alexametrics
B.N.CHECK

Confinement obligatoire pour les voyageurs à partir d’aujourd’hui : Comment ça se passe ?

Temps de lecture : 3 min
Confinement obligatoire pour les voyageurs à partir d’aujourd’hui : Comment ça se passe ?

 

A partir d’aujourd’hui, lundi 1er février 2021, les voyageurs arrivant sur le sol tunisien devront se conformer aux nouvelles mesures sanitaires décrétées par le ministère de la Santé.

Ainsi, ils sont tenus d’observer un confinement obligatoire de sept jours, à leur charge, dans l’un des hôtels dédiés - dont la liste est consultable sur la page du ministère de la Santé – et de présenter à leur arrivée leur réservation et un voucher confirmant le paiement de leur séjour.

 

Le vol Bamako-Tunis arrivé tôt ce matin, vers 6h, à l’aéroport Tunis-Carthage a été le premier à être soumis aux nouvelles procédures. Les agents de sécurité vérifient que chaque voyageur est muni du voucher de réservation dans l’un des hôtels prévus à cet effet ainsi que sa réservation dans la navette spécialisée dans le transport des voyageurs.

Une fois le contrôle passé, les voyageurs se voient retirer leurs passeports par la police des frontières le temps de récupérer leurs bagages et revenir, par la suite, reprendre leurs documents. Le but étant de les garder à l’intérieur de l’aéroport en attendant l’arrivée de la navette qui devra les conduire aux hôtels réservés pour le confinement.


 

Aussi, seules les voitures de transport sont autorisées à accéder au parking de l’aéroport. Les véhicules privés ne sont, cependant, pas admis à l’intérieur et doivent attendre devant l’aéroport.

Les véhicules de transport des voyageurs – bus spécialisés ou navettes privées – sont escortés via des voitures de police jusqu’au poste de péage de l’autoroute. Un véhicule de la Garde nationale prend, par la suite, la relève à partir du poste de péage et escorte les passagers jusqu’à leurs hôtels. 

 

 

BN Check a interrogé l’un des voyageurs, arrivé de Bamako (Mali) ce matin. Un dispositif de sécurité « plutôt approximatif » a été instauré sur place, nous confie le voyageur qui explique que les agents des forces de l’ordre présents sur les lieux devaient, par moments, improviser, n’étant pas totalement surs du protocole à adopter. La même source déplore « un flottement dans l’organisation » et « une mauvaise communication entre les différents agents chargés du protocole » rendant « pénible et tendue la sortie des voyageurs ». 

 

Au septième jour d’isolement, les personnes placées en confinement obligatoire, devront réaliser, à leurs frais, un test RT-PCR. Ils pourront quitter l’hôtel s’il est négatif tout en se conformant au protocole sanitaire mis en place.

 

Des dérogations spéciales sont cependant accordées aux personnes « ayant une situation médicale particulière ». Mohamed Rabhi, président de la commission de confinement général, a précisé, dans une déclaration à BN Check, que certaines personnes peuvent bénéficier d'une dérogation spéciale leur permettant d’observer leur confinement à domicile et non à l’hôtel. Pour obtenir cette dérogation, il suffit de « présenter un solide dossier médial prouvant que la personne ne peut rester confinée dans un hôtel et de l’adresser au siège de la commission à Montplaisir », a déclaré Mohamed Rabhi.

 

S.T

Votre commentaire

Commentaires
Alya
D accord avec citoyen
a posté le 01-02-2021 à 22:46
Et si l état pouvait être un peu plus sévère envers les citoyens tunisiens. Les seules amendes pour non port du masque semblent concerner les véhicules, les louanges, les taxis collectifs. Je pense que la police pourrait intervenir. dans d autres petits endroits collectifs supérettes, boulangeries, salon de coiffure etc
Judili58
@ FrançoisD
a posté le 01-02-2021 à 22:22
Alors pourquoi exiger un test PCR négatif à l'entrée ? Il faut être cohérent soit le test est fiable et il faut en tenir compte soit il ne l'est pas et il ne faut pas l'exiger. Il s'agit d'une décision injustifiée scientifiquement. C'est du racket d'Etat au profit du lobby des hôteliers.
Monia
Non la décision n'est pas injustifié
a posté le à 15:31
un test PCR n'étant une garantie absolue puisqu'en revenant de faire ce test, vous pouvez choper ce maudit virus avant le voyage.
Actuellement, les voyageurs qui entrent dans le pays sont
soit des résidents qui rentrent chez eux, et encore à l'appui un motif dérogatoire, et dans ce cas il serait permis de concevoir un confinement chez soi, ce qui implique un sens civique...
soit des non résidents, l'uns présentant pour SORTIR de leur lieu de résidence habituelle un motif impérieux de voyage ce qui renvoie la plupart du temps au cas précédent, les autres si leur pays ne contrôlent pas la sortie de ses frontières ne peuvent avoir d'autre choix que d'effectuer le confinement, imposé par le pays d'accueil, dans des structures dédiées. pour simplifier l'organisation. Les voyages de loisir ne sont plus d'actualité...
FrancoisD
Comparaisons
a posté le 01-02-2021 à 22:05
Je m'étonne de nombreux commentaires qui critiquent les quelques mesures de précautions à l'arrivée en Tunisie...Il faut savoir que ces mesures tentent de limiter la diffusion du virus et de ses variants, même si le traçage mal maitrisé par la Tunisie en limite la pertinence... Etant Français, je serais enchanté si de telles mesures étaient réellement prises dans mon pays ; malgré les nombreuses annonces de mon gouvernement dépassé, les contrôles aux frontières étaient jusqu'alors ridicules, et de nombreux cas de porteurs venant ou revenant de l'étranger ont été signalé à l'issue d'un premier confinement sévère qui avait pourtant fait réduire très sensiblement la propagation. Le gouvernement français s'enorgueillit idiotement à penser qu'en laissant les frontières françaises cela honore l'esprit des lumières et c'est parfaitement crétin. Pendant plusieurs mois, les instances n'ont pas prévu de contrôle et ont même fermé les yeux sur des certificats grossièrement contrefaits...et dans certains cas une simple déclaration sur l'honneur selon laquelle on ne présentait pas de signes suffisait...quelle naïveté, et on en pays une troisième fois le prix.. Au point qu'un délinquant tunisien en situation illégale sur le territoire refuse de se soumettre au test PCR afin d'éviter l'expulsion... Et malgré les dénégations de certains commentateurs de nombreux pays ont pris des mesures bien plus drastiques, comme la fermeture totale des frontières ou un confinement strict et surveillé au frais du visiteur pendant 15 jours, assortis d'amendes de plus de 30000 euros (Taiwan par exemple).
veritas
un minimum d'honnêteté...
a posté le 01-02-2021 à 21:43
un isolement à domicile est suffisant avec des contrôles inopinés par téléphone ou bien à domicile avec des prunes salés en cas du non respect de l'isolement. c'est largement suffisant pour respecter l'isolement de 7 jours pas la peine de recourir à un hôtel prison payant qui coûte la peau des fesses ...du bon sens messieurs soyez correct et juste le monde vous regarde .
Carmen
Confinement
a posté le à 08:54
Confinement a la maison pour les résidents ayant une maison soit un loyer à payer ! Bracelet électronique ça coûte moins chers ! Mais voilà c'est du travail pour la police et l'état et ça c'est juste pas envisageable
Judili58
@ Lol
a posté le 01-02-2021 à 20:46
Et le test covid négatif à l'entrée il sert à quoi ? Dois je vous rappeler qu'il détecte le covid et.ses variants ?
FrancoisD
aJudili58
a posté le à 21:44
Le test PCR négatif est une photographie à un moment donné de la présence ou non de cellules porteuses de virus. Comme le virus met quelques jours à se développer dans les cellules, il faut s'assurer qu'une personne, tout récemment contaminée et dont le seuil de présence du virus n'est pas encore détectable, le développe pour ensuite l'identifier...
banana republic
banana republic
a posté le 01-02-2021 à 19:23
el bagra chayha, will hlib ijibou rabbi. fermez ces hôtels et réfléchissez à comment élever le pays autrement que par l'argent étranger. bande de voleurs. tpus que vous souez. j'ai honte de dire que mon passeport vert est tunisien aujourd'hui.
Gg
Et les frontières terrestres?
a posté le 01-02-2021 à 19:08
Tous les voyageurs qui arrivent dans un port ou un aéroport ont présenté un PCR négatif lors de l'embarquement. De là à penser qu'il s'agit surtout de clients prisonniers pour les hôtels, il n'y a qu'un pas...
Et que se passe t- il pour les frontières terrestres avec la Libye et l'Algérie? C'est pareil?
Pfff....
TAW TCHOUFOU
PAR ICI LE BUTIN !
a posté le 01-02-2021 à 18:19
C'est du grand n'importe quoi , la pagaille en prime !
Cela devient du rançonnage d'état , et bien sûr cela ne concerne que le citoyen lambda , l'étudiant ou le pigeon de service !
Si le test présenté en arrivant est négatif , il n'y a pas lieu de faire tout ce cinéma !
Sachant que même après avoir passé les 7 jours d'isolement , la personne qui quittera son hôtel pourrait choper le covid en ville , vu que le Tunisien ne respecte pas vraiment le port du masque , les gestes barrière et la distanciation .... ni dans les transports , ni dans les magasins , ni dans même dans la mosquée du coin !
Qui donc concocte ces protocoles , et se mettent-ils un tantinet soit peu à la place des pauvres gens qui doivent avoir la foi chevillée au corps et le sens du sacrifice , pour venir passer quelques jours voir leurs familles en Tunisie !
Aucun pays n'a encore osé faire ça ... et il fallait que ce soit nous !
Merci donc à ce Picsou de Mr Rabhi , qui a trouvé un bon filon pour soulager ( de plusieurs dinars ) chaque passager qui pose le pays en Tunisie !
Melanie
Vrai
a posté le à 19:25
Un commentaire intelligent !! C'est tout à fait ça ils sortiront de 7 jours à l'hôtel pour le choper le lendemain puisque quasiment personne ne mets de masque et garde ses distances
Lol
Nouveaux variants
a posté le 01-02-2021 à 17:21
Vu les commentaires, je pense que les tunisiens sont toujours mal informés.
Il y une 2 eme épidémie dans l'épidémie de covid.
Des variants plus contagieux et probablement résistant aux vaccins circulent chez nos voisins.
Le gouvernement comme d'habitude communique mal et nous sort des mesures mal faites et sans former ses agents.
Judili58
ETAT VOYOU
a posté le 01-02-2021 à 16:34
Voilà une mesure qui n'a aucune justification scientifique. La Tunisie est en phase 4 le virus est en circulation communautaire . De plus tout arrivant est Covid négatif. Non c'est du racket pur et dur. Il n'y a que les voyous qui font ça.
retraité
enfin un confinement obligatoire
a posté le 01-02-2021 à 16:28
c'est un réveil du gouvernement actuel d'imposer une quarantaine de7 jours et pourquoi pas 14 jours comme au printemps dernier à leur charge tunisiens et étrangers avec les frais d"analyses certainement sont exemptés les hommes politiques les députés et leurs familles 0
Larry
Foutage de gueule !....
a posté le 01-02-2021 à 16:12
... 300 dinars par jour dans généralement des hôtels crades et avec de la bouffe dégueulasse...
Surtout à ne rien faire que de tourner en rond toute la journée pendant 7 jours car obligatoirement aucune animation de prévues, c'est prendre les gens pour des cons ou des pigeons !...
Le tout accompagné d'agents sécuritaires complètement débordés et mal polis....
On ne verra pas grand monde pour un bon bout de temps venant de l'étranger sur le sol Tunisien !....
C'est bien fait pour notre gueule....
Lilas
C'est fou
a posté le 01-02-2021 à 16:11
Messieurs les politiques avez-vous réfléchi sérieusement avant de pondre ce règlement ? Avez-vous pensé à ses conséquences ? Confiscation du passeport, escorté par la police et puis par la gendarmerie. On dirait un grand gangster conduit à la prison d'el Mornaguia et tout cela pour venir en Tunisie. Quelle honte ! Messieurs, faites appliquer les gestes barrières, le confinement et le couvre-feu et ça ira beaucoup mieux
Citoyen
Confinement de foutaises
a posté le 01-02-2021 à 16:01
Ce confinement c'est du n'importe quoi.
Un test négatif est largement suffisant.
Et quand on voit un dispositif de sécurité comme décrit,vaudrait mieux l'utiliser pour faire appliquer aux mesures sanitaires.
Gaumont
Bande de voleurs
a posté le 01-02-2021 à 15:45
La période morte pour les hôtels du monde entier est généralement le mois de février et que dire en temps de COVID ,appliqué un tarif de 300 dinars la nuit et en plus un test de 220 dinars a ses frais pour sortir après 8 jours faites moi le compte pour par exemple un étudiant venant passer ses vacances à Tunis ça lui coûtera une bagatelle de 2320 dinars en passant 7 nuits et peut-être 2520 dinars si il passe une huitième nuit en attendant les résultats des tests je sens une magouille entre les hôtels et quelques « honorables » personnes pour voler les tunisiens résidents à l'étranger tfouh alikoum el koull bande de voleurs
stuc
a deux vitesses !
a posté le 01-02-2021 à 15:34
Sont évidemment exemptes de toutes ces formalités, les élus du parlement, les politiques, et les hommes d'affaires (les gros) !
Furtif
Cela s'appelle....
a posté le 01-02-2021 à 15:31
Prendre les gens en otage: le fait qu'on leur confisque leurs passeports le temps de récupérer leurs bagages pour ensuite les emmener dare dare vers les bus qui les conduiront vers les hôtels , ce fait là s'appelle tout simplement : KIDNAPPING. Autre chose que les touristes soient obligés de rester confinés dans leurs hôtels est une chose mais que le Tunisien qui a sa maison, sa famille soit obligé de subir le même sort est une aberration d'autant plus que actuellement les hôtels sont vides mais pratiquent des prix exorbitants qui varient de 98d la nuit à 350d, en fait ils ne diffèrent pas des charognards propriétaires de cliniques privées qui facture 3000d la journée en réanimation. Pauvre tunisien et surtout PAUVRE TUNISIE. Le pire c'est que le gvt ne bronche pas face à cette situation. Aucun pays au monde n'a exigé de ces citoyens un séjour obligatoire dans un hôtel à leurs frais, j'ai oublié une chose très très importante: on n'est pas dans n'importe quel pays, on est EN TUNISIE

A lire aussi

Vérificiation par l'équipe BN

14/10/2021 10:46
4

lusieurs internautes ont partagé la rumeur sur la toile exprimant leur solidarité avec le député.

12/10/2021 12:03
3