alexametrics
Dernières news

Bouraoui Limam : l’administration n’avait pas à justifier le rappel de Moncef Baâti

Temps de lecture : 1 min
Bouraoui Limam : l’administration n’avait pas à justifier le rappel de Moncef Baâti

Bouraoui Limam, responsable de la communication au ministère des Affaires étrangères (MAE), est intervenu ce mercredi 12 février 2020, au micro d’Elyes Gharbi sur Mosaïque FM.

 

Bouraoui Limam est revenu sur la polémique lancée par le limogeage du représentant permanent auprès des Nations-Unies à New York, Moncef Baâti, rappelé à Tunis le 7 février.

 

« L’intérêt de la Tunisie a exigé le rappel de Moncef Baâti et en tant que soldats, en civil certes, nous avons un droit de réserve. L’administration centrale a pris sa décision et elle a été appliquée. L’information selon laquelle les Etats-Unis ont fait pression sur la Tunisie pour démettre Baâti de ses fonctions est totalement erronée » a-t-il expliqué.

 

Bouraoui Limam a souligné que la Tunisie s’accroche à ses acquis et ne dévie pas de ses valeurs. « Il s’agit de l’image de la Tunisie et de sa position sur l’échiquier mondiale et mettre en doute constamment ses décisions n’aide pas. La communication sur la décision de rappeler Moncef Baâti n’a pas été optimale, certes, mais l’administration a été contrainte de justifier sa décision alors qu’elle n’était pas du tout obligée de le faire à cause de la désinformation et de la confusion qui a entouré le sujet. Si on commence à discréditer des décisions souveraines il va sans dire qu’on pousse à la justification. Si la présidence de la République a jugé bon de communiquer c’est qu’elle a en sa possession des données avérées » a-t-il ajouté.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

Mansour Lahyani
| 12-02-2020 19:41
L'administration n'avait pas à justifier le rappel de Moncef Baâti", un point, c'est tout. Rompez ! Ce monsieur Limam est resté bloqué à l'époque du mutisme obligatoire de l'Administration tunisienne, vous savez : celle où un mot de trop, ou de travers, vous mettait implacablement en péril ! Il n'a aucune conscience de l'évolution des choses de la société : aujourd'hui, on peut se poser des questions, remettre en cause les décisions, et même répondre à des M. Limam !
Vous voyez la différence ?

MH
| 12-02-2020 18:56
KS Saied a limogé son ambassadeur suite à une déconvenue avec les palestiniens. Les palestiniens ne veulent pas de cette résolution, car elle nuit à lleurs intérêts. C'est pour ça qu'on avance des excuses comme manque de concertations avec les pays arabes. Tout simplement KS s'est fait humilié en voulant être plus royaliste que le roi lui-même.

Ahmed
| 12-02-2020 18:54
Il insulte notre intelligence aussi modeste soit elle.

Abou Walid
| 12-02-2020 16:18
Nul, sur cette terre, n'est infaillible et justifier des décisions, quelques soient les degrés des responsabilités, vaut mieux que de laisser la toile extrapoler des allégations et perturber les esprits des concitoyens qui ont hissé leurs pairs à des degrés élevés de la hiérarchie !

A.
| 12-02-2020 15:13
Ce monsieur parle comme s'il était dans les année 1970. Mon ptit, si vous n'êtes pas capable de réagir vite et de justifier vos décisions le plus vite possible, facebook va s'en charger. Facebook est beaucoup plus puissant que vous et les rumeurs circulent à la vitesse de la lumière. Alors oui maintenant chaque décision politique doit etre justifiée trés rapidement. Le président palestinien Kais Saeid doit comprendre celà le plus rapidement possible.
Il semble qu'il y a une plainte de Mahmoud Abbas à l'ONU aussi. Kais Saeid est en train de préparer un coup d'état pour devenir le prochain président palestiniens. Il s'intéresse beaucoup plus au palestiniens que Mahmoud Abbad lui même. Les tunisiens se demandent s'ils ne s'est pas trompé d'endroit. Il aurait du habiter à naplouse, c'est plus facile pour lui de gérer les affaires des palestiniens. Depuis la Tunisie, il y a une longue distance.

A lire aussi

Le même communiqué ajoute que les étudiants passeront les examens présentiels

29/03/2020 00:26
0

La pharmacie centrale a lancé, ce samedi 28 mars 2020, une consultation pour l’acquisition de tests

28/03/2020 23:59
0

Les contaminations sont réparties sur 21 gouvernorats

28/03/2020 23:19
0

il ne s’engage pas à émettre une circulaire portant organisation de l’économie

28/03/2020 22:08
0

Newsletter