alexametrics
Dernières news

Des syndicalistes insultent Saïd Aïdi

Des syndicalistes insultent Saïd Aïdi

 

Les syndicalistes de l’UGTT de Sfax ont observé, jeudi 25 février 2016, un rassemblement au cours duquel ils ont crié leur protestation contre les responsables au sein du ministère de la Santé appelant «les incompétents» d’entre eux à «déguerpir».

 

«En tête de ces incompétents, on retrouve Saïd Aïdi», a crié un des meneurs du groupe, avant que ses compagnons enchaînent avec des slogans insultants. Outre le rituel «Dégage», les personnes présentes ont crié : «Ministre menteur, mettez vos chaussures et prenez la porte». «Il faut que le ministre apprenne que lorsque son maître Noureddine Taboubi ou moi Othman Jalouli nous l’appelons, il doit nous rappeler !», a martelé le syndicaliste et le secrétaire général de la Fédération générale de la santé, Othmane Jallouli expliquant son raisonnement par le fait que lors de la révolution lui et Noureddine Taboubi était en Tunisie alors que le ministre se trouvait en France M. Jallouli criait à l’un des collaborateurs du ministre que les anciens du secteur resteront et que lui et son ministre Saïd Aïdi quitteront le ministère, le tout ponctué par les encouragements de ses collègues présents sur place qui scandaient par intermittence «Avec notre vie et notre sang, nous nous sacrifions pour toi UGTT», «Nous t’avons dit de ne pas nous contredire, quand on se révolte tu ne peux pas nous maîtriser» et l’hymne national.

 

«Soit il revient sur les décisions prises contre ses maîtres, soit il va quitter son poste», conclut Othmane Jallouli, tout en insultant la mère du ministre. Auparavant, plus précisément, hier, un communiqué de l’UGTT, signé par son secrétaire général adjoint, Noureddine Taboubi, dénonçait les décisions de suspension prise par le ministre de la Santé à l’encontre de nombre de syndicalistes et autres agents alors qu’il aurait fallu opter, comme il est d’usage, pour le dialogue. Et tout en réfutant ces mesures, l’UGTT fait assumer la responsabilité des conséquences de pareilles pratiques au gouvernement et appelle toutes les composantes de la société civile à impulser l’action pour une réforme sérieuse du secteur de la santé. Il est à noter, enfin, que le ministre répondra aux propos des manifestants lors de son passage, prévu, à l’émission de Samir El Wafi, dimanche prochain.


S.H

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (45)

Commenter

hopital militaire
| 01-03-2016 15:26
il devient hopital militaire
jusqu a nouvel ordre

Tunisien simplement
| 29-02-2016 20:15
Demandez à ceux qui s'acharnent contre ce ministre, s'ils acceptent de faire soigner leurs enfants dans un hôpital publique !!!

Pour une fois, nous avons deux ministres qui ont osé chercher des solutions aux problèmes gravissimes dont souffrent l'enseignement et la santé publique, des ministres qui ont refusé de se plaire dans le rôle de simples observateurs.

Les scènes que les mass médias nous ont exposées sont simplement indignes du pays où on effectue des opérations à coeur ouvert.

Ces scènes nous montrent qu'il y a un grand problème de gestion; la seule façon d'y remédier lorsqu'on est bousculé par le temps c'est de s'adresser à la structure qui a fait ses preuves en matière de discipline, de gestion efficace et de sévérité constructive, à savoir l'armée.

Une telle solution fait peur à ceux qui ont assisté pendant des années, sans réagir, à la détérioration de la situation. A ceux-ci, je leur demande de n'écouter que leur conscience. Tout un chacun peut, un de ces jours, avoir besoin de soins dans une structure de la Santé publique

Bref, il ne suffit pas de chanter l'hymne national pour prétendre être patriote.

Raouf
| 29-02-2016 16:48
Arrêtez de semer la zizanie bande d'incompétent! Vous n'avez jamais eu un ministre aussi compétent que Mr Saïd! En Tunisie quand quelqu'un sait de quoi il parle et ne veut que du bien pour son pays...Voilà le résultat! On l'insulte! Bande de sauvage!
Vous anarchistes(Syndicaliste)continuer jusqu'à la destruction totale de votre propre pays.

C'est ça la démocratie! IDHA OURIBET KHOURIBET!

s.citoyen
| 28-02-2016 12:13
après la destruction de l'état , des entreprises , des organisations , l'ugtt n'aura plus rien à détruire , il se tournera vers lui mm

#stopAidi
| 28-02-2016 08:24
#Bensa, le plus grand problème avec Aidi est résumé ici, prenez le temps de lire ce texte:
"Le bon vieux principe de Peter' Vous connaissez? Énoncé par les psychologues Laurence J. Peter et Raymond Hull dans un livre publié en 1970 et devenu un best-seller depuis, ledit principe énonce que « ['] dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence ». Le fait est, et nous pouvons sans doute tous témoigner de la chose tout au long de notre parcours professionnel, qu'il nous arrivera de tomber une fois sous les ordres (parfois incohérents!) d'un incompétent. C'est quasi inévitable!
Et lorsqu'une telle chose se produit, une question surgit immédiatement à notre esprit : « Comment se fait-il que cette personne ait été nommée à ce poste? ». Et cette question a son importance! S'agit-il d'une erreur des experts en ressources humaines? De la haute direction? L'incompétent aurait-il réussi à dissimuler ses faiblesses à ce jour?
Une partie de la réponse nous est apportée par Tomas Chamorro-Premuzic, dans son article « Why Do So Many Incompetent Men Become Leaders? », publié sur le site Internet de la Harvard Business Review. Selon le professeur à la University College de Londres, la présence d'un certain nombre d'incompétents aux postes clés d'une entreprise ou d'une organisation serait d'abord et avant tout le fait des hommes! Surpris par la chose? Peut-être pas, si l'on considère que, dans le cas des hommes, ces derniers seraient plus enclins, dans l'exercice de leurs fonctions et du leadership qui y est inhérent, à masquer leurs lacunes par des démonstrations d'arrogance ou de charisme, ce que nous avons aisément tendance à confondre avec les traits d'un meneur.
Arrogance, charisme' Ça évoque quelque chose? Il s'agit là de caractéristiques associées à l'individu narcissique, individu dont nous avons cerné la nature dans l'un de nos précédents articles (lire « Le narcissique dans l'organisation »). Bon nombre d'études, dont celle menée par Amy B. Brunell et ses complices, indiquent que dans le cas de groupes dont le niveau de cohésion est faible, une personne porteuse de traits narcissiques a plus de chances d'émerger comme leader que dans le cas d'un groupe soudé ou cumulant plusieurs mois ou années d'existence. Et pour ajouter au portrait, certaines autres études démontrent également que les hommes ont tendance à surévaluer leur intelligence et leurs compétences, tout comme ils sont également plus enclins à mettre de l'avant des comportements ou des attitudes empreints d'arrogance et de manipulation.
Évidemment, nos patrons masculins ne sont pas tous à mettre dans le même panier! Mais ce qui ressort de ces études, c'est que la qualité du leadership ne se définit pas en fonction d'un genre ou d'un autre, mais bien davantage par la présence (ou l'absence, c'est selon!) de traits de caractère tels l'humilité, l'empathie ou l'intelligence émotionnelle, pour ne nommer que ceux-ci. Et à ce compte, force nous est de reconnaître, messieurs, que ces dames sont sans doute mieux équipées que nous le sommes, et le montrent plus souvent dans le feu de l'action'
Méfions-nous donc de ceux qui claironnent fort et qui bombent le torse!"

Bensa
| 28-02-2016 00:34
@dhej
On a tous vu les images de saleté de l'hôpital de Stax
Ces personnes sont des criminels qu'ils faut juger
Arrête dinsulter aidi , les ministres qui ont la double nationalité sont nombreux, ce qui compte c'est le rendement et la qualité du travail, pour ma part je remercie tous les profs qui m'ont formé y compris mes profs français que je garde que de bon souvenir

Citoyen_H
| 27-02-2016 23:06

Venant de vous, je suis fier de l'être.
Salutations.

chedli
| 27-02-2016 21:58
VOUS me dites : " Le complexe d'infériorité a miné notre pays.
Libre à chacun de l'interpréter comme il a envie de le voir. "

voici la définition de terme que je vous revoie en plein visage pour ne pas dire en pleine G..
" Populaire : Terme injurieux et raciste pour désigner un Arabe "

Il n'y a aucun complexe ni d'infériorité ni de supériorité.

Il me semble que le crétin dans l'histoire c'est bien vous !
Vous parlez de et je vous cite : " L'ouverture d'esprit n'a jamais été une fracture du crâne.", mais ça peut devenir une grosse FACTURE pour des propos injurieux !!!
Vous êtes tout simplement méprisable.

welles
| 27-02-2016 21:17
se trouvait en France et non pas "se trouver"

B.N : Merci d'avoir attiré notre attention

sassi
| 27-02-2016 20:09
y en amarre des revendications sauvages
les reformes ne se feront pas avec une baguette magique
il y a toujours de bonnes et de mauvaises réformes ces dernières seront sujettes à des correctif on ne peut tirer des leçons que par les fautes commises un peu de patience et tout sera rétabli
assez de guabaji et de pleursnichards

A lire aussi

Dans une déclaration téléphonique accordée ce matin, mardi 17 septembre 2019, à Wassim Ben Larbi sur

17/09/2019 08:51
0

En effet, il y a un début de polémique autour de la question

17/09/2019 08:27
2

Jaouhar Ben M'barek, coordinateur général du mouvement Destourna, a publié dans la soirée de ce

16/09/2019 22:38
22

La candidate du Parti destourien libre (PDL) à la présidentielle, Abir Moussi, a adressé, dans un

16/09/2019 21:44
29

Newsletter