alexametrics
Dernières news

Emploi : Le gouvernement annonce une batterie de mesures urgentes

Emploi : Le gouvernement annonce une batterie de mesures urgentes

 

Le chef du gouvernement Habib Essid a annoncé, lors de son intervention devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) ce jeudi 28 janvier 2016, une batterie de mesures urgentes concernant le dossier de l’emploi.

 

M. Essid a indiqué que le gouvernement dispose de programmes dont la mise en œuvre peut être rapide. Il a cité en particulier le programme de recrutement de 2016, qui fournira 23.000 postes d’emploi dont 16.000 dans la fonction publique surtout au sein des forces de sécurité, l’armée et la santé. Ce programme commencera immédiatement, a-t-il précisé, en soulignant que l’Etat se penchera sérieusement sur la problématique d’assurer un emploi pour tout chômeur issu d’une famille dans le besoin. Cette dernière mesure permettra d’absorber plusieurs demandeurs d’emploi.

 

Habib Essid a souligné, d’autre part, le rôle important du secteur privé dans l'enrichissement de l'effort national, en soulignant que l'Etat a requis de la part des investisseurs dans de grands espaces commerciaux, qui viennent d’obtenir une licence, d'investir dans l'une des régions internes.

Concernant les diplômés du supérieur, M. Essid a affirmé que le gouvernement assurera à chacun d’entre eux voulant créer son propre projet les investissements nécessaires, sans aucune garantie sauf leurs diplômes.

Pour les personnes ayant abandonné leurs études et dont le nombre s’élèverait à 50.000 par an, le chef du gouvernement a annoncé que le gouvernement a décidé de les obliger à suivre une formation professionnelle directement après leur abandon.

 

Autre point, Habib Essid a indiqué que le gouvernement va s’employer à éliminer les mécanismes menant à des emplois précaires dans les horizons 2019, en notant que ces mesures ont apporté plus de problèmes que de solutions contre le chômage.

Enfin, il a annoncé que l’Etat va organiser un Congrès national pour l’emploi, dont l’objectif est d’unir les visions et de réunir les propositions, avec la participation des différentes parties prenantes, organisations nationales et partis politiques.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

safsaf123
| 29-01-2016 16:57
c'est du blabla ce qui manque a ce gouvernement ce sont bien les idées et le courage pour les exécuter. En voici une idée capable de ramener des tunes et améliorer le sort de pas mal de région défavorisé.
Pourquoi ne pas instituer un seuil minima d'impôts pour les activités libérales et particulièrement de ceux qui gagnent bien leurs vies et ne déclarent rien. Exemple les médecins (il y on a presque 10000 pratiquant dans le privé) et qui payent moins d'impôt qu'un simple instituteur moins de 150 DT par mois. Il faudrait un seuil minimum d'impôt qui serait égal à l'impôt payé par un médecin travaillant dans la fonction publique( soit près de 600 DT par mois). Cel

gyl
| 29-01-2016 13:32
ils voudraient nous aider mais: ''charité bien ordonnée,commence par soi même''

le nouvel obs: Chômage : pourquoi nos voisins européens y parviennent et pas nous ?

Ces deux dernières années, le chômage a baissé en Espagne en Italie, en Allemagne, en Grande-Bretagne... Pourquoi pas en France ?

NOUSSA
| 29-01-2016 12:35
on ne parle plus désormais d'ANC (assemblée nationale constituante) mais plutôt d'ARP( assemblée des représentants du peuple).



B.N : Merci d'avoir attiré notre attention

HR
| 29-01-2016 12:14
cela ne sert à rien. Ce sont les PME qui vont vivre pas mal de famille. C'est eux qu'il faut aider, banque, douanes, fisc ... car elles vont embaucher sinon cela ne sert à rien. De plus je vous le confirme, il n' y a pas de chômage en tunisie, le jeune est paresseux. les études faites ne correspondent pas au marché du travail donc arrêtez de mentir au peuple

El Chapo
| 29-01-2016 09:45
Aucune mesure concrète, On parle toujours de grandes lignes et dans un cadre général sans fixer fixer des modalités concrètes ...

C'est toujours le flou et le travail mal finit

Allez Tunisie
| 29-01-2016 09:22
On assiste dans les plateaux télévisés à des investisseurs par des centaines dont leurs projets sont bloqués pour des raisons de FDR et le gouvernement est entrain d'offrir gratuitement des milliers de dinars mensuellement comme primes de chômage, une solution temporaire menant à un long tunnel sans issue!.Mr. Essid il faudrait être un vrai lion pour avoir de l'audace.Que dieu protège notre chère Tunisie.

Soussou
| 29-01-2016 08:33
On tourne on tourne et on reviens au public. Aider les PMEs ce sont elles qui vont créer de l'emploi!

ttje dis la vérité
| 28-01-2016 20:36
abondant s'écrit ABANDON.


Merci BN

BN: Merci d'avoir attiré notre attention.

mizaanoun
| 28-01-2016 20:35
Donc Essid et Cie, ne change pas de rails. Ils restent dans le même chemin qui a conduit le pays à la déconfiture totale en trois étapes jusqu'à présent.

La première fois c'était en 1987 après plus de trente ans. Et tout le monde de l'époque se rappelle où a fini ses jours celui qui était le maître du pays et qui dans son testament il prévoyait être enterré, un jour, dans sa ville natale à travers un cortège funèbre millionnaire inédit dans l'histoire, qui partirait du Palais de Carthage à Monastir à pied. Et finalement on sait de quelle manière se sont passées les choses.

Le deuxième après 23 ans de pouvoir a pris la nuit du 14 janvier l'avion pour atterrir au royaume de toutes les ténèbres où il s'y trouve encore. Il est pratiquement exclu qu'il revienne un jour en Tunisie. Il passera à l'autre côté, vers l'au-delà, directement de la Mecque au « Paradis.

Pour cette fois-ci, les candidats que le même sort attend beaucoup plus vite, sont plus nombreux et leurs lieux de fin des jours sont multiples. Par exemple Ghanouchi a toujours de la famille à Londres. BCE a aussi beaucoup d'amitiés à Paris, à moins qu'il veuille partir dans le pays de ses ancêtres, la Sardaigne. Et ainsi chacun a bien une bonne idée où aller et tous s'affairent à garnir leurs comptes bancaires dans le pays déterminé par tous les moyens'

apsbk77
| 28-01-2016 20:25
sont bonnes à prendre mais doivent aller de pair avec le financement et l'établissement du coût (salaires, carrières, retraites, protection sociale...) relevant d'une politique à long terme sauf à espérer qu'un taux de croissance de 6% par an pendant au moins quinze ans ce dont je rêve pour la Tunisie

A lire aussi

Borhen Bsaïes a conclu « Nabil est dans ce monde où il y a la vie et la mort…les maladies…les

22/09/2019 19:28
8

Le conseil du secrétariat général élargi du mouvement la Tunisie en avant réuni, ce dimanche 22

22/09/2019 16:14
6

L’association Un Enfant Des Sourires a publié, ce dimanche 22 septembre 2019, un démenti à la suite

22/09/2019 14:36
1

Suite à ce désagrément, des excuses ont donc été présentées aux touristes,

22/09/2019 14:25
6

Newsletter