alexametrics
mercredi 08 février 2023
Heure de Tunis : 11:19
Dernières news
Falsification des diplômes au sein de l'administration publique : plusieurs dossiers devant la justice
14/11/2022 | 12:44
1 min
Falsification des diplômes au sein de l'administration publique : plusieurs dossiers devant la justice

 

Le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Nasreddine Nsibi, a affirmé, dans une déclaration accordée, dimanche 13 novembre 2022, à la télévision nationale, que l’État œuvre à lutter contre la fraude aux diplômes et aux papiers officiels, notamment dans la fonction publique.

« Des systèmes de contrôle ont été mis en place dans tous les ministères et une coordination est installée pour l’échange d’informations. Nous transférons à la justice toutes les affaires impliquant des diplômes falsifiés et nous avons opté, cette année, pour le cachet électronique afin de garantir l’authenticité des documents » a-t-il expliqué. Ainsi, le ministre a relevé que plusieurs dossiers de falsification ont été transférés à la justice.

On rappellera que le phénomène toucherait de nombreux secteurs, administrations et établissement publics.

 

 M.B.Z

 

 

14/11/2022 | 12:44
1 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Un salaire cadeau pour tous les recrutés dans les sociétés étatiques et les ministères.
a posté le 14-11-2022 à 21:47
Et si l'on organisait un test d'évaluation à ceux qui ont été recrutés pêle-mêle et anarchiquement dans la fonction publique à Tunis et cevrien que pour migrer vers Tunis et dénigrer le sud, sans vouloir même être recrutés au sud puisque c'est toutefois pour la forme.
Soit être recruté et habiter obligatoirement à Tunis la surpeuplée, dont une mascarade de circulation d'autos est constatée chaque matin, des véhicules acquis par le biais des prêts autorisés pêle-mêle pour lesdits recrutés dans cette maudite fonction publique, surtout après l'obligation pour certains de prouver leur présence à l'entrée des présumés lieux de recrutement, et non de travail, puisque il n'y a réellement aucun travail dans les fantoches administrations de Tunisvet ce à savoir toutes les sociétés étatiques et tous les ministères.
Houcine
Y à de quoi faire...
a posté le 14-11-2022 à 17:19
Avec tous les "Docteurs" issus de la cuvée post-révolution, et l'essor particulier du grand guignol au sein de la secte, on peut prévoir une quantité incommensurable de faux diplômés, de faux imams, de faux partis politiques, de faux en écriture, de fausses nouvelles et beaucoup de fausseté en tout.
C'est cela que j'appelle l'esprit public qui a foutu le camp.
Les faussaires sont légion, leurs supporters aussi qui leur ont fait la courte-échelle.
Il est beau le lavabo !
Ghannouchi
et les faux diplômes...
a posté le 14-11-2022 à 16:44
Après une décennie d'anarchie et de vandalisme politique et économique, dont Ghannouchi était le maître absolu, des milliers de fonctionnaires portant des diplômes falsifiés peuplent aujourd'hui la fonction "baylique". Aujourd'hui, tous les responsables administratifs, anciens directeurs généraux et anciens ministres concernés par ces faux diplômes, doivent être poursuivis en justice. Fini le laxisme et l'anarchie. L'heure de la recevabilité a déjà sonné en Tunisie et personne n'est au dessus de la loi.
Bensa
La fin de Kaïs Saïd
a posté le 14-11-2022 à 15:54
C'est un gros dossier qui peut coûter cher au gouvernement
Il y'a des personnes de tous les partis politique qui sont embauchés avec des faux diplômes, tous ces ***vont s'allier contre le gouvernement
takilas
@ Bensa non désolé
a posté le à 21:51
Il n'y a que nahdha qui a permis cette debandade pour garantir les élections législatives en leur faveur et en faveur de ghanouchi pour quil devienne sans compétences ni mérites chef de l'assemblée des représentants du peuple dont il ne représente rien cet inculte qui n'a jamais été à l'école.
Neutre
Cercle vicieux
a posté le 14-11-2022 à 13:24
Si ces contrôles sont effectués par des corrompus , le problème demeurera . Et comme en Tunisie la fonction publique pullule de ces gens là , il y a de forte probabilité que certains corrompus se glissent parmi les contrôleurs et trouvent encore matière à soutirer de l'argent ou autres services à ceux qui ont déjà fraudé .
DHEJ
Les diplômés de vrai seront virés!
a posté le à 18:16
...
Naim
Que croire et qui croire ?
a posté le 14-11-2022 à 13:21
Tant de dossiers ont étés " ouverts" et autant de déceptions pour les résultats obtenus !