alexametrics
Dernières news

Fakhri Smiti : des enseignants ne savent toujours pas s’ils vont reprendre le travail ou partir à la retraite en septembre !

Fakhri Smiti : des enseignants ne savent toujours pas s’ils vont reprendre le travail ou partir à la retraite en septembre !

Le secrétaire général adjoint de la Fédération de l’Enseignement secondaire, Fakhri Smiti, a émis ce vendredi 23 août 2019, des réserves sur le bon déroulement de la rentrée scolaire en septembre.

 

Fakhri Smiti a exprimé les inquiétudes du syndicat quant à la publication des décrets d’application des accords conclus en le 9 février, dans les délais. « Nous avons sommé le gouvernement de publier les décrets avant la rentrée. Imaginez qu’aujourd’hui de très nombreux enseignants ne savent toujours pas s’ils vont reprendre le travail en septembre ou s’ils partent à la retraite. La situation politique est instable, nous sommes en pleine période électorale et nous ne voulons pas que ces accords soient relégués aux oubliettes, il faut publier les textes d’application et très vite ! » A-t-il expliqué.

 

Fakhri Smiti a enfin souligné que les menaces qui planent sur la rentrée ne concernent pas uniquement les revendications sociales mais que les vacances non comblées ainsi que les travaux non achevés dans de nombreuses institutions risquent d’entacher la rentrée. « Des élèves ne trouveront pas de profs dans leurs classes à la rentrée, et notamment des profs de maths, des travaux ont à peine commencé dans des institutions, à Kairouan par exemple, et les élèves ne pourront même pas aller en cours. Ce n’est pas la grève des enseignants qui perturbe la scolarité de nos élèves, ce sont ces conditions ! » a-t-il conclu.  

 

 

 

M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Barg-ellil
| 23-08-2019 19:06
Les parents d'élèves ont raison de considérer que l'école public est une garderie car c'en est bien une .
La majorité des enseignants n'ont qu'un souci c'est le salaire et c'est la principale revendication qui fait l'unanimité des syndiqués qui sont bcp plus vaillants à faire grève qu'à transmettre le peu de savoir qu'ils ont.

Citoyen_H
| 23-08-2019 15:33
une fois abbou président, il devrait leur rajouter la matinée de vendredi à leur catalogue de jours vacants.
Un peuple de bouffons et de consanguins, alliés invétérés de la fainéantise et de l'indélicatesse.
Salutations


Kalou, digage., kalou nakaba.
Il vous faut un Mao, un kim jong un.

Attendez voir, ahaya jayithom él aassa, et vous allez bien danser , administrations mortuaires.
Vous avez coulé la NATION, bandes de criminels, bandes de bons à rien
Salutations



cesarios
| 23-08-2019 15:17
Le corps enseignant de notre chére TUNISIE est le plus politisé, le plus syndiqué", le plus connaisseur et défenseur de l'école publique, républicaine de BOURGUIBA et de FARHAT HACHED, il est le plus conscient des marasmes, des embuches, et des défaillances de notre systéme éducatif qui date depuis belle lurette, il y a un bon nombre de parents qui considérent que l'école est une garderie pour leurs enfants sans se soucier de leurs misérables conditions scolaires, d'ailleurs ils s'affolent lorsqu'ils subissent un dérangement dans leurs occupations et de leurs emplois du temps aux jours de gréve qui sont les uniques et les derniers recours des enseignants, et ils s'en foutent de leurs solli- citations ,et ils leur attribuent toute sorte de dénigrements , d'insultes et d'indignations, on a presque jamais entendu des associations de parents qui les soutiennent dans leurs revendications et leurs contestations malgré que celles-ci sont bénéfiques pour eux et pour leurs
progénitures , trés rare d'entendre qu'ils ont fait face et de s'adresser à nos décideurs politiques et en premier lieu à notre ministre de l'éducation pour améliorer, renforcer son budget et remédier aux conditions désastreuses de l'infrastructure, du matériel et des outils didactiques et pédagogiques qui sont dans un état défectueux ,et dépassés par les événement, le manque total de l'innovation ,de la réforme des méthodes et du contenu de, l'enseignement , du suivi de ce qui se passe dans le monde, de contester le manque remarquable d'enseignants dans presque toutes le matiéres et les niveaux, et de délaisser la politique de raccomodage aléatoire sans aucune planification et aucune prévision , et leur "m'enfoutisme d'encourager nos vaillants éducateurs pour ajouter le plus, malheureusement toujours on entend tous nos gouvernants justifier leurs pleurnicheries par les caisses vides de l'ETAT, alors que des milliards de dinars se jettent par les fenétres dans tous les domaines, une ignoble et mauvaise gestion des deniers publics qui s'aggrave d'une année à une autre ,et la lacheté d'étre pardonnable , d'étre transigeant avec les lobbies , les fuyards fiscaux et les bandits du fameux commerce paralléle

Citoyen_H
| 23-08-2019 15:07
une fois abbou président, il devrait leur rajouter la matinée de vendredi à leur catalogue de jours vacants.
Un peuple de bouffons et de consanguins, alliés invétérés de la fainéantise et de l'indélicatesse.

Kalou, digage.
Attendez voir, ahaya jayithom él aassa, et ils vont bien dansez, ces criminels.
Salutations


A4
| 23-08-2019 13:56
Nos valeureux postiers sont, aujourd'hui aussi, en grève !
Quel courage ! Quel militantisme !
Quelle fainéantise maladive !!! Quel égoïsme stupide !!! Quel corporatisme aveugle !!!

ABC
| 23-08-2019 13:14
Que le Tunisien ait perdu confiance en sa classe politique, c'est acquis ,
Qu'i ait aussi perdu confiance en ses syndicats '?' c'est logique
Mais que le Tunisien perdent confiance en l'enseignant (Primaire, Secondaire, Universitaire, '?'tous confondu) c'est le comble.
On est loin de "Kom lil mouaalemi wa wafih ettabjila Kada el moualemou an yakouna rassoula "

Barg-ellil
| 23-08-2019 10:47
A chaque jour son lot de menace de la part des dirigeants syndicaux qui ont pris l'habitude d'exiger et d'obtenir ce qu'ils veulent et il ne faut pas compter sur les politiciens pour pour mettre fin à ce massacre.
Dans ce cas C'est aux parents d'élèves de s'organiser pour contrer ces voyous cupides sinon une année blanche est à craindre .

A4
| 23-08-2019 09:16
Camarades syndiqués, ceci mérite bien une grève illimitée !
Hier, les postiers nous ont fait une grève surprise pour moins que ça !
L'oeuvre de destruction vous appelle !!!

A lire aussi

L’examen des recours concernant les résultats du 1er tour du scrutin présidentiel a été achevé, ce

21/09/2019 21:29
0

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre 2019, a été

21/09/2019 18:10
3

Un problème qui a engendré une sanction par les urnes du système au pouvoir soulignant que Youssef

21/09/2019 16:38
27

Un appel qui a été, visiblement, réfuté catégoriquement par Kaïs Saïed qui a réitéré son engagement

21/09/2019 15:43
30

Newsletter