alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:57
A la Une
Depuis le Canada, les confidences de Leila Bouazizi
17/12/2020 | 10:16 , mis à jour à 11:44
2 min
Depuis le Canada, les confidences de Leila Bouazizi

 

Dix ans après la révolution, la sœur cadette de Mohamed Bouazizi, Leila, est revenue sur ce qui s’est passé après l'immolation de son frère le 17 décembre 2010 (décédé le 4 janvier 2011) et les raisons qui l’ont poussée, elle et plusieurs membres de sa famille, à migrer au Canada.

 

Dans un témoignage confié à Radio-Canada, la jeune femme a évoqué ses peurs et les menaces, qu’elle et sa famille recevaient.

Elle a confié qu'un chauffeur de taxi lui avait dit une fois que s’il lui arrivait de croiser un membre de la famille Bouazizi, il le tuerait sans aucune hésitation. En commentaire, le reportage explique que la famille était menacée par les partisans de l’ancien régime de Ben Ali mais aussi par des voisins jaloux. D’où le départ de la famille de Sidi Bouzid pour s'installer à Tunis.

L'atmosphère n'étant pas plus clémente à la capitale, la famille a décidé de quitter définitivement le pays face à certaines personnes qui les soupçonnait d’avoir monnayé leur notoriété.

« Les gens étaient contre nous. Ils propageaient des rumeurs selon lesquelles on aurait profité de la révolution et pris beaucoup d’argent. L’objet était de salir notre image », a-t-elle indiqué.

 

 

En 2011, Leila Bouazizi quitte ainsi la Tunisie pour Montréal (Canada), via un visa d’étudiant, où elle étudie à l’Ecole des métiers de l’aérospatiale. Elle achève son cursus en technique d’usinage avec succès et fait un stage chez Pratt & Whitney Canada, suite à quoi elle est directement embauchée. 

Inquiète du sort de sa famille en Tunisie, elle convainc sa mère de venir la rejoindre au Canada et obtient pour elle et pour certains membres de sa famille le statut de réfugié. Ils s’installent tous à Montréal en 2014.

 

La mère de Mohamed Bouazizi a, quant à elle, expliqué qu’au début elle était fière de ce qu’avait fait son fils, ayant changé la situation en Tunisie. Et de poursuivre : « Mais, malheureusement le chômage est toujours très élevé, l’économie est faible et il n’y a pas d’avenir pour les jeunes en Tunisie et ça me fait mal ! ».

 

La sœur de Bouazizi a précisé en réponse à une interrogation du journaliste s’ils se réunissaient le 17-décembre pour la commémoration du décès de son frère : « Non parce que c’est une période tragique pour nous tous, surtout que ma mère est très sensible et on ne veut pas trop parler de ça pour ne pas lui faire de mal ».

 

Aujourd’hui, ils sont heureux au Canada mais déchirés car un frère et une sœur demeurent en Tunisie, n’ayant pas obtenu le statut de réfugié.

 

I.N

17/12/2020 | 10:16 , mis à jour à 11:44
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Faire le constat.
a posté le 18-12-2020 à 13:36
Ayari ferait une analyse correcte. Il convient de dire un constat que je peux partager. Toutefois, il omet de dire que ses amis gouvernent et font et défont les gouvernements à leur guise depuis 10 ans, et à ce titre on doit convoquer leur responsabilité dans tous les dysfonctionnements. On peut même ajouter qu'ils s'accomodent volontiers des passe-droit et des pratiques claniques et ploutocratiques coutumières dans ce pays. Ils en tirent profit pour noyauter toutes les administrations et les rouges de l'Etat qu'ils ont mis sous tutelle de leur organisation. Leur réalisme politique ou économique n'est pas crédible lorsqu'ils font voter une loi contraignante pour gonfler le nombre de fonctionnaires alors qu'ils font mine de dénoncer l'imperitie de cette administration et ses tarés et corruptions.
Au fond, ses dénonciations sonnent faux puisque lui-même use des mêmes subterfuges.
Vous voyez, je ne lui fais pas de procès d'intention. Je lis ce qu'il fait, regarde d'où il vient et avec qui il agit.
Si l'on admet qu'en démocratie, les élus doivent respecter les engagements pris devant les électeurs, leurs mandants, le constat est terrible pour Ennahdha et ses suivants.
Du este, pour une bonne part de la classe politicienne aussi. En tout cas, celle qui exerce ou a exercé le pouvoir.
Des journaux internationaux font grise mine à l'occasion de ce dixième anniversaire d'une révolution qui se voulait unique, exemplaire... Le constat est plus noir que celui que nous propose Ayari.
Le pouvoir est capté par une mouvance qui organise une régression inattendue sous couvert de démocratie. La misère matérielle actuelle de la population qui conduit certains à se révolter presque n'en est que l'écume. La régression morale est sans doute le pire des effets d'une vision adossée à une idéologie surannée dont a quelques exemples qui méritent exégèsevpour bien approcher ce qui nous étreint depuis une décennie.
Bref, le présent est lourd d'un avenir plus pesant si l'on n'y prend garde.
Forza
@Houcine, il faut combattre le verrouillage de la vie économique
a posté le 18-12-2020 à 12:50
Le diagnostique de Yassine Ayari est correcte. Les tunisiens ont accédé à la liberté politique mais ils n'ont pas accès a la liberté économique. La vie économique est verrouillée en Tunisie
1- Par l'Administration, bureaucrate, inerte, qui crée toujours plus de restrictions. L'administration tunisienne est un handicape majeur pour les investissements et les jeunes gens et les startups
2- Par les licences surtout les domaines lucratifs sont verrouillés pour maintenir le marché aux familles et groupes établis
3- Par une loi de change restrictive, des temps des soviets. Cette loi de change interdit aux jeunes tunisiens de travailler comme free lancer, même le PayPal est interdit
Dans sons analyse de la situation des jeunes des régions intérieures, il dit et il a raison, ou bien ton père est syndicaliste et tu trouves du travail, il est directeur de l'administration et tu réussi les concours ou tu te lances dans la contrebande et c'est un constat juste. Il faut briser l'alliance entre administration bureaucratique, familles oligarques et syndicat pour avancer, c'est ça la révolution économique.
veritas
Au diable famille maudite de Tunisie .
a posté le 18-12-2020 à 11:55
Un criminel ,petit dealer ,vendeur à la sauvette d'un étalage anarchique devenu un tombeur de régime grâce aux manipulations des services secrets étrangers qui ont une dent contre la Tunisie et les tunisiens ,ces services qui ne veulent aucun bien pour les tunisiens ont utilisés des vendus et des traîtres islamistes et des pseudos défenseur des droits de l'homme qui sont en vrais les ennemis numéros 1 de l'humanité entière ,l'histoire de cette sale famille de S bouzid sera gravé dans l'histoire pour leur lâcheté et leur bassesse de complot avec des médias ennemis à la Tunisie dont el haquira d'El jazira et les pays pour qui roule cette émirat voyou du Qatar .
Les ennemis du pays sont connus et les vrais patriotes aussi aujourd'hui ces patriotes on les trouvent dans les rangs de Me Abir Moussi .
Abir
Question important
a posté le 18-12-2020 à 11:49
Je ne comprends pas comment une merdolution se levait suite à une immolation d'un jeune nommé Bou3zizi, finisse par la fuite de sa famille hors du pays et les kwanjias da3ichiens qui récupéreront cette merdolution et y s'installeront !? Ce n'est pas là, le vrai montage de cette merdolution ?
El Chapo
Voici ce que retiendra l'histoire
a posté le 18-12-2020 à 11:09
En ce 17 brumaire de l'an 1 mer........re, un certain bouazizi, alcoolique et vagabond notoire dans sa ville, eu la numide idée de s'enflammer telle une torche qui illumina l'hiver arabe durant plus d'une décennie causant l'effondrement de plusieurs nations arabes autrefois prospères , mais ouvrit également la porte infernales du chaos, du terrorisme et de l'incertain ....
cavaliero
charlatanisme tout le monde est devenu héro
a posté le 18-12-2020 à 10:53
ce qui fait tout les voyous commandent ce pays
takilas
Forz. Non ce nest pas vrai
a posté le 18-12-2020 à 10:37
Les snipper étaient des occidentaux recrutés pour l'occasion..
En Tunisie Il y a pas de "champions" ni de logistique sophistiqué pouvant atteindre avec une incroyable précision et réussite à 100% des cibles lointains.
Et puis ce n'est les grèves ni les mécontentements ni " bouzouir", c'est préparatifs pour un complot tracé depuis les années quatre-vingt-dix apreslinvasion de Irak pour permettre à d'autres d'envahir le pétrole libyen en guise de récompense et de quote-part â leur collaboration en Irak.
Donc quelques menbres du Rcd on instauré l'injustice et la débandade en accord avec Ben Ali ( certainement menacé...) pour "créer et improviserle supposé printemps arabe.
Voilà comment nahdha les cachés pour la circonstance à nahdha ont été ramenés pour s'enrichir, de surcroît, avec l'argent des tunisiens.
Tfouh âal bled toujours présents ( quotidiennement) à la télé hiwar tounisi.
Forza
Le pays était prêt
a posté le 18-12-2020 à 08:48
Beaucoup de commentateurs ne comprennent pas que le pays était prêt à une révolution, c'était juste une question de temps. En 2008, nous avons vu le soulèvement du bassin minier, en Aout 2010 quelques mois avant la révolution, il y'a eu le soulèvement à Ben Guirdane. La mort de Bouazizi était une étincelle qui déclenche un nouveau soulèvement et la brutalité de la répression des snippers de Ben Ali à Sidi Bouzid et Thala a condamné ce régime à disparaitre. Ceux qui pensent d'une manière statique et croient que la période de Ben Ali des années 90 aurait pu continuer, ne comprennent pas la dynamique de la situation économique et l'impact de crises exogènes (crise financière en Europe et évolution de la situation en Libye). Au lieu de pleurnicher, les tunisiens devraient saisir les opportunités. Comme l'a bien exprimé hier Yassine Ayari sur attassia, il faut maintenant libérer l'initiative économique après avoir eu les libertés économiques donc arrêter les monopoles, réduire la bureaucratie, aider les startups. C'est ça qui va donner à la Tunisie un nouveau départ et non part croire qu'une Abir Moussi fera un deuxième Ben Ali, le système Ben Ali ne peut plus faire avancer la Tunisie.
Houcine
Ayari a les solutions ?
a posté le à 10:22
Le pays était prêt est une affirmation que tente de soutenir la collection de quelques faits sociaux mis ensemble pour expliquer les soulèvements dans leur "nécessité" en quelque sorte.
Or, ce qui commande aux actions humaines reste l'objet des interrogations les plus sérieuses chez les penseurs avertis. Qu'est ce qui meut les hommes, les pousse à s'unir, coaguler leurs actions ou s'unir dans une action collective, un soulèvement, une révolution ne reçoit pour l'heure aucune explication suffisante... On peut faire le constat que quelque chose a eu lieu, en reconstituer le déroulement, repérer les étapes ou encore tenter d'en lire les composantes et les actions. On ne peut, ce me semble, ni les prévoir ni affirmer définitivement le sens ou les significations revêtus par les uns et les autres.
Certains chercheurs tentent de proposer des pistes à cet effet, empruntant à tel penseur, philosophe ses concepts pour en faire un usage nouveau. D'autres restent convaincus que notre savoir, je veux dire celui de l'humanité, est déjà très grands et qu'au fond nous disposons de tous moyens et outils pour maîtriser notre monde et nous comprendre. Ceux-là ne se regardent pas agir, et ignorent la complexité de l'humain, les diversités des sensibilités, des situations. Ils mettent en vranle des opérateurs forgés par leurs soins, comme l'homo economicus, conçoivent l'homme comme individu, parfois même comme un isolat doué de libre arbitre tel le monarque de soi même. On sait que cette construction n'a pas tenu la promesse de ses initiateurs. Qu'il y faut la "Main de Dieu" pour garder quelque consistance.
C'est un peu comme ce monsieur Ayari, élu dans des conditions qui rappellent plutôt la prise, la captation, et qui jouait il y a peu encore au sniper pour "laver plus propre", il serait de bon conseil de lui suggérer de se garder de nous instruire de ses "pensées" il lui reste tant à apprendre pour combler ses propres errances et lacunes.
On gagne souvent à rester au plus près de ses élans premiers. Il peut prêcher, mais de grâce abandonner la posture surplombant quand on en n'a pas la voilure.
Lorsque des élections sincères auront lieu, monsieur Ayari regagnera le vestiaire.
L'avenir nous le dira. Le Maître des horloges en a une idée.
takilas
Des arnaqueurs
a posté le 18-12-2020 à 07:54
C'est nahdha qui a comploté pour s'accaparer de la révolution qui n'a aucun rapport ni avec le suicide ( péché grandiose) de Baouazizi ni de la s3cte de nahdha qui été cachée à Londres pour servir de traitres à des quelques escrocs occidentaux, dont Sarkozy et "l'autre", pour saisir lepetrole libyen, une fois lesdits traitres mis au pouvoir.
Anyssa
La main du diable...
a posté le 18-12-2020 à 00:39
était là et est encore là, bien avant Bouazizi Mohamed , Allah y rahmou !
Pauvre gars, il a été martyr de lui-même...et son évènement a coïncidé avec le programme du diable qui en a profité pour nous faire croire que...

La révolution tunisienne ou celle du printemps arabe, comme dirait l'autre criminel " BH..." a été pensée, réfléchie et programmée depuis belle lurette : tout est planifié depuis 1939/1945...rien n'est un hasard ni un évènement inattendu...on voulait que tous les pays dits arabes tombent comme des morceaux de sucres, les uns après les autres...une partie du programme a avorté : Syrie et Iran....le diable est là et bien là, il tourne autour de l'Algérie maintenant et lui cherche un conflit avec le Maroc et son fameux Sahara occidental...méfiez-vous du diable ou des diables !!!
Fehri
Pourquoi tant de haines
a posté le 18-12-2020 à 00:07
Elle n'est pas obligée de vous raconter sa vie privée alors pourquoi la traiter de menteuse? Son frère allah Yarhamou n'a pas ruiné la Tunisie et quant à la dite révolution elle a été explosée par Facebook.
Citoyen_H
@Habib |17-12-2020 à 17:03
a posté le 18-12-2020 à 00:07
Merci pour le lien


Fehri
Pourquoi tant de Haines envers la s'?ur?
a posté le 18-12-2020 à 00:01
Elle n'est pas obligée de
Morjane
Faux
a posté le 17-12-2020 à 22:01
Je ne vois pas de quelles menaces elle parle. Elle a émigré dans un premier temps à la Marsa pour fuir l'emprisonnement dans sa ville de paresseux et délaissé par les anciens régimes, vivre sa liberté de femme pour éviter les ragots et les curiosités malsaines de son environnement. La preuve on dirait une autre personne. Puis l'émigration au Canada pour aspirer à une vie meilleure et être complètement libre dans une terre où les gens ne la connaissent pas.
Hounga
Menteuse
a posté le 17-12-2020 à 21:53
De quels menaces elle parle. Elle se fout de la gueule du monde. C'est ce qu'elle a fait croire aux autorités canadiennes pour émigrer et fuir la pauvreté. La preuve son look à complètement changé. C'est un exil économique. Je lui souhaite bonne chance mais qu'elle arrête de dénigrer son pays. Après tout elle est là-bas grâce à son frère . Après tout il s'est brûlé sous l'effet de l'alcool.
rz
10 ans après la pays à peu gagne
a posté le 17-12-2020 à 17:56
C'est un peu bizarre que les bouazizi et les trabelsi se trouvent ensemble au Canada !
Ils ont tous foutu la m. dans le pays et se sont enfui et apparemment ils sont heureux là-bas ! Bien que le bouazizi qui s'est immolé n'est pour rien dans cette affaire sauf que geste à été pris point de départ par cia, mossad et à colites pour semer la zizanie dans nos pays alors que les dirigeants de ces pays pensaient installés à vie sur le fauteuil qui s'est avéré un strapontin à la fin d'où ils ont été éjectés.
Habib
La plus grande Supercherie
a posté le 17-12-2020 à 17:03
A lire pour voir cette supercherie qu'on appele merdolution :
https://www.voltairenet.org/article206727.html
mimi
Va au diable
a posté le 17-12-2020 à 13:56
Famille qui a mis le pays dans le chaos .De nombreux tunisiens sont dans la misère à cause de ton frère .Restez au canada et surtout ne revenez pas .Bon debarras.
Momo
Le grand mensonge
a posté le 17-12-2020 à 13:44
C faux il n,ont jamais été menacés en plus des politiques corrompus c les seuls non politiques qui ont profité du soulèvement elmechoum
Sebei
Les dernières volontés du martyr
a posté le 17-12-2020 à 13:35
Vous aimez votre frère c est sûr Allah yarhmou pour le commémorer à vie et lui rendre un hommoge vous devez aux tunisiens une ordonnance pour rouer et structurer leur état de nouveau, pour réformer leur économie et gagner leurs pains, pour construire un ensemble vivre, assurer une paix sociale et ne pas se glisser dans une guerre civile c est la cause de sa révolution Que le Bon Dieu lui accorde son infinie miséricorde et lui accueille dans ses '?ternelles Paradis
lanouar faycal
Lamentable , pourrions tomber plus bas ?
a posté le 17-12-2020 à 13:03
Vraiment la pauvre ,..........notre trés chére TUNISIE , que des moins que....., vont pleurnicher à tout vent , oasse encore , mais les canadiens les traitent en victimes , cela me révolte . Le chauffeur de taxi , si je l'attrappe , aura lui aussi le droit au statut de réfugié au canada . Justin ! SOYONS SERIEUX !!!
DNA
Sidi Bouzid
a posté le 17-12-2020 à 12:10
Bien evidemment les gens courageux de Sidi Bouzid ne sont guere responsables de la deroute actuelle de la revolution inachevee. En decembre 2011 ils se sont revoltes sans la moindre idee de ce qui suivra des hold-ups successifs des Nahdha, Nida, Mafia et RCD peut etre encore.
Rien que pour ca on saluera toujours leur courage et leur bravoure pour avoir dit non a la dictature alors que la majorite ecrasante des tunisiens avaient les bouches cousues et ne pouvant poster qu'un petit commentaire sur un match de foot truque. Le prix de la liberte c'est le sacrifice.
Carthage Libre
Rabi i3inha. Bien sur, pas un mot sur les khwenjias, elle a peur d'eux.
a posté le 17-12-2020 à 11:48
Peur d'eux comme cette merde qui n'était pas présente lors du vote contre le Terrorisme le 15 décembre.

Et puis, bon, elle a raison, elle ne veut pas être menacée par les khwenjias et je suis sur que ce qu'elle pense vraiment elle ne le dira jamais.

Bonne continuation dans ta vie et après tout, Bouazizi ou pas, ce qui devait arriver contre la Dictature de ces années serait arrivé tôt ou tard, avec un autre Bouazizi.

Le seul truc qui me fait chier dans toute cette histoire c'est que les khwenjias ont CONFISQUE cette "révolution", c'est tout.

Mais là aussi, là aussi, c'est bien, car là aussi, après la Dictature Ben Ali nous avons vu la Terrorisme Khwenji et cela a dégouté les gens ; ils apprendront que "voter" pour un khwenji, c'est la mort assuré d'un pays et de la vie quotienne des gens ; là aussi, ce qui doit arriver...arrivera ; ils seront DAMNER pour l'éternité... Il aura fallut plus de 10 ans pour comprendre cela chez les pauvres tunisiens qui ont voté pour eux (car nous on le savait dès 2011).
Assia
Reponse
a posté le à 18:38
Bien dit carthage libre
Houcine
Histoire tragique
a posté le 17-12-2020 à 11:47
Je crois que cette dame dit vrai lorsqu'elle évoque les racontars et les inventions nourris par le soupçon d'avoir tiré profit du geste définitif de son frère et gagné de l'argent. Car, l'argent est la divinité essentielle devant quoi se prosternent tous nos grands esprits, nos idolâtres de toute complexion et obédience.
Puisque cette dame a trouvé un pays qui l' accueille et où elle peut vivre tranquille de son travail et recueillir une partie de sa famille, je lui souhaite bonne chance et bonne vie.
Ce faisant, elle laisse aux envieux, aux médisants le champ libre pour leurs médiocres inventions dictées par des cerveaux dérangés et fruits d'une mentalité typique.
BN va se faire plaisir en me censurant. Je ne protesterai pas, conformément à un choix personnel, parce que face à la censure il n'y a rien à dire.
Be zen
Bizarre ! Je n'y crois pas un mot.
a posté le 17-12-2020 à 11:47
Bizarre, mais cette version ne me convainc absolument pas.
Le chauffeur de taxi, les voisins jaloux, la famille de Ben Ali . . .
Mais elle est mythomane cette femme !
Abou Qalypse
Be moins stupide
a posté le à 13:01
Je n'ai aucune sympathie ou antipathie pour les Bouazizi néanmoins, je pense qu'il faut réellement avoir un vrai problème psychologique pour penser qu'une famille puisse se réjouir du décès de son frère et se réjouir d'un éventuel profit réalisé dessus.
Ensuite, je constate que vous remettez en cause sa version sans aucune preuve, alors suivant votre raisonnement, si cette femme est mythomane (sans preuve), sachez que vous êtes bel et bien stupide, et il suffit de vous lire pour le savoir.
Be zen
Correction
a posté le à 23:25
Furieux de votre réponse, et étant au travail, j'ai répondu hâtivement à votre commentaire en commettant d'ENORMES fautes dont je m'excuse.
-----------------
Voici mon commentaire corrigé ;

C'est mon pressentiment, je persiste et signe.

Si moi, je suis stupide, vous vous êtes un peu trop crédule.
Comment peut-on croire que tout ce monde s'est acharné sur cette femme et sur sa famille.
L'histoire du taxi est invraisemblable !
L'argument de famille de Ben Ali, je n'y crois pas un instant. Les Trabelsi ont (ou avaient) d'autres chats à fouetter qu'aller trouver la famille de ce gars qui s'est donné la mort pour se venger.
Les voisins jaloux, pourquoi pas, mais que pouvait elle (la s'?ur de Bouazizi) craindre de leur part ?
------
Cessez d'être naïf, ouvrez les yeux.
Pour ma part, je n'ai AUCUNE certitude. J'ai par contre beaucoup de doutes et d'interrogations.
Be zen
Je ne ferai pas un jeu de mot en utilisant votre pseudo
a posté le à 17:48
C'est mon pressentiment, je persiste et signe.

Si moi, je suis stupide, vous vous êtes un peu trop crédule.
Comment peut on croire que tout ce monde s'est acharné sur cette femme et sur sa famille.
L'histoire du taxi est invraisemblable !
La familles de Ben Ali, je n'y croit pas un instant. Ils ont d'autres chats à fouetter qu'aller trouver la famille de ce gars qui s'est donné la mort pour ce venger.
Les voisins, peut-être, mais que pouvait elle craindre de leur part ?
------
Cessez d'être naïf, ouvrez le yeux.
Pour ma part, je n'ai AUCUNE certitude. J'ai par contre beaucoup de doutes
Ridha
Canada
a posté le 17-12-2020 à 11:17
La vie a Canada est meilleure, mais personne ne peut l'empêcher de visiter son pays d'origine , surtout sa mère une vieille femme qui a de la nostalgie à son Origine .
zilos
biledi wa in jarat yalaya aazizatoun !!
a posté le 17-12-2020 à 10:54
dans ton histoire ,il n'y a de beau que ton cursus universitaire ,bravo mademoiselle pour ta réussite et ton courage ,en revanche je te rappelle que ce coup d'état perpétré par les islamo-fasciste commandité par les yankees a bien voulu mettre la femme tunisienne dans l'oubli ,ce coup de merde a voulu annihiler la femme que tu es ,la rendre la plus imbécile et la plus ignorante dans le monde . ton niveau avant 2011 est le fruit d'une école tunisienne BOUGUIBIENNE et non des obscurantistes que ton feux frère s'est sacrifié et a facilité leur retour de Londres . simple demande de la part d'un très modeste tunisien :tu es libre ,tu mènes la belle vie ,alors si par hasard tu as gardé la nationalité tunisienne alors ,je te conseille de mener une action socio-politique pour la femme tunisienne tout en criant fort :MONDE CIVILISE CROYANT A LA DEMOCRATIE ET LA LIBERTE DE LA FEMME REGARDER CE QUI SE PASSE EN TUNISIE .LES DROITS DE LA FEMME SONT EN DANGER ,LES ISLAMO-FASCISTES VEULENT MARGINALISER LA FEMME TUNISIENNE .SURTOUT CRIER HAUT ET FORT .
Abou Qalypse
Et en quoi est-elle responsable ?
a posté le à 13:03
En quoi est-elle responsable de ce qui s'est passé après ?
Elle au moins ne s'est pas remplie les poches comme Nahdha, Nidaa, Machrou3 et j'en passe.
Assia
Les khouangias ne l emporteront pas au Paradis
a posté le à 18:51
La seule et unique vérité tout cela profite qu'aux khoungias ils ont fait une constitution de merde afin que chacun ne puisse trouver une sortie de secours elle tire sur les ficelles et pof le labyrinthe se met en marche tiens voila la notion de l 'état ne doit plus exister et el karama est là pour exécuter la sale besogne heureusement qu il existe des gens qui ont compris le manège et grace à dieu nous les empêcherons quoiqu'il arrive vive la TUNISIE VIVE BOURGUIBA