alexametrics
Dernières news

Des médecins crient à la catastrophe : plus qu'une dizaine de lits de réanimation Covid disponibles

Temps de lecture : 2 min
Des médecins crient à la catastrophe : plus qu'une dizaine de lits de réanimation Covid disponibles

 

Plusieurs médecins ont partagé sur Facebook un document, daté du 23 septembre 2020, selon lequel seulement dix lits de réanimation seraient, actuellement, disponibles pour accueillir les cas Covid+.

Selon ce document, sur Tunis, trois lits de réanimation Covid sont disponibles dont un à l’hôpital militaire et deux à l’hôpital d’enfants Béchir Hamza.

Au gouvernorat de Béjà, deux lits à l’hôpital régional de Béja.

Au gouvernorat de Jendouba, un seul lit à l’hôpital régional de Jendouba.

Au gouvernorat de Siliana, deux lits à l’hôpital régional de Siliana.

Au gouvernorat de Sousse, deux lits à l’hôpital Farhat Hachad.

 

Sur ce même document, une note indique l’absence d’un circuit Covid à l'Institut d'orthopédie Mohamed-Kassab et zéro lit de réanimation.

La membre du comité scientifique de lutte contre le Covid-19, Jalila Ben Khelil, a, elle, tiré la sonnette d’alarme, jeudi 24 septembre 2020. Notant que l’accélération de la propagation du virus, SARS-Cov-2, responsable de la pandémie Covid-19, plaçait la Tunisie sr la corde raide, elle a affirmé que prendre soin des personnes en réanimation, était une priorité.

Près de 300 patients sont, actuellement, hospitalisés dont 75 en réanimation, selon Jalila Ben Khelil. 

Le 12 septembre, le directeur général des structures sanitaires au ministère de la Santé, Mohamed Mokded, a assuré que la Tunisie n’avait pas atteint la capacité d’accueil maximale des lits de réanimation attribués aux patients Covid-19.

« Nous sommes loin de la saturation des lits de réanimation des patients du Covid actuellement. Jusqu’au vendredi à 20h, il y avait 33 lits vides sur les 150 réservés aux patients du Covid. Le total des lits de réanimation étant de 440 lits disponibles dans les hôpitaux tunisiens », a-t-il expliqué face à la montée des inquiétudes quant à l’indisponibilité de lits de réanimation après le décès d’un médecin des suites du coronavirus.

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

Alya
| 24-09-2020 20:39
Mais pourquoi est ce que l etat ne sévit pas face à ces débordements. Nous sommes tous là à compter les lits de rea,alors que les gens sont dans les cafe coudé à coude , à fumer la chicha etc.... A CROIRE ,MALHEUREUSEMENT,QU IL 2 TYPES DE TUNISIENS

Alya
| 24-09-2020 20:27
Au vu de cette publication . Mme Ben khelil devrait immédiatement intervenir

retraité
| 24-09-2020 17:41
Madame vous êtes du conseil scientifique grâce à votre spécialité et votre riche expérience vous auriez du prévoir et agir sur les responsables politiques et sanitaires dès le mois d'août on ne serait pas aujourd'hui avec un virus qui circule à une vitesse exponentielle et beaucoup des zones rouges et si le ministère augmente ses ses analyses à 5000 par jour certainement on serait au même niveau que le Liban un petit pays ou l'Algérie avec un nombre de contaminés qui approchera les 50000 ce qui me fait mal au c'?ur que les autorités sanitaires et politiques ne forcent pas les citoyens à respecter les mesures de sécurité sanitaires et de sanctionner sévèrement les contrevenants .

OLM
| 24-09-2020 16:33
Chers Médecins du Public, vous êtes réellement les autres soldats de la nation, vous l'avez été de tout temps et vous l'êtes aujourd'hui plus que jamais. Pour quand des moyens à la hauteur de vos efforts et sacrifices ?, à déployer par l'Etat pour vous aider d'abord à affronter les défis quotidiens, mais aussi pour vous valoriser à juste titre de votre persévérance, malgré l'ingratitude des conditions de votre travail. COURAGE ET CHAPEAU BAS A VOUS TOUS (Réanimateurs / Anesthésistes en premier !!!!)

Monastir
| 24-09-2020 16:31
Depuis 2011 certains se servent des caisses de l'état pour s'enrichir, des milliards investis dans les mosquées par ces derniers, rien pour les hôpitaux rien pour l'éducation et ainsi de suite.
Le peuple ne mérite rien de mieux puisque ils refusent la réalité des mafieux islamistes .
Si vous mourrez du covid c'est la volonté de votre dieu et basta .

Abir
| 24-09-2020 16:00
Stop@ lekwanjias,vous êtes le corona même,c'est le travail de l'équipe et les cadres qui travaillent sur le champs et ce ne pas meki qui cherche les micros sur les plateaux de médias qui a stoppé la première vague de l'épidémie non! C'était qu'un début est limité mais les causes de cette situation,sont les festivités les mariages et les négligences de la population qui ont pourri et propagé le virus par tout!meki n'était pas un ministre réussi et il ne l'a jamais été comme toute kwanji d'ailleurs

Nephentes
| 24-09-2020 15:45
Sommes d'argent collectées suffisantes pour acheter et doter les hôpitaux des équipements nécessaires

Mépris envers le personnel hospitalier héroïque

Une bande de voyous supervisent un personnel admirable mais complètement écoeuré

Cette même bande MENT
Et se dérobe de sa responsabilité

Les tests sont de mauvaise qualité et leur achat a fait l'objet de malversations ; tout le Ministère de la Santé est au courant

Ce même sinistere. a décidé de sang froid conscient des enjeux et conséquences d'envoyer a la mort des centaines de membres du personnel soignants protection civile personnel d'entretien hospitalier

Un '?tat criminel un '?tat cinglé illégitime hors de contrôle

Achille
| 24-09-2020 15:30
Faut arrêter la folie, vous avez un vaccin produit par la Russie, faut l'acheter c'est tout. Celui la ne comporte aucune puce electronique (cherchez Bill Gates puce électronique vaccin), ne servira pas des milliards aux industries pharmacologique mafieuses et leurs lobby du médicale financiarisé et corrompu.
Ca servira le monde et la Russie un pays qui se bat contre le terrorisme, qui a aidé la Syrie a survivre a un massacre en règle.
Faut acheter le vaccin russe et arrêter d'être incompétent tout le temps. Sinon laissez tomber les gars démissionnez et laissez nous élire Abir Moussi pour vous dégagez tous et reprendre notre pays.
Aller quoi, soyez sympa, vous êtes tous déja millionnaire ou milliardaires depuis le temps, 9 ans a vider les caisses du pays et a le vendre ( a part pour le gouvernement Méchichi qui n'est la que depuis quelques mois, mais qui finira lui aussi par vider toutes les caisses du pays), foutez le camp et laisser nous sauver ce qui reste.

Petit x
| 24-09-2020 15:11
La nonchalance quasi-totale des tunisiens fatalistes à souhait par rapport au virus après le deconfinement (fêtes de mariages, souks bondés, cafés pleins ...) n'a pas tardé à produire son effet dévastateur et le pire reste à venir.

Allez maintenant; démerdez vous avec cette méchante maladie parce que l'Etat qui n'a pas arrêté de vous avertir sur la gravité de la chose se trouve aujourd'hui impuissant devant ce fléau et ne peut rien pour vous.

Vous n'avez plus que vos yeux pour pleurer malades graves et morts au même titre...

observator
| 24-09-2020 14:50
Et ce sont les pauvres tunisiens qui payent.
Vous avez voulu faire un cadeau à Taboubi et aux corrompus et voilà le résultat.
Plus rien ne marche dans ce ministère livré à tous ces vautours sans foi ni loi.
Où est l argent du 18/18 on en parle plus.
Dès le premier jour, Mekki était déjà opérationnel est à l'?uvre. Votre ministre à vous depuis le 1er septembre est toujours aux abonnés absents pendant que le covid est entrain de nous submerger de nous dévorer.
La vérité Mr le Président, elle est cruelle pour vous. Par cet acte vous avez prouvé que l'intérêt des tunisiens et du pays est votre dernier souci.
C'est clair comme l'eau de Roche.
Vous avez un ego surdimensionné Mr le Président.
Jamais Fakhfakh n'aurait demis Mekki sans au minimum votre accord ni sans vos vos instructions. Dabs les deux cas vous en êtes le premier responsable puisque c'est vous qui avez désigné celui-ci.
Vous vous êtes allié avec Taboubi et le système corrompu mais contre l'intérêt général du pays,
En vérité vous par cet acte vous prouvez que vous n'aimez pas les vrais patriotes les compétents ceux réussissent avec leur travail et leur abnégation pour le bien général et ceux qui vous font concurrence dans les sondages et auprès de l'opinion publique.
Aujourd'hui le ministère de la santé est à la dérive sans gouvernail sans boussole livré à une horde de vautours sans foi ni loi.
Tout l'énorme travail accompli sous le court mandat de Mekki et les moyens supportéspar la collectivité nationale, sont partis en fumée.
Tout ce qu'ont fait Ben Alya et toutes ces femmes et hommes en vain.
Toutes ces nuits blanches passées, privés de leurs familles et leur sommeil, par le staff médical et paramédical pour rien .
Vous n'avez pas le droit de faire cela Mr le président. Vous nous avez trompé.
Merci de nous avoir eu.
Je ne pense pas que vous avez entendu le cri de ces médecins et ayez conscience de votre responsabilité dans cette catastrophe, restez dans votre bulle vous êtes mieux protégé, Mr le Président.

A lire aussi

Une réunion s'est tenue ce mercredi

21/10/2020 21:45
0

Ce projet de loi a été retiré pour révision afin de préserver les intérêts du secteur et des

21/10/2020 19:51
9

Selon le bilan du ministère de la Santé

21/10/2020 19:09
3