alexametrics
Sur les réseaux

Bourguiba, BCE et Ben Ali : les retrouvailles imaginées par les internautes

Bourguiba, BCE et Ben Ali : les retrouvailles imaginées par les internautes

 

Une photo circule depuis ce soir sur les réseaux sociaux. Elle illustre les retrouvailles entre Habib Bourguiba, Béji Caïd Essebsi et Zine El Abidine Ben Ali, décédé ce jeudi 19 septembre 2019, en exil à Djeddah.

 

Le dialogue imaginé par les internautes met en scène Béji Caïd Essebsi qui dit à Bourguiba d’ignorer Ben Ali alors qu’il arrive pendant qu’ils sont en pleine partie d’échecs dans les cieux. Une demande que Bourguiba semble ne pas pouvoir satisfaire, lui qui l’attendait « depuis si longtemps »

 

 

A.S

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

Maxula
| 21-09-2019 17:45
"ambryon d'armée nationale"

Embryon !
Merci d'avoir corrigé !

Saturnin
| 21-09-2019 16:29
Un montage photo d imbécile jusqu a décembre 2010 la Tunisie avait le PIB le plus fort d Afrique Chirac a parlé du miracle économique tunisien qui n a ni pétrole ni richesse du sous sol certe il y avait un manque de liberté pour les poliques. mais aujourd hui la corruption la contre bande est pire dans l affaire on a plus perdu que gagné

Maxula
| 21-09-2019 14:08
De combien d'alias disposeriez-vous finalement avec (ou sans) le consentement de BN ?
De combien d'oripeaux vous affublez-vous pour mieux pousser le bouchon et la stridente jérémiade qui ne vous grandit point ?
"plus Grand Général depuis Hannibal" ânonnez-vous !
Sous le pseudo de "RIP", vous ripez déjà en glissade non contrôlée lorsque vous qualifiâtes un pauvre général félon de "plus grand général" !
Au moins aussi grand que Pinochet qui se retourna contre Allende qui l'avait imprudemment mis à la tête de l'armée chilienne !
Et pourquoi pas plus grand que Compaoré qui assassina Sankara son camarade-président ?
Sinon plus grand que Franco qui s'essuya les bottes sur la légalité de la première République espagnole.
Et tant que vous y êtes, plus grand même que Napoléon, dont vous ne détenez que la queue du blaze!
Et voilà que vous récidivez sous votre pseudo habituel en donnant du "Hannibal" à cet enfant de son père(*). Alors que tout le monde sait qu'il n'a fréquenté les champs de batailles que dans les livres de "stratégie militaire" ou sur les bancs de St-Cyr(**), dans la première promotion d'officiers montée par Bourguiba dans les années 50' pour constituer à partir de rien, un ambryon d'armée nationale !
Vous ne tromperez personne désormais, puisque tout se sait ou finit par être su par le commun des mortels, à propos du plus commun des traîtres, coupable d'avoir mordu la main qui lui donnait à manger, qui l'habillait et qui en faisait un homme !
La convoitise qui se veut ambition n'a d'égale que la cupidité des cancres, celle qui cache mal leur avidité maladive, celle des enfants mal-nés ou mal dotés !
Bourguiba s'était seulement trompé dans l'ordre des prémisses de l'adage "préservez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge", qu'il aurait dû inverser ainsi "préservez-moi de mes ennemis, mes amis je m'en charge" !
L'Histoire n'est là que pour nous aider à l'empêcher de bégayer !
Maxula.
(*) Qui faillit être éliminé pour sa collaboration avérée avec le colon. L'histoire raconte que l'éxécuteur des basses-oeuvres se trompa de cible et visa le frère !
(**) Alors qu'il n'avait pas le niveau requis (bachelier), la Tunisie devant rapidement pallier l'absence d'une armée en bonne et due forme.

Forza
| 21-09-2019 06:57
Mon classement pour les trois présidents:
le plus démocrate: Bajbouj
Celui qui respecte le plus la presse libre: Bajbouj
Le plus constructeur: Ben Ali
Le meilleur meneur d'hommes: Ben Ali
Le plus stratège: Bourguiba
Le plus brutal avec les adversaires: Bourguiba suivi par Ben Ali
Le plus proche du peuple: Ben Ali
Sait séparer affaires d'?tat et famille: Bourguiba
Le plus rassembleur: Bajbouj
Le moins régionaliste: j'hésite entre Ben Ali et Bajbouj
Le moins arrogant vis-avis du peuple: Ben Ali

Ils ont quitté cette vie, leur bilan va être fait par les historiens.

Léon
| 20-09-2019 20:27
Que certaines personnes qui se sont sentis visés par ce post que j'avais envoyé hier me pardonnent. Je ne visais aucun traitre en particulier mais tous les traitres en même temps. C'est à dire tous ceux que mon discours avait heurté. Voici son contenu:
Je m'étais dit que je ferai aujourd'hui le commentaire le plus court. Tout simplement parce que mes commentaires ne sont pas destinés aux traitres qui pullulent dans le pays, mais à Toi, Grand Homme, aujourd'hui prêt à reposer dans la proximité de notre bienaimé prophète. Mais mon côté bavard prendra certainement le dessus.
En effet, j'avais appris de bonne source que mes commentaires te donnaient du baume au coeur et cela me suffit largement. Ta satisfaction à ma lecture est le meilleur des salaires.
S'ils ont contribué à t'aider à te battre contre la maladie, conjuguée à la trahison d'un peuple qui, sans dictature stalinienne, trahi comme il respire, mes heures passées devant mon clavier, n'auront pas servi à rien.
Quant au peuple qui aura bientôt à choisir entre Robocop ou une belle doctrine de mendicité d'état couverte par des oeuvres caritatives, je souhaite bien du plaisir.
Trahir a un prix. Celui que la populace de diplômés ingrats qui se prend pour un peuple est en train de payer. Laisse-les à leur Géhenne quotidienne et repose en paix dans la terre du Prophète, Homme dont la paix règne sur tout le Hijaz.
Ne donne pas l'occasion au peuple de traitres de se racheter après ta mort, et de tranquilliser leurs consciences de traitres en t'offrant le repos dans la terre ingrate foulée par les pieds ingrats.
Les Grands de la Tunisie, pays de cette populace qui ne mérite que le bâton, ont tous fini en exil. De Hannibal Barca, à Moncef Bey en passant par Ibn Khaldoun et Belhassen Chédly; ils ont tous quitté en maudissant ce peuple connu pour son injustice depuis le début des temps.
Ta baraka a permis aux traitres de vivre de tes acquis quelques années après ton départ. Ta baraka est partie avec toi et je crains, ohhh oui je crains, ce que Dieu leur réserve.
Tous ceux qui ont eu un rôle actif (caché ou pas) dans la révolution ont subi des malheurs. C'est à se demander si Dieu laisse quelques petites dettes à payer dans l'autre monde. Apparemment par les temps qui courent tout se paie comptant.
Quels malheurs nous attendent? Je ne parle pas de la catastrophe actuelle et du peuple qui continue à s'accrocher avec ses dents et ses griffes à une révolution qui l'a tant ruiné et tant ratatiné, par une haine profonde que huit années et demi de dérive et de misères n'ont pas assouvies.
Maudits soient-ils jusqu'à la fin de leurs jours. Maudits soient-ils pour avoir demandé des comptes à Dieu en traitant de mégère une Dame que Dieu a enlevé à une vie austère et difficile et placée dans un palais. Vous verrez comment Dieu vous rendra des comptes et vous ne risquez pas de l'oublier. Au moment de son enterrement Ben Ali fera entendre sa voix au peuple de la trahison; et je crains la colère Divine. La colère envers un peuple dont les mains sont trempés dans le sang des enfants de la Syrie, sous les encouragements d'une populace prête à sacrifier le sang de tout le monde arabe pour assouvir sa haine contre Ben Ali et ses ressentiments régionalistes.
Plus Ben Ali réussissait, plus ils en étaient malades. C'est à en croire qu'il ne s'agissait pas de leur propre pays. En réalité ce n'est pas leur pays. En réalité ils n'ont pas de Patrie. En réalité ce sont des gens tribaux et régionalistes qui ont fini par être séduits par les idées tribales d'un Robocop, un touine sorti directement de la guerre des étoiles, avec une mise en scène américaine dans une ville du Sud tunisien.
Tunisiens, la Tunisie ne se relèvera plus jamais. La raison: Le suffrage universel direct dans une population de têtes pourries et d'imbéciles, suffisants, orgueilleux et prétentieux. Tout cela à cause d'une instruction réussie et qui leur fut offerte par les soins de Bourguiba et de Ben Ali.

Votre révolution a été le meilleur cadeau que vous pouviez offrir à Ben Ali qui a dû se rappeler de la aya qui dit "3aça an takrahou chay-in wahoua khayron lakom..". En effet, votre révolution et ses meilleurs Gvnts aux monde qui se sont succédés, ont mis en évidence la difficulté de gouverner les têtes pourries que vous êtes et surtout combien l'oeuvre de Ben Ali est grande et miraculeuse. En dépit de tous les prêts qui coulent à flots, votre pays coule. Sous Ben Ali les organismes de prêts de battaient pour nous offrir le prêt le moins cher tellement on était crédibles.
Votre Révolution a valorisé son travail et son oeuvre. Cela doit vous rendre fous de rage, bande de traitres et d'ingrats.
Motou Bighaydhikom. C'est là le bon moment de le dire.
Allah Ya7mou wa hasbouhou Allahou wa ni3ma Al Wakeel.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Riri
| 20-09-2019 20:00
post rare.
+1

tarzan
| 20-09-2019 19:00
L'humour est bon même concernant les morts surtout dans les conjonctures actuelles.

Slouma
| 20-09-2019 18:04
Les 3 ont eu la main mise sur le ministère de l'intérieur.... beaucoup de Tunisiens ont disparu où sont morts quand ils étaient aux manettes maintenant ils vont payer l'addition...

Hounga
| 20-09-2019 15:13
A "veritas" , pourquoi parlez-vous du caractère non-serieux de la caricature. Piurq8les gens n'ont pas le droit de s'exprimer par ce moyen. Après tout aucun vivant ne connaît l'au-delà. C'est digne d'artistes et c'est beau. '?voluons d'esprit.

mounir
| 20-09-2019 14:18
Aujourd'hui, il y a 2 catégories de personnes qui parlent au peuple: Les politiciens qui sont généralement des anciens opposants à Bourguiba et Ben Ali ( islamistes et gauchistes) et qui se sont trouvés au sommet de l'état avec ce que cela procure comme avantage et les journalistes qui avant 2011 se contentaient d'un maigre salaire pour écrire et dire ce que la censure autorisait et qui sont devenus des vedettes avec des cachets mirobolants et des carnets d'adresses remplis de personnalités influentes ce qui, il faut le dire , facilite la vie. Tout ce beau monde n'a aucune raison de dire du bien de BEN ALI.
Mais demain, lorsque cette fièvre révolutionnaire se sera éteinte, les historiens seront plus objectifs et diront
que BEN ALI a risqué sa vie en destituant Bourguiba car si une fuite avait eu lieu et le plan découvert, Bourguiba n'aurait pas hésité à condamner BEN ALI à mort et l'exécuter ,
Que si BEN ALI n'avait pas pris le pouvoir, c'est Ennahdha qui l'aurait pris et ils auraient dressé des potences et appliqué la charia ( En 2011 leur modèle, c'était la Turquie mais en 1987 c'était l'Iran )
Que le pays a trouvé une stabilité et une croissance continue qu'il n'a pas souffert de la vague de terrorime qui a touché l'Algérie,
que ce régime qu'on dit corrompu est parvenu à classer la Tunisie après 13 ans de règne comme le pays le moins corrompu du tiers monde selon Transparency international https://www.transparency.org/research/cpi/cpi_2000/0 .
Ils diront également Que le régime de Ben Ali a tué moins d'opposants durant ses 23 ans de pouvoir ( ceux qui sont morts pendant les journées précédant 14 janviers ne sont pas comptabilisés car Ben Ali ne maitrisait plus le pays) que Bourguiba en comptant les youssefistes,les auteurs du complot de 1962 les victimes du 26 janvier et du 3 janvier . De même le nombre de les tunisiens qui ont du etre éliminés après la révolution parceque Ennahdha en a fait des terroristes depasse de loin les opposants tués par le régime de BEN ALI
Enfin ces historiens diront que les tunisiens qui haïssent Ben Ali pour sa dictature vénèrent un des plus grands dictateurs qu'a connu l'humanité et qui est Saddam Hussein qui n'a pas hésité à gazer son propre peuple https://www.france24.com/fr/20140501-reporters-massacre-Halabja-kurdes-irak-saddam-hussein
et à envoyer ses collaborateurs au peloton d'exécution lors de sa tristement célebre purge https://www.youtube.com/watch?v=kLUktJbp2Ug

A lire aussi

De Médenine à Tunis, l’armée et la garde nationales ont semé des messages dans les écoles et lycées

14/10/2019 19:00
1

La victoire écrasante de Kaïs Saïed à la présidentielle du 13 octobre 2019 n’ pas dérogé à la règle

14/10/2019 12:09
6

L'universitaire Olfa Youssef a réagi, dans un post Facebook ce dimanche 13 octobre 2019, à ce qui

13/10/2019 16:06
7

Une photo a été massivement partagée, ce samedi 12 octobre 2019, sur les réseaux

12/10/2019 14:22
12

Newsletter