alexametrics
Dernières news

Composition de la commission provisoire d'examen des projets de la Loi de finances et du budget de l'Etat

Temps de lecture : 1 min
Composition de la commission provisoire d'examen des projets de la Loi de finances et du budget de l'Etat

 

Les sièges de la commission provisoire chargée de l’examen du projet de la Loi de finances de 2020, du projet de la Loi de finances complémentaire de 2019 ainsi que du budget de l'Etat de 2020, se répartissent comme suit:

 

5 sièges pour Ennahdha, 4 sièges pour Qalb Tounes ainsi que 2 sièges pour Attayar, pour la Coalition Al Karama, pour le PDL, pour le Mouvement Echaâb ainsi que pour Tahya Tounes.

 

3 sièges ont également été accordés au reste des partis politiques, coalitions et listes indépendantes, d'après les données fournies par l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), ce samedi 16 novembre 2019.

 

Une répartition selon la représentativité relative aux blocs parlementaires au sein de l'Assemblée et conformément à l'article 64 du règlement intérieur du Parlement.

La commission sera présentée au Parlement lors de la séance plénière du lundi 18 novembre.

 

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Ghazi
| 16-11-2019 22:41
Le 12 août 2010, le président Barack Obama signe la directive présidentielle de Sécurité n° 11 (PSD-11). Il informe toutes ses ambassades au Moyen-Orient élargi de se préparer à des « Changements de régimes ». Il nomme des Frères musulmans américains au Conseil de sécurité nationale des '?tats-Unis pour coordonner l'action secrète sur le terrain, dont notre mystérieux Radwan Masmoudi, que beaucoup se demandent à propos de son influence auprès de l'administration d'Obama et auprès de la Troika à cette époque.
Le 05 Septembre 2010, plusieurs entreprises Qataris (The blue Group, Aljazeera net, Simex tradings'?') ont lancés plusieurs types d'offres d'emplois sur le marché Tunisien, demandant des compétences en Journalisme, informatique et télécommunication'?', en réalité, les recrutements des Tunisiens et des Tunisiennes ont été effectués secrètement par l'ambassade Qatari en Tunisie, En France et en grande Bretagne, des blogueurs, des spécialistes en télécommunication, des journalistes'?'Cette équipe du nombre de 26 avait pour mission de contourner les filtres imposés par l'ATI (Agence Tunisienne d'Internet en réf. à Ammar 404) et aussi par le proxy que la présidence 'Carthage' utilise appelé 'Ennadhour', quant à la logistique, les téléphones satellitaires HUMAX, la connexion internet satellitaire (Thuraya) a été fournie par l'antenne de l'ambassade du Qatar en Tunisie sous les ordre de Salem Al Methny et Ahmed Ben Mhamed Abou Alchehri (Attaché militaire de nationalité palestinienne), ce dernier a été muté à Tripoli début janvier 2011, et comme par hasard, le premier gouvernement après la chute de Zaba, 4 de ces 26 ont été nommés entre ministres et chefs Cabinet, dans le 1er gouvernement, il y a eu même un ministre qui avait 22ans.
Le 17'décembre 2010, Mohamed Bouazizi, s'immole par le feu après que la police a confisqué sa Barouita. L'équipe se saisit de l'affaire et fait circuler de fausses informations selon lesquelles le jeune homme était un étudiant au chômage et a été giflé par une femme policière, les photos prenaient entre 5 et 8mns pour arriver à la chaine Aljazirah. Immédiatement, les hommes de la National Endowment for Democracy (la NED, la fausse ONG des services secrets des cinq états anglo-saxons) corrompent la famille Bouazizi pour qu'elle ne dévoile pas la réalité, (aujourd'hui la famille Bouazizi, sa s'?ur et son mari ainsi que sa mère, se coulent douce entre Toronto et Paris), et sèment la révolte dans le pays. Alors que les manifestations se succèdent contre le chômage et les violences policières, l'antenne de l'ambassade USA en Tunisie à travers ses homologues militaires Tunisiens demandent au président Zine El-Abidine Ben Ali de quitter le pays, malgré que le service de sécurité du président n'était pas d'accord pour qu'il quitte le pays dans ces conditions (Spécialement Ali Seriati et son équipe dont Sami Siksalem), tandis que le 14-01-2011 le MI6 s'apprête à organiser le retour triomphal de Londres du Guide des Frères tunisiens, Rached Ghannouchi, en même temps, le Qatar commence à organiser le retour de Moncef Marzouki, un extrémiste-gauche travaillant secrètement pour la NED aussi.
L'historique de Rached Ghannouchi date de 1972, il avait constitué une branche locale de 'Alittijeh Alislami' en 1980, puis des Frères musulmans et a tenté un coup d'?tat en le 08-11-1987. Plusieurs fois arrêté et incarcéré, il s'exile au Soudan où il bénéficie du soutien d'Hassan el-Tourabi (Al-Qaida), puis en Turquie où il se rapproche de Recep Tayyip Erdogan (Dirigeant de la Millî Görüs à cette époque). En 1993, il obtient l'asile politique à Londres (Sous conditions de quelques services au profit du MI6) où il vivait avec ses deux femmes et ses enfants. (Oui, vous avez bien lus Ghannouchi est marié à 2 FEMMES et elles vivaient ensemble sous le même toit)

Ghazi
| 16-11-2019 22:40
Les Anglo-Saxons à travers le MI6 l'aident à améliorer l'image de son parti, le Mouvement de la tendance islamique renommé Mouvement de la Renaissance « 'Ennahdha' ». Pour apaiser les craintes de la population à l'égard de la Confrérie, la NED fait appel à ses pions d'extrême gauche. Moncef Marzouki, le président de la Commission arabe des Droits humains, joue la caution morale.
Moncef Marzouki et la NED assurent que les Frères ont beaucoup changé et sont devenus des démocrates. Il est élu Président de la Tunisie. Ghannouchi gagne les élections législatives et parvient à former un gouvernement de décembre 2011 à août 2013. Il y introduit plusieurs autres pions de la NED. Suivant l'exemple d'Hassan el-Banna, Ghannouchi constitue alors à côté du parti une milice, la Ligue de protection de la révolution LPR, qui procède comme étant le bras interne, une sorte de police, et aussi Ghannouchi développe avec Said Ferjani, Habib Kheder, Mohamed Ben Salem'?'l'autre bras militaire du parti, qui se charge de l'espionnage, du contre-espionnage, des éliminations en cas de besoin et d'opérations d'envergures ou de diversions dont le hacking informatique et l'info intox (Les rumeurs et les propagandes).
En mai 2016, le congrès d'Ennahdha est mis en scène par 'Innovative Communications & Strategies', une société créée par le MI6, sous la direction du Libanais 'British' Bilel Raad en 1997, les communicants assurent que le parti est devenu « 'Civil' » et sépare activités politiques et religieuses. Mais cette évolution n'a aucun rapport avec la laïcité, il est simplement demandé aux responsables de se partager le travail et de ne pas être en même temps élu et imam, donc, Ennahdha a interdit aux imams de se porter candidats pour les élections, elle leur a même interdit toutes déclarations ou interviews avec les médias.
Malgré que le soutien des Tunisiens à ce parti, est devenu de plus en plus minoritaire, lors des élections législatives 2019 Rached Ghannouchi a enlevé des noms de plusieurs listes électorales de son parti pour les remplacer avec d'autres, mais le plus important il voulait la présidence de l'ARP coûte que coûte, pourquoi ?
C'est la seule façon de transformer la sociologie de la Tunisie et revenir sur le devant de la scène, c'est de faire voter des lois fiscales visant à ruiner et soumettre la bourgeoisie Tunisienne, celle qui détient les entreprises 'Familiales' et les remplacer par des petites entreprises, appartenant à des arrivistes et par le marché parallèle, ce qui affaiblira la classe appelée 'Bourgeoise' et anéantira une fois pour toute, la classe moyenne, donc, il n'y aura que deux classes sociales, des pauvres et des riches qui obéissent les deux au parti, cette stratégie permettra au parti d'avoir la main mise une fois pour toute sur le tissage sociétal et c'est la dernière étape à accomplir avant de proclamer la république islamique Tunisienne.
La 'révolution du Jasmin' » est une conspiration montée de toutes pièces. La plupart de ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui et qui y demeurent depuis 2011, savent parfaitement la vérité de ce qui s'était passé, savent aussi les noms des traitres qui ont livrés la Tunisie aux équipes mercenaires de la CIA, qui l'a remis à son tour aux frères musulmans et leur patron Rached Ghannouchi, en guise de récompense pour 'Services rendus'.
@Chers compatriotes : Ce flashback d'infos n'est qu'une goutte dans un océan, je vous demande de penser à la belle Tunisie d'hier, pensez à votre patrie de toujours, pensez à votre dignité, pensez à vos enfants, pensez à leur regards dans 10, 20 ou 30 ans, quand ils vous diront avec amertume : Vous aviez l'opportunité mais vous n'avez rien fait, agissons pour éviter ce regard.

A lire aussi

La compagnie aérienne nationale précise aussi que les nominations obéissent au principe de

10/12/2019 11:18
0

Lever de la séance plénière de l'ARP pour absence de

10/12/2019 11:08
1

L’indice des prix de l'immobilier s’est accru au 3ème trimestre 2019, selon les chiffres publiés

10/12/2019 10:21
0

Pour bénéficier de cette prime, les agents sur terrain sont chargés de mener les enquêtes à terme,

10/12/2019 10:16
3

Newsletter