quelle bande d'hypocrites ces syndicalistes. En faite ils essaient de contrôler les évènements pour mieux les vider de leur substance.
La tentative de présenter au chef de l'?tat une initiative sur dialogue national va aussi dans ce sens.
Mais le but final est toujours le même : garder le contrôle du pays avec les autres clans mafieux qui pillent le pays .
Forza
Préparez vos propositions
a posté le 21-11-2020 à 15:48
Mechichi vient de déclarer qu'il veut bien changer le modelé de développement et l'orienter d'avantages sur les besoins des régions, l'accord de Tataouine n'est qu'un début. Qu'il s'agit donc de Takrawan, Gasserine, Gabes ou Jendouba et tous les autres gouvernorats de l'intérieur, préparez vos programmes. Aucun tunisien ne veut être privilégié au détriment d'autres régions. Ces programmes prioritaires pour les régions de l'intérieur peuvent être finances à hauteur de 2 ou 3 milliards de dinars par an. Beaucoup de programmes du gouvernement centrale ne sont pas réalisés à cause de la bureaucratie de l'administration. On peut réorienter des ressources des programmes non réalisés aux régions de l'intérieur et il faut de nouveau mettre la priorité sur l'éducation, la formation professionnelle et la santé. Si on avance sur ces chantiers, on peut faire des économies sur les budgets sécuritaires et aussi le budget des subventions. A lieu d'embaucher plus de policiers pour combattre le crime, formant les jeunes, finançons leurs projets, battions des centres de prévention de la consommation de drogues et d'alcool, c'est comme ça qu'on arrivera a plus de sécurité et non pas a travers plus de personnel et d'armement.