alexametrics
Dernières news

Chakchouk réagit à l’affaire de la Poste : Pour quelle raison les autres PDG n’ont pas été cités ?

Temps de lecture : 2 min
Chakchouk réagit à l’affaire de la Poste : Pour quelle raison les autres PDG n’ont pas été cités ?

 

Le ministre du Transport et de la Logistique, Moez Chakchouk a réagi, mardi 29 septembre 2020, à sa condamnation à une amende de 130 millions de dinars dans le cadre de l’affaire Western Union lorsqu’il était à la tête de la Poste tunisienne. Le 23 septembre une décision de première instance a été prononcée par contumace.

Moez Chakchouk a été jugé de par sa qualité de représentant légal de l’Office national des Postes. L’affaire concerne ainsi des transferts d’argent à l’étranger sans pièces justificatives présentées à la Douane ou à la BCT. D’ailleurs, la Poste a écopé de son côté d’une amende de 651 millions de dinars.

 

M. Chakchouk estime qu’il est insensé et injuste qu’il soit le seul à porter la responsabilité d’une telle sanction alors que la période au cours de laquelle les dépassements ont été commis, ont vu défiler pas mois de trois autres PDG.

« J’ai passé 3 ans à la Poste et mon salaire avoisinait les 3000 dinars ce qui équivaut à près de 1300 euros. Comment se fait-il que j’aie pu transférer autant d’argent à l’étranger ! Ce n’est pas logique ! ». Le ministre s’insurge affirmant que cette affaire a eu lieu entre 2012 et 2016 et se demandant pour quelle raison les autres responsables n’ont pas été cités. « Et soyons logiques. N’avons-nous pas d’experts qui peuvent nous expliquer la teneur de la loi de change ? Des gens sont accusés sur quelle base ?! Je ne pense pas que les dirigeants de PayPal voudraient investir en Tunisie en apprenant que l’ancien PDG de la Poste a été incarcéré ! ».  

 

Prononcé en première instance, le ministre du Transport peut bien évidemment faire appel de ce jugement qui n’est pas définitif. D’autre part, l’Etat peut suggérer l’argent à l’Office national des Postes.

 

 

 

I.L.



 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

Abidi
| 29-09-2020 21:41
Bonsoir bizarre non les pauvres PDG perçoivent un salaire de 3000 TND et arrivent à vivre avec et dans des conditions d'extrême luxe alors que les familles ou les deux conjoints travailles et touchent 3000 TND et plus ont la peine du monde a joindre les bouts et sont pratiquement criblés par les crédits. Je pense que c'est une question de bénédiction ou baraka

Citoyen_H
| 29-09-2020 18:27
affamés chameliers et de leurs satellites, principalement etayar.

Acculés et hors course, le but ultime de ces mafieux est de discréditer le gouvernement pour brouiller les pistes quant à leurs myriades de malversations datant de l'époque ou ils gouvernaient sans partage (de 2011 jusqu'à récemment).
Mme Abir Moussi ne cesse de mettre au grand jour diverses affaires "étouffées", enchevêtrées les unes aux autres, révélant l'intense teneur d'actions mafieuses s'étant passées à l'ère de la maudite troika.
Avec le temps, celles-ci proliférèrent et formèrent une sorte d'exosquelette englobant toutes les structures de l'état.
Ce que je ne comprends pas, c'est que pourquoi personne, hormis Abir Moussi, n'ose remettre en question la gestion chaotique de la NATION par les pingouins bagla-liha et de toutes ses retombées actuelles ?
Depuis un bon moment, la troika fait office de point godwin tunisien.

Tout ce qu'on dit sur Chakchouk est du pipeau.
Usant de moyens des plus vils, les imposteurs traitres chameliers veulent à tout prix lui faire endosser le chapeau afin de se faire oublier

Ridha_E
| 29-09-2020 17:25
Comme cette affaire va de 2012 à 2016 et que les transactions ont eu lieu sous trois PDG :
- Hamadi Fejri 2012-2013 (2 ans de transactions)
- Nabil Midani 2013-2015 (3 ans de transactions)
- Moez Chakchouk 2015-2018 (1 seule année de transactions)
Pourquoi s'acharner sur lui et pas les deux autres ?
Ont-ils peur qu'il décortique les dossiers du ministère du transport et qu'il nous informe de toutes les malversations et les abus commis depuis El Harouni jusqu'à Anouar Maarouf ?
Je pense qu'ils vont essayer de lui faire subir le même sort que Abdelkafi et j'espère qu'il va leur tenir tête et qu'on demande des comptes à ce petit juge (peut-être loyal à Bhiri).

Moustache
| 29-09-2020 16:59
La corruption se trouve partout, les caisses sont vide, TOUS LES CENTRES TECHNIQUES sont déficitaires, des milliards de bon d'essence ne sont plus suivis, des marchés orientés par de simples règles que même un babouin comprendrait mais qui outrepasse les compétences des inspecteurs. Les ministères et entités sous tutelles ne paient plus leur facture que ce soit téléphonique ou d'électricité, il n'y a aucun suivi des livraisons des équipement aussi bien informatique qu'autres (on le vois dans les hôpitaux avec les ressources de nettoyage)
Avec Moez Chakcouk, la poste tunisienne a fait de grande avancées notamment en simplifiant les services en lignes, le e-dinars est partout, permettant d'améliorer la dématérialisation, pour les grand compte, s'il y a paiement par carte bancaire via Tunisie Monétique, c'est la Poste qui parraine et aide ET POURTANT c'est chakcouk qui est visé, très probablement parce que quelques députés en colère contre lui parce qu'ils ont pris leur épouse en flagrant délit en train de baver sur la photo de ce jeune ministre... la jalousie
Si il y a un fautif, c'est malheureusement Moez Chakchouk, il est et restera coupable d'avoir laissé son poste a Paris pour venir travailler en tant que Ministre dans un pays malheureusement rongés par les défauts. Ce n'est pas moi qui le dis mais la majorité
Donc Chachouk si tu lis ce com, tire toi de ce bled et va offrir tes talents et tes compétences a ceux qui sauront les mettre en valeur et te remercier. Tu n'as rien a faire en Tunisie. Il y a des députés et ministres qui n'ont même pas le 1% de ton QI, qui sont payés plus qu'ils ne valent et qui profite de tous les avantages que l'on devrait donner seulement en fonction du rendement et non de la position, et pourtant ces députés ne seront jamais inquiétés, alors que toi par ton intelligence tu es une menace et ferais un bon président. Suffit de voir le Tunisien qui a crée un hélicoptère et qui a été arrêté (lui et son fils je crois) en décembre 2015

Gg
| 29-09-2020 15:28
définition - suggérer. suggérer (v. trans.) 1.signifier par connotation ; exprimer de façon indirecte. 2.faire penser quelque chose sans le formuler; insinuer, conseiller.

Ex: il suggère de prendre l'autoroute...

Gg
| 29-09-2020 15:16
Oui, j'ai aussi suggéré à BN de suggérer à son auteur de se corriger, leur phrase ne veut rien dire!

Chakib
| 29-09-2020 14:34
Ca fait plusieurs fois que je lis sur ce site "L'etat peut suggerer l'argent" moi je suggere à l'auteur d'acheter plein de Bescherelle d'urgence

Akoubi Ammar.
| 29-09-2020 14:05
Monsieur Chakchouk aurait dû se conformer aux dispositions réglementaires qui régissent les entreprises publiques et notamment les textes relatifs aux transferts et au change. On se demande s il a été averti par les services compétents de l office de la poste des dépassements enregistrés et notamment son département juridique. La loi c est la loi monsieur le ministre et nul n est censé l ignorer quelque soit les explications et les excuses présentées. C est au législateur d amender ces aberrations qui vont à l encontre des règles de la bonne gestion des entreprises publiques.

Rationnel
| 29-09-2020 13:08
Une amende de 781,8 millions de Dinars mais le montant des transactions n'est pas rendu public, si le montant des transactions est 10 fois celui de l'amende, on parle ici de 7810 Millions de devises qui ont échappé au contrôle des douanes et de la BCT. Les réserves en devises de la BCT oscille entre 10 000 millions de 22 000 millions de dinars, elles étaient de 21 408 millions de Dinars au mois de Juillet 2020.
Cette affaire va de 2012 à 2016 et coïncide avec une période de chute soutenue du Dinar, une des raisons de l'inflation importée.
La poste avec Western Union est le moyen le plus cher pour les transferts (11,6% en moyenne, voir https://remittanceprices.worldbank.org/en/corridor/France/Tunisia ), c'est moins cher de faire des transférer avec les banques tel que Attijari Bank ou La Société Generale.
Ces transactions ont eu lieu sous trois PDG (Hamadi Fejri 2012-2013, Nabil Midani 2013-2015, et Moez Chakchouk 2015-2018). Ce qui suggère un réseau dépasse les PDGs.
Cette affaire peut expliquer la chute du Dinar, l'inflation, le haut niveau d'endettement extérieur.

Abdo
| 29-09-2020 12:33
Pardon Mr.le ministère: c'est une pratique adoptée pour éliminer les compétences qui dérangent.
C'est la même pratique adoptés avec Fadhel Abdelkefi.

A lire aussi

“Allez d’abord faire des examens de santé mentale”

24/10/2020 21:54
0

Yassine Ayari indique que « c’est une insolence d’accepter la tenue de ce sommet dans un pays arabe

24/10/2020 20:07
24

L’approvisionnement des laboratoires privés en tests rapide permettrait de réduire la pression sur

24/10/2020 18:16
1

La centrale syndicale a ajouté qu’une réunion de la commission administrative aura lieu le 30

24/10/2020 15:07
2