alexametrics
mercredi 28 septembre 2022
Heure de Tunis : 21:05
Dernières news
Enquête MIQYES : 69,7% des entreprises ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires en 2020
20/11/2021 | 09:23
3 min
Enquête MIQYES : 69,7% des entreprises ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires en 2020

 

La santé des PME un peu plus d’un an après la pandémie du Covid-19 qui a mis le monde presqu'à larrêt, a été au centre de l’édition 2020 de MIQYES, une enquête menée par la Conect en partenariat avec le cabinet d’audit et de conseil HLB GSAudit&Advisory.

L’enquête a été menée sur un échantillon de 500 PME opérant dans les domaines de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture.

 

La première partie a été consacrée à l’impact du Covid-19 sur l’activité des PME. Il en est ressorti que les 2/3 des entreprises n’ont pas fait recours au télétravail, principalement parce que leurs activités ne s’y prêtent pas.

 

85% des entreprises affirment que le Covid-19 a eu un impact nettement négatif sur leurs activités et seulement 3,2% ont eu un impact nettement positif ; 12,9% des dirigeants déclarent la fermeture de leurs entreprises.

 

Le ralentissement général de l’activité semble avoir nettement plus impacté les entreprises que le manque de trésorerie. Une nouvelle vague du Covid, l’instabilité politique, le manque de matières, l’augmentation des coûts et le manque de trésorerie sont les principales menaces exprimées par les dirigeants.

 

Pour ce qui est de l’accès au marché, 62% des entreprises vendent leurs produits exclusivement sur le marché local alors que 69% des entreprises à capital majoritairement étranger vendent exclusivement à l’export.

Une entreprise sur deux n’a pas eu de nouveau client en 2020. De même, une sur deux, contre une sur trois en 2019, déclare avoir perdu un client important en 2020.

Respectivement 25% et 16% des entreprises déclarent que la situation en Libye a un impact fort et moyen sur leurs activités. 22 % des entreprises à capital majoritairement étranger ressentent un impact fort ou moyen de la situation en Libye sur leur activité.

 

Le point consacré à l’accès au financement montre que seulement 17% des entreprises déclarent se financer par recours aux crédits de gestion. 78% de celles qui n’y recourent pas déclarent que c’est un choix volontaire.

71,8% des entreprises recourant au crédit de gestion n’ont pas bénéficié d’une augmentation de leurs autorisations de découvert. Seulement 39,2% des dirigeants considèrent la structure financière de leur entreprise saine.

25,9% des dirigeants considèrent leurs entreprises sous capitalisées tandis que 29,7% des dirigeants considèrent que leurs entreprises sont fortement sous capitalisées et nécessitent une restructuration financière.

Plus de 70% des entreprises de 6 à 10 salariés souffrent d’une situation financière déséquilibrée. Environ 35% des dirigeants des entreprises de 50 à 199 salariés considèrent leurs entreprises sous capitalisées ou fortement sous capitalisées.

 

Environ 35% des dirigeants des entreprises à capital majoritairement étranger considèrent leurs entreprises sous capitalisées ou fortement sous capitalisées.

La PME a perdu en moyenne 0,7 emplois nets en 2020. Cette perte a touché les 3 secteurs avec fort impact sur le secteur du commerce.

 

Quant à l’environnement d’affaires seulement 8,4% des dirigeants de PME estiment que le cadre fiscal actuel est encourageant alors que 49,4% l’estiment démotivant.

Seulement 5,6% des dirigeants de PME estiment que la réglementation des changes et son application par la BCT sont encourageantes alors que 25,9% l’estiment démotivante.

L’administration fiscale (19,7%) est considérée par les dirigeants de PME comme le principal blocage administratif, suivie par les douanes (16,5%) et les autorisations (13,1%).

30% des sociétés à capital majoritairement étranger considèrent que la douane représente une source de blocages administratifs à leurs activités.

Un tiers des dirigeants répondants déclarent avoir été confrontés à une situation de corruption en 2020 contre seulement le quart des répondants en 2019.

8,3% des dirigeants répondants déclarent avoir été confrontés à plus de cinq situations de corruption courant l’année 2020 tandis que 12,3% préfèrent ne pas donner d’avis.

 

Enfin, 69,7% des entreprises constatent une baisse de leur chiffre d’affaires en 2020 contre 32,4% en 2019 et seulement 41,6% ont déclaré avoir dégagé un bénéfice comptable contre 66,8% en 2019.

La capacité des PME à résister aux effets du Covid est proportionnelle à leur taille, 15,5% des dirigeants répondants déclarent avoir fait des investissements en 2020.

Plus de 50% des PME comptent investir en 2022, principalement pour une extension de leur activité en Tunisie.

 

M.B.Z

20/11/2021 | 09:23
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous