alexametrics
A la Une

Ghannouchi maintenu, mais à quel prix ?

Temps de lecture : 4 min
Ghannouchi maintenu, mais à quel prix ?

 

 

Rached Ghannouchi maintenu à la tête du Parlement. C’est sur cette note que s’achève la session parlementaire actuelle, après la proclamation des résultats du vote de retrait de confiance. Une victoire pour le président du parti islamiste ? Certes, mais sur le plan politique, le résultat reste tout de même mitigé.

 

Le 30 juillet 2020, journée tant attendue par la plupart des Tunisiens, bien qu’elle coïncide avec la veille de la fête de l’Aïd El Idha. C’est le jour de la séance plénière consacrée au vote de la motion de retrait de confiance à Rached Ghannouchi, président du Parlement. 73 députés ont déposé une motion contestant la gestion chaotique de Rached Ghannouchi des affaires parlementaires et l’hégémonie de son cabinet. Une première en Tunisie !

 

Après de multiples tergiversations, une date a été fixée pour la plénière. Elle se déroule sous une grande pression de part et d’autre. Au final, les résultats sont là : 133 députés ont voté. 97 députés ont voté pour le retrait de confiance sur les 109 voix nécessaires pour le passage de la motion. 18 bulletins sont annulés, deux votes blancs et 16 voix contre le retrait de confiance. Rached Ghannouchi est maintenu, telle est la conclusion de la plénière achevée avec les youyous des députées nahdhaouis.

« J’ai volontairement accepté de me soumettre à cette épreuve car j’ai foi en la démocratie et le dernier mot revient au peuple. Je ne suis pas arrivé ici sur un char mais après de nombreux examens et je n’avais pas peur, car partir n’aurait pas été un problème. C’est au final, une victoire pour la démocratie  », et c’est dans ces termes que Rached Ghannouchi avait accueilli le résultat du vote.

 

Toutefois, le nombre de députés ayant voté pour le retrait de confiance reste énorme. 97 députés sur les 217 refusent la présence de Rached Ghannouchi à la tête du Parlement. Si on y ajoute les 18 bulletins annulés et les deux votes blancs, le chiffre grimpe à 117, ce qui est un chiffre très important. Seuls 16 députés ont voté pour le maintien de Ghannouchi ce qui est tout de même assez ironique. Et bien que les députés d’Ennahdha, d’Al Karama ou certains de Qalb Tounes se soient abstenus du vote pour des raisons tactiques et stratégiques, le résultat n’est pas la victoire écransante attendue par Rached Ghannouchi.

De son expérience à la tête du Parlement, Rached Ghannouchi en sort, inévitablement, affaibli. Son aura et son charisme sont, indéniablement, perdus. En le mettant en face de cette exercice, il a été traîné dans la boue par plusieurs députés, son image de chef de mouvement intouchable est désormais cassée.

 

Certains observateurs indiquent que le mouvement du PDL (Parti destourien libre) a perdu la bataille contre Ghannouchi. En apparence, oui, mais Abir Moussi et son bloc parlementaire marqueront encore des points à travers leur face à face quotidien avec le président du Parlement.

Ghannouchi aura finalement remporté une victoire personnelle qui pourrait flatter son égo, mais sa position au sein d’Ennahdha est devenue vulnérable. Les résultats qu’il a obtenus durant son exercice à la tête du Parlement ne sont point en sa faveur, de grandes révisions s’imposent et il devra rendre des comptes pour les multiples choix qu’il a faits, à commencer par la désignation de Habib Jemli à la Primature. Jemli qui n’a pas réussi à obtenir la confiance du Parlement qu’il préside, donnant ainsi tous les pouvoirs au président de la République au niveau de l’exécutif.

 

D’autre part, la victoire de Rached Ghannouchi conditionnée par le vote du parti Qalb Tounes ne peut être considérée comme un point positif. Le fait que le sort de Rached Ghannouchi soit déterminé par l’aval et l’approbation de Nabil Karoui, indique que le mouvement Ennahdha a beaucoup perdu de son poids.

 

La plénière qui a eu lieu aujourd’hui reflète la réalité de la scène politique et partisane en Tunisie. La reconduction de Rached Ghannouchi à la tête du Parlement n’aura probablement aucun impact économique ou social sur la vie des Tunisiens, mais indique encore l’équilibre des forces sur la scène politique.

Le vote, bien que confidentiel, sera déterminant pour les prochaines alliances lors de la formation du gouvernement. Un parti ayant voté contre Rached Ghannouchi pourra-t-il gouverner de nouveau avec Ennahdha? Hichem Mechichi sera-t-il capable de faire passer son équipe sans le vote de Qalb Tounes ? Plusieurs questions se posent à ce niveau si le nouveau candidat à la Primature décide de former un gouvernement politique.

Une chose est certaine, c’est que le président de la République, Kaïs Saïed, en bon observateur de cet épisode, devra se réjouir de l’image éparpillée fournie par le Parlement actuel et qu’il trouvera un énorme plaisir à le dissoudre afin d’installer son projet politique.

 

Sarra HLAOUI

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29)

Commenter

Zut et Flûte
| 01-08-2020 17:39
Quoi? ils vont aller en vacances sans avoir établi la Cour Constitutionnelle?
Qu'est-ce que cela veut dire?
Mèzèlou ihébou ikawrou lâab hwém? mén ghir arbitre?
C'est quoi cet amateurisme,c'est quoi ce foutage de gueule?
Mais c'est qu'ils nous prennent vraiment pour des idiots!

Tunisien
| 01-08-2020 17:11
'? Mme Sarra Lahlaoui :
J'espère vivement que « La reconduction de Gannouchi à la tête du parlement n,'aura probablement aucun impact sur économique et social sur la vie des tunisiens » ,mais j'en doute fort .
C'est pourquoi je souhaite lire l'avis /commentaires des experts !

Asswan
| 01-08-2020 16:57
C'est le peuple qui va t'ejecter et ça ne va pas tarder

J.trad
| 01-08-2020 16:54
Pour tous les peuples musulmans ,et pour l'humanité entière ,les débiles ne voient pas plus loin que leurs nezs , le nationalisme a détruit les peuples arabes , alors que l'islamisme a construit une puissance ,et un empire qui a duré des siècles ,et qui aurait pu englober tous les peuples de la terre ,le nationalisme arabe lui au contraire a été bousillé de l'intérieur par les groupuscules de race arabe ,mais de coeurs bourrés de haine contre l'islam .

J.trad
| 01-08-2020 16:38
Destitue ou pas je m'en fiche ,pourvu que dans ma biographie ,soit inscrit :Ghannouchi ,adepte de l'objectif noble des Frères musulmans ,faire parvenir le message d'ALLAH ,à l'humanité entière ,pour que la grande majorité des humains ,se prosternent devant le créateur en témoignant être Mouslimin ,et mieux encore Moueminin ,remerciant ALLAH pour les bénédictions ,et nous prosternant tous les jours ,au milieu des
Milliards de Frères musulmans ( walladhina aamanou wa 3amilou assali7ati ,wa tawasaw bil7a99i wa tawasaw bissabri ) , ce qui n'exclut pas la démocratie ,etc...

takilas
| 01-08-2020 14:51
Dhaher lihouwa goor. Hal khamej.

Royaliste
| 31-07-2020 21:24
le PDL a gagn/ des points en se positionnant comme
Tayar a perdu des plumes
Ghannouchi est affaibli
Karoui doit jouer vite parceque son parti a perdu baucoup de son electorat

Abel Chater
| 31-07-2020 21:23
L'orange est un fruit sphérique et blablabla !!!
Comme les oranges sont bénéfiques en vitamine C, elles sont pressées et massacrées en jus d'orange. Quel malheur d'être oranger et de "procréer" des oranges.
Rached Ghannouchi est l'un des plus Valeureux et des plus honnêtes et pacifiques politiciens de la Tunisie. Mais il est attaqué, lynché, saboté et malmené par les Azlèms et leurs commanditaires ennemis de la Révolution tunisienne, de l'intérieur comme de l'extérieur de la Tunisie. Il les a vaincus durant toute la dernière décennie après la Révolution du 14 janvier 2011. Mais, il y a toujours un autre «mais» chez ses adversaires. Mais il y a toujours un avantage chez ses bourreaux. Mais le peuple tunisien de la région de Kamèl Eltaïef, mais le deuxième peuple tunisien des Emirats hébraïques, mais le troisième peuple tunisien des Monchars saoudiens, mais le quatrième peuple tunisien du saffah des Egyptiens Sissi, mais le cinquième peuple tunisien du putschiste libyen Haftérich, tous ces peuples tunisiens ne veulent pas d'Ennahdha et de leur démocratie, qui va leur léser à leurs dictatures et à leurs despotismes.
Celui qui n'arrive pas à me comprendre, qu'il relise cet article au moins dix fois, afin d'essayer de comprendre, où pourrait y avoir le moindre avantage pour la Zalèma et pour ses RCDistes, dans cette humiliation démocratique, qu'ils ont subie hier au parlement ARP. Nos Azlèms sont en deuil et notre Sarra HLAOUI, leur cherche une «zommara» par laquelle les Fakirs calment l'agressivité de leurs serpents. Il ne reste encore que de féliciter la Zalèma pour sa faillite, pour l'échec de ses intrigues et pour la chute libre qu'elle est en train de gober.
La logique humaine se transforme en du chewing gum chez les uns, sans pouvoir convaincre les autres.

Bourguibiste nationaliste
| 31-07-2020 20:51
Malheureusement, les Khwanjias se sont incrustes dans le pouvoir et il sera difficile de les y déloger.
Seule l'armée en est capable.

takilas
| 31-07-2020 20:39
Le ministre du commerce devrait éviter d'employer la langue française lors de ses commentaires futiles et inutiles de surcroît; d'autant plus qu'il trouve des difficultés flagrantes pour s'exprimer en arabe même celui dialectal.
C'est ghanouchi qui a décidé ainsi par régionalisme.
D'ailleurs cette méthode de mas-tu-vu se répète souvent avec les nahdhas qui croient qu'en utilisant des mots en francais est un signe de culture, or ils sont vite piégés par leur mauvaise utilisation des mots et leur ignorance est dévoilée.

A lire aussi

une jeunesse désespérée en quête d’une vie

04/08/2020 20:27
4

La menace est bien réelle

03/08/2020 19:16
2

La motion de retrait de confiance au Parlement, Rached Ghannouchi s’est soldée par un échec.

01/08/2020 19:59
17

Rached Ghannouchi maintenu à la tête du Parlement. C’est sur cette note que s’achève la session

30/07/2020 19:59
29