alexametrics
mardi 19 janvier 2021
Heure de Tunis : 21:53
Dernières news
Chokri Hammouda : Nous avons évité des milliers de morts
26/11/2020 | 10:37
3 min
Chokri Hammouda : Nous avons évité des milliers de morts

Le directeur de l'Instance nationale de l'évaluation et de l'accréditation de la santé (INEAS), Chokri Hammouda, est revenu, jeudi 26 novembre 2020, sur l’évolution de la situation épidémiologique en Tunisie et la disponibilité du vaccin anti-Covid.  

Intervenu dans la Matinale de Hamza Belloumi sur les ondes de Shems FM, il a d’abord signalé que le Covid-19 n’était pas une maladie respiratoire. « Le virus cause des inflammations sur plusieurs autres organes et cela dépend du patrimoine génétique de chaque personne. C’est pourquoi certaines personnes âgées et atteintes de maladies graves ont pu s’en sortir indemnes », a-t-il avancé appelant les citoyens à se faire prendre en charge le plus rapidement possible dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie.

 

Il a ajouté, dans ce sens, qu’il a été prouvé que cette maladie n’avait rien d’une infection saisonnière. « Le virus est présent tout au long de l’année. Les vagues que nous avons vécu n’étaient que la conséquence des mesures mises en place et qui ont cassé le virus », a-t-il affirmé notant que grâce au protocole sanitaire déployé, la Tunisie a évité des milliers de décès.  

« Nous sommes actuellement dans la phase plateau qui va durer encore deux mois. Après nous aurons le vaccin. Donc même si une troisième vague se présente, elle sera moins grave que les précédentes », a-t-il ajouté.

 

Interpellé sur le manque de rigueur dans l’application de certaines mesures de prévention, notamment le port du masque, Chokri Hammouda a déploré l’absence de données sociologiques expliquant la réticence observée chez la moitié de la population tunisienne. En effet, selon les statistqiues du ministère de la Santé, seuls 40% des Tunisiens ont adopté le port du masque. 

« Il faut comprendre pourquoi les gens ne portent pas le masque pour pouvoir apporter des solutions », a-t-il souligné rappelant que les protocoles sanitaires avaient été imposés sans explications ni concertations avec les concernés.  

En ce qui concerne les vaccins actuellement disponibles, le directeur de l'Instance nationale de l'évaluation et de l'accréditation de la santé a précisé que celui élaboré contre le Covid-19 était une innovation. Ce vaccin permettrait, selon Chokri Hammouda, à l’organisme humain de secréter des protéines similaires à celles du virus SARS-Cov-2 et ainsi créer les anticorps nécessaires au corps pour qu’il puisse se défendre. « Les vaccins classiques, eux, affaiblissent le virus et c’est ainsi que l’immunité se développe », a-t-il indiqué.

 

Notant que les vaccins anti-Covid ont été développés en un temps record, il a signalé que cela ne laisserait pas le temps aux scientifiques d’examiner tous les effets secondaires qui pourraient surgir surtout que la population sur laquelle le vaccin a été testé n’est pas représentative. 

« Cependant, le fait que le vaccin sera commercialisé dès le 15 décembre dans certains pays nous permettra d’avoir du recul et d’observer les effets secondaires », a-t-il fait savoir notant que la Tunisie n’aura le vaccin anti-Covid qu’au premier trimestre 2021.

 

Chokri Hammouda a, par ailleurs, révélé qu’aucun cas de grippe saisonnière n’avait été enregistré, jusqu’à l’heure, en Tunisie, rassurant ainsi les personnes qui n’ont pas pu se faire vacciner contre la grippe hivernale. Il a ajouté, dans ce sens, qu’aucune épidémie de grippe n’avait été déclarée, cette année, dans l’hémisphère sud. 

Tous nos articles sur le Coronavirus (Covid-19) en Tunisie

 

N.J. 

26/11/2020 | 10:37
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Alya
Enquete sociale
a posté le 26-11-2020 à 19:49
Je pense que les enquêtes sociales sont superflues.La dernière des derniere!!!Et tenez vous bien!le citoyen tunisien est convaincu que le covid n atteint pas les pauvres mais seulement les riches.le tunisien n a pas compris que le pauvre est a l abri du diagnostic alors que les tests sont gratuits a l hopital!!!!et surtout qu il enterre ses morts avec elle diagnostic de mort naturelle
Alya
Bonne communication
a posté le 26-11-2020 à 13:18
Oui merci pour cette bonne communication . J ajouterai simplement que les études sociologiques préconisées par mon confrères sont difficiles à mener mais leurs réponses sont claires,confusion totale du tunisien entre salete macroscopique et monde microscopique,et surtout insouciance totale et insolence innée du tunisien. Chokri Hamouda aurait du rappelé que l etat tunisien a mis à la disposition des tunisien des centres gratuits d autoisolement qui sont restés désertiques. Pensez vous que la totalité des sujets covid+dispose chez eux d une chambre individuelle avec sanitaire?Quant aux milliers de mort évités, ils n ont pu être évités que par l interdiction des festivités de mariage