alexametrics
Dernières news

Démission de Mohamed Gharrad

Démission de Mohamed Gharrad

 

Mohamed Gharrad a annoncé, ce dimanche 16 juin 2019, sa démission de ses responsabilités au sein du bureau des relations internationales d’Ennahdha.

 

Mohamed Gharrad, conseiller d'Ennahdha aux affaires internationales, a indiqué qu’il ne se prononcera pas sur les raisons de sa démission à l’heure actuelle.

 

Agé de 28 ans, Mohammed Gharrad est établi au Canada où il a fait des études en sciences politiques depuis 2009. Il a été conseiller en communication de Justin Trudeau, chef du gouvernement canadien, lors de sa campagne électorale. Il est, également, membre du bureau des relations internationales du parti Ennahdha.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Léon
| 17-06-2019 15:39
Voilà que le gamin qui avait moins de 20 ans en 2011 aux rênes; en train de décider pour le peuple qui a crié "dégage".
Les gueux ont viré des gens de la trempe de Ben Ali, Med Ghannouchi et Friaa pour installer à leurs places les petits morveux venant des bancs des universités occidentales. Des perroquets qui font la promotion de la volonté atlantiste.
En effet, mon grand, il est grand temps que tu te tires! Vraiment grand temps.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant;

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Ahmed
| 17-06-2019 14:27
Le cocktail mcgill-islamiste est antagoniste a un moment donné il y aura un conflit intrapsychique qui explosera un jour ou un autre.

Fehri
| 17-06-2019 11:24
On ne peut pas être candidat du parti libéral et frère musulman. Ce serait la défaite garanti du parti libéral. Les conservateurs vont crier un frère musulman représentant le parti libéral

Faouzi
| 17-06-2019 11:02
Par ce qu'il n'a pas réussi les primaires législatifs au sein d'Ennahdha, voir:
https://www.facebook.com/M.J.Gharred/posts/2668011919893601

zamharir
| 17-06-2019 09:55
Ce Monsieur est l'exemple même de la double allégeance politique, dont il faut extirper les racines en Tunisie. La Tunisie doit être gouvernée par des Tunisiens sans aucune autre appartenance étrangère. Que ceux qui aspirent au Palais de Carthage ou au Palais de la Casbah songent d'abord à ses débarrasser de tout fil à la patte étranger avant de se présenter devant leur peuple.

Hadj
| 17-06-2019 08:45
Il faut être champion du grand écart pou pouvoir conseiller à la fois ,Trudeau et ghanouchi. Et puis comparé au prototype Mohamed ben Salem franchement il n'a pas la gueule de l'empoi!!

Jilani
| 16-06-2019 21:45
Il vend ses services aux diables peu importe les principes, malheureusement il en a bcp parmi soi-disant les elites qui font ce jeu là ignorant les conséquences néfastes pour ce peuple. Il doit avoir honte.

A4
| 16-06-2019 20:53
Et les rats quittent le bateau "nahdha" qui est en train de couler ...
D'autres opportunistes suivront !

HatemC
| 16-06-2019 20:36
Voilà encore un qui mange à tous les râteliers '?' Qu'il s'implique soit au Canada ou en Tunisie '?' il a le cul entre 2 chaises cet opportuniste ...HC

A lire aussi

A cause de la rupture du médicament Sintrom, un patient souffrant de problèmes cardiaques a été

16/07/2019 18:57
1

Le président de Béni Watani, Saïd Aïdi a annoncé, ce mardi 16 juillet 2019, sur le plateau de Myriam

16/07/2019 18:45
1

Le secrétaire d'Etat US, Mike Pompeo a rencontré, ce mardi 16 juillet 2019, le ministre des

16/07/2019 18:28
0

Newsletter