alexametrics
jeudi 07 décembre 2023
Heure de Tunis : 17:36
Dernières news
Chaouachi relève l’aberration dans les propos de Saïed concernant la commission de réconciliation
06/12/2022 | 23:05
2 min
Chaouachi relève l’aberration dans les propos de Saïed concernant la commission de réconciliation

 

 

Le secrétaire général du parti Attayar, Ghazi Chaouachi, a pointé, ce mardi 6 décembre 2022, l’aberration dans les propos du président de la République concernant la commission nationale de réconciliation pénale.

 

Hier, Kaïs Saïed a rendu visite aux locaux de la commission, s’est promené en compagnie du chef du cabinet ministériel dans les couloirs et s'est interrogé sur les raisons derrière l'absence des membres de la commission. « Ces derniers n'ont toujours pas pris leurs fonctions malgré la publication d'un décret présidentiel à la date du 11 novembre 2022 », a-t-il dit, critiquant la perte de temps et la lenteur dans l'entame du processus de réconciliation pénale. Il a évoqué l'importance de la restitution des biens au peuple tunisien. 

 

« Les membres qu’il a choisis en personne en vertu du décret 812 du 11 novembre 2022, ne peuvent exercer leurs fonctions avant de prêter serment comme l’indique le décret et donc le souverain doit les inviter à accomplir leur serment. Aussi les membres doivent déclarer leurs biens devant l'Autorité nationale de lutte contre la corruption, et l’Inlucc a fermé ses portes sur décision du souverain suite à son coup d’Etat contre la constitution » a écrit le dirigeant d’Attayar.

Kaïs Saïed a critiqué, lors de sa visite, la perte de temps et la lenteur dans l'entame du processus de réconciliation pénale. Il a évoqué l'importance de la restitution des biens au peuple tunisien. Il a affirmé qu'il s'agissait de sommes énormes se trouvant à l'étranger ainsi qu'en Tunisie. Il a, également, indiqué que des personnes concernées par le processus étaient prêtes à se réconcilier avec le peuple tunisien. Kaïs Saïed a tenu à rappeler qu'il avait proposé une réconciliation pénale depuis 2012. Il a, encore une fois, évoqué la question du classement des régions par ordre décroissant de la plus pauvre à la moins pauvre et ajouté que les personnes les plus impliquées devront investir dans les zones en tête du classement.

 

M.B.Z

 

 

06/12/2022 | 23:05
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Ceci dit
accordez vos Violents...
a posté le 07-12-2022 à 16:38
Apparemment, il y a une défaillance procédurale sur ce dossier ! Si c'est le cas, Mr le Président serait appelé à mieux choisir ses conseillers....!!!!!!
Daoudaou
Réconciliation ? Réconciliation de quoi ?
a posté le 07-12-2022 à 03:11
Avec des escrocs et des gangsters ?
No non non c'est impossible.
Tâia winti takbadh
Cet énergumène n'arrête pas de jouer l'influenceur et le bluff.
Saieb âalik mitbahniss mtâa likhmiri wil kallaba wil moujrmine.
Il y a des comptes à régler d'abord, n'est-ce pas avec Larayadh ?
Msaieba hiya
Les pauvres ils sont secoués quotidiennement par le chef de la bande ghanouchi qui est en train de jeter d'énormes sommes d'argent destinées à l'influence dictée par la société américaine contractée pour realiser les duperies.
Maintenant celui qui est présenté devant la justice ne sait dire come un perroquet qu'il s'agit d'une affaire politique.
Lahgua lijiâan. '?amaltou el âar. Ya... malla hwaiaf. Des escrocs.