alexametrics
Dernières news

Des organisations s’indignent de leur exclusion de la cérémonie d’investiture

Temps de lecture : 2 min
Des organisations s’indignent de leur exclusion de la cérémonie d’investiture

 

Plusieurs organisations et instances nationales ont exprimé leur indignation, ce mercredi 23 octobre 2019, de leur exclusion de la cérémonie d’investiture du nouveau président de la République, Kais Saïed à l’ARP.

 

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) s’est dit surpris par le fait qu’il ne soit pas invité à la cérémonie, contrairement, à la tradition d’usage. Les services de protocole de Abdelfatteh Mourou, président du parlement, ont justifié cette position par l’absence du SNJT de la liste des organisations nationales. Le SNJT a contesté cette position, toutefois, elle n’a pas appelé au boycott de cet évènement important afin de préserver le droit du citoyen à l’information.

 

La Fédération tunisienne des directeurs des journaux (FTDJ) s’est dit, également, surpris de cette exclusion, considérant que cette pratique s’inscrit dans le cadre de la campagne criminalisant les journalistes, entamée depuis la proclamation des résultats de la présidentielle. A cette occasion, le comité directeur a réitéré ses mises en garde quant aux réels dangers menaçant la liberté d’expression et des médias. Il a ajouté qu’il ne peut y avoir de processus démocratique sain sans la prise en considération de l’importance du secteur des médias.

 

La Haica a regretté son absence lors de cet évènement puisqu’elle n’a reçu l’invitation que quelques heures avant le démarrage. Elle s’est dit étonnée de cette exclusion indirecte et injustifiée, insistant sur l’importance du respect des institutions de l’Etat et ses instances constitutionnelles.

 

L’Association des magistrats tunisiens (AMT) s’est indignée du non-respect du protocole ancré depuis des années par le parlement, considérant que cette erreur protocolaire est injustifiée et inadmissible. L’AMT a indiqué que cette exclusion envoie des messages négatifs touchant les valeurs représentées par l’association, appelant le parlement à éviter cette erreur dans l’avenir.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

zilos
| 24-10-2019 11:53
dans la vie courante ,ou oublie car on veut oublier ,cette fois ci il y a préméditation car un nakbaoui hdu haut rond du secte a bien voulu oublier leurs nakbaouis qui n'ont pas fait le nécessaire pour faire de L'ADEPTE MOUROU un président .
une liste écrite mille fois sur un bout de papier puis sur écran d'un ordinateur puis sur papier pour corriger puis encore sur écran .merde j'ai oublier ou s'en suis .dans ce cas de figure les secrétaires ont l'oeil pour corriger pareil anomalie à moins que .............

Ben
| 24-10-2019 11:02
Il est étonnant que l'association des magistrats s'indigne du fait qu'elle n'ait pas été invitée.
Cette association oublie sa vocation première et a tendance à voler au Conseil Supérieur de la Magistrature sa place et son rôle en tant qu'organe représentatif des magistrats.
Cette indignation, si elle avait un fondement quelconque, devrait s'étendre à toute les autres associations représentatives du corps de la justice dont le syndicat.
Il y a lieu de limiter le rôle des juges à leur mission naturelle: Celle de dire le droit et d'éviter de les mêler aux politiques serait-ce pour des cérémonies protocolaires.
Attention au gouvernement des juges, il arrive du fait de telles pratiques.

Ghazi
| 24-10-2019 10:04
FTDJ : Plusieurs journaux ont boycottés l'ISIE et ont sympathisé avec NK
SNJT : Monsieur Bghouri n'a pas appliqué les ordres pendant les campagnes électorales, spécialement l'ordre de sanctionner tout journaliste qui dénigre Ennahdha.
AMT : A choisi son camps en se mettant contre Ennhdha
HAICA : Je me réjouis que ses donneurs d'ordres l'ont mis hors-jeu, c'est la fin NORMALE de tout compromis avec Ghannouchi et sa secte. Récoltez ce que vous avez semé.

Thursday
| 24-10-2019 09:40
"Sayéb 3alikom bla rik farégh, él fayda fésshih", et montrez nous comment vous allez travailler le pays et donner votre assistance pour aider à l'aller de l'avant.

Est ce que vous croyez qu'il s'agit là d'une cérémonie de mariage "mta3 tak3id él 3oud? , "kallou invité wpas invité"!
La récréation est términée.

"jakom whaied béch yfayakkom ménoum Alla yarham waldih", retroussez vos manches et mettez vous au travail et arrrétez vos bla bla bla (celui non non fructueux bien sur)!

rz
| 24-10-2019 09:38
Ces associations n'ont pas encore réalisé la coupure avec les anciennes habitudes. Il faut s'y habituer désormais.

JOHN WAYNE
| 24-10-2019 05:20
Tout le monde se rappelle la période sombre qui suivit la mort de Nasser. Je m'en souviens comme si cela était hier car je demeurais pendant de longues journées, accroché à mon vieux poste de radio des années 1960, suivant avec émotion les reportages qui décrivaient pas à pas les funérailles de cet homme au charisme et a l'intelligence hors du commun.
Nasser comprenait tout du monde avec un angle de vision diffèrent de celui de Bourguiba.
Par exemple, Nasser avait compris que l'Amérique deviendrait un jour un danger pour le reste du monde et en particulier pour le monde arabe car comme cet homme qui alliait intelligence a humour, déclara un jour à la BBC : « L'Amérique se veut le phare de la démocratie dans le monde quand en fait elle n'est même pas une démocratie puisqu'elle est dirigée intérieurement non pas par le Peuple, mais par des lobbys qui font et refont la maison blanche. »
Aujourd'hui la Tunisie est un pays détruit justement par l'Amérique. Cet Amérique qui a financé et armé depuis des décennies ces frères musulmans qui en bilan humanitaire ont fait d'Adolf Hitler un enfant de c'?ur. Cet Amérique qui au temps de l'Afghanistan moderne et tolérante aux femmes en mini-jupe, distribuait aux frontières du Pakistan des Coran gratuits traduits en Ourdou.
La Tunisie trois millénaire chancelle, elle qui s'illustrait dans le monde par le sourire intelligent et brillant de Bourguiba, elle qui a vu ce même vieillard être transporté d'un Palais a l'autre en guise de coup d'état le 7 Novembre 1987. Celle qui a libéré la femme et éduqué son peuple gratuitement comme nulle part dans le monde.
Car comme me le dit avec admiration un jour un diplomate Américain : « Mon souvenir de la Tunisie c'est ces petits enfants en tablier allant à l'école le matin dans des petits villages au milieu de nulle part. »
La période qui suivit la mort de Nasser est celle du Septembre noir en Jordanie quand le Roi Hussein que la CIA un jour déclarera comme étant un employé officiel divulguant même son salaire en dollars, s'alliera aux frères musulmans dans ses massacres de l'OLP lors du fameux Septembre noir.

« La fin de l'Islam et renouveau du Nationalisme Arabe » !

Tel est mon slogan publié sur le valeureux journal de Mezri Haddad « Tunisie-Secret ».
Aujourd'hui, la Tunisie est proche de ce scénario de sauvegarde de l'après printemps arabe comme je le prédisait si bien, en même temps que ma vision d'un Stalingrad de Bashar en Syrie.
La victoire de cet homme humble et honnête redonne de l'espoir au monde arabe en entier.
Car les Tunisiens qui vendent et revendent leur pays avec leur ONG des droits de l'homme, avec leurs discours de l'Islam orthodoxe Saoudien et Qatari qui sonne faux, avec leur doubles nationalités et leurs accent de beurres revanchards, n'ont jamais compris que des Hommes qui ont fait l'histoire comme Nasser, Bourguiba, Ben Ali, Kadhafi, et Saddam Hussein ne meurent jamais au même titre que De Gaulle et autres géants de ce siècle passionnant que nous vivons.

JOHN WAYNE
ANCIEN FONCTIONNAIRE AU MINISTERE DE L'INTERIEUR TUNISIEN

Carthage Libre
| 24-10-2019 00:13
ça commence super bien pour vous!

La HAICA a tout fait pour matter Nabil Karoui, les magistrats aussi, manipulés par les amis de Kais saied, surtout Ennahdha.

Saied va vous montrer PEU à PEU son vrai visage "reluisant". Attendez un peu, vous allez regrettez amèrement d'avoir éliminer Nabil Karoui, lui qui aurait modernisé cette Tunisie, en s'attaquant à la pauvreté et en attirant les investisseurs internationaux.

Vous avez ouverts ENCORE une nouvelle boite de Pandore en mettant ce type, apres l'avoir ouverte en 2011 avec Ennahdha : "echa3b yourid" va vous montrer toutes les couleurs de l'arc en ciel.

A lire aussi

Le membre de la commission administrative du syndicat tunisien des médecins libéraux, Khaled Jelassi

16/12/2019 10:43
0

Consciente de son rôle sociétal, Orange Tunisie a lance une campagne de sensibilisation atypique

16/12/2019 10:26
0

Le député du bloc de la Réforme nationale, Hassouna Nasfi a indiqué, ce lundi 16 décembre 2019, sur

16/12/2019 09:32
3

pour revenir sur les derniers développements sur la scène politique nationale.

15/12/2019 22:52
4

Newsletter