alexametrics
mardi 19 janvier 2021
Heure de Tunis : 21:29
Dernières news
Cambriolage et autodafé au domicile de l’universitaire Emna Rmili
30/11/2020 | 18:28
1 min
Cambriolage et autodafé au domicile de l’universitaire Emna Rmili

Le domicile de l’écrivain et universitaire, Emna Rmili, a été cambriolé et sa bibliothèque brulée samedi, apprend-t-on lundi 30 novembre 2020. La bibliothèque contenait de nombreux ouvrages et travaux de recherche.

 

Une vaste campagne de solidarité s’en est suivie dénonçant cet acte criminel odieux. 

Des proches et connaissances de l’écrivain ont condamné fermement l’autodafé commis par les cambrioleurs laissant entendre qu’en s’attaquant à Emna Rmili et ses ouvrages – qui ont été brûlés - les auteurs visaient la femme tunisienne créative et libre.  

 

Emna Rmili a, elle, exprimé sa gratitude à toute les personnes qui l’avaient soutenue dans son malheur assurant que, des œuvres, elle en créerait de nouvelles. 

 

N.J. 

30/11/2020 | 18:28
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Lotfi Tirellil
On ne peut détruire la Culture, ni la Femme !
a posté le 01-12-2020 à 17:08
Des anti-féministes invétérés, de sordides ennemis de la femme et, plus certainement encore, de la femme éduquée et cultivée, qui est le cancer qui ronge leurs âmes désenchantées, des Affès, des Aloui, des Makhlouf !
Emna Rmili en a, donc, rapidement fait la promesse, et elle la tiendra, très heureusement pour la sauvegarde de l'honneur de la culture et de l'antifascisme agissant ! Bravo, Emna, mille bravos !
Mansour Lahyani
On a touché le fond !
a posté le 01-12-2020 à 11:45
Cambrioler, peut-être, à l'extrême rigueur: qui est en manque a parfois droit à des circonstances atténuantes, si on pousse à fond... Mais brûler des livres, des documents, encore plus des travaux de recherche, qui ont coûté des années d'effort, des nuits blanches, des espoirs légitimes, subitement partis en fumée, sans aucun bénéfice pour personne Mais il faut, ABSOLUMENT, être fou, fou de haine et d'inculture, pour descendre aussi bas ! Moi qui suis résolument contre la peine de mort, je serais d'accord pour applaudir au spectacle de l'auteur de ce autodafé grillant dans le feu qu'il a allumé !
Je suis désolé pour Emna Rmili, que je ne connais ni d'?ve ni d'Adam, elle a droit à la compassion de tous - même si elle ne lui servira à rien, et certainement pas à reconstituer ce qui a brûlé...
mansour
La décennie islamiste noire de la Tunisie écrite par Madame Emna Rmili
a posté le 01-12-2020 à 11:19
et les écrivains-universitaires-intellectuels qui subissent menaces et contraintes de 10 années de pouvoir islamiste des freres musulmans salafistes
Carthage Libre
Terreur Islamiste en MARCHE.
a posté le 01-12-2020 à 10:47
C'est les méthodes de la Terreur islamiste fasciste (mais avec une idéologie de loin pire que les nazies) : s'ils avaient les armes et les moyens des nazies durant la seconde guerre mondiale, ils n'hésiteraient pas UNE SEULE SECONDE à faire DES génocides.

Mais heureusement ils ne possèdent ni l'arme nucléaire, ni des moyens sophistiqués, ne sont pas organisés comme les Nazies et vivent dans le sous-développement avec des puissances mondiales qui les contrôlent.

Voilà à qui on a à faire mes ami(e)s.

Voilà ce que combat Abir Moussi.

Voilà ce que NOUS combattons depuis 2011.
Gg
Trop, c'est trop!
a posté le 01-12-2020 à 10:45
Des livres et une femme, qui plus est elle les lit et les écrit, c'est plus que n'en supportent les islamopithèques!
Jilani
Normal dans un pays d'incultes
a posté le 01-12-2020 à 10:38
Les ouvrages d'Ibn Rochd ont été brûlés, ce sons les koffars qui les ont sauvés et utilisés dans la période de renaissance. @BN : pourquoi écrivain et non écrivaine, vous êtes anti-femmes. Corrigez svp.
Morjane
Rcd et islamistes
a posté le 30-11-2020 à 23:19
Ceux sont les méthodes de la police politique de Ben Ali, les anciens " Emn dawla" . Aujourd'hui ils sont à la solde des islamo-fascistes.
GZ
@ Autodafé par les fadas
a posté le 30-11-2020 à 20:47
Nous savons tous qui ont commis des autodafés à grande échelle dans l'histoire récente . Les nazis allemands .
Dans un commentaire rédigé à la suite de l'attentat de Nice , j'ai écrit " les nazis , c'est nous " . Je ne pensais pas devoir reprendre la même formule peu de temps après . Les pratiques nazies inspirent bien nos apprentis nazillons .
Nous savons ce qui nous attend en laissant prospérer " la peste brune " .
veritas
Ben Ali
a posté le 30-11-2020 à 20:42
Vous ne verrez plus jamais la sécurité qui régnait dans tout le pays comme à l'époque de ben Ali .
Tout les criminels ont été libérer par Marzouki et les khwanjias à fin de les utiliser pourrir la vie des tunisiens et ça continue jusqu'à ce jour ...on arrête des jeunes avec des canettes de bières ou avec un joint et on laisse des criminels de tout genre libre pour harceler voler et malmener les tunisiens honnêtes et l'élite de ce pays à fin de l'intimider car cette élite refuse d'adhérer aux plans des nouveaux colons du pays ...si l'insécurité est en constante augmentation ce n'est pas un hasard.
Pour faire régner la sécurité sur tout le territoire il faut que tout les compétences du ministère de l'intérieur de ben Ali regagnent leur postes et sans délais .
Mohamed Obey
Solidarité inconditionnelle avec madame Emna R'mili!
a posté le 30-11-2020 à 19:53
Je suis sidéré et même choqué_mais point surpris_ par cet acte de vandalisme. cela n'est pas nouveau et est une insolente illustration du fait la décadence civilisationnelle en oeuvre depuis une décennie dans ce pays est en train d'étaler les fruits de ses pépinières de brutes nourries de toutes les haines de la floraison des esprits. Toute ma solidarité avec madame Emna R'mili et tous les poètes et artistes et philosophes et savants! A bas la dictature de l'inculture! Que refasse surface l'hégémonie de la pensée et la culture!
saz
Méfiance
a posté le 30-11-2020 à 19:39
Est ce le début de la mise au pas culturel du pays ?
aldo
==== QUI PEUT-ETRE CONTRE LA LIBERTE DE LA FEMME ====
a posté le 30-11-2020 à 19:07
si ce n'est les rejetons ghanouchiens les ennemis de l'humanité