alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 22:39
Dernières news
Biographie de Hatem Ben Salem, nouveau ministre de l’Education
06/09/2017 | 17:13
1 min
Biographie de Hatem Ben Salem, nouveau ministre de l’Education

Né le 8 février 1956 à Tunis, Hatem Ben Salem est titulaire d’un doctorat d'État en droit de la faculté de droit et des sciences politiques et économiques de Paris, il est agrégé en droit public de la faculté de droit et des sciences politiques et économiques de Tunis.

 

De 1996 à 2000, il a occupé le poste d’ambassadeur de la Tunisie, successivement au Sénégal, en Guinée, en Gambie, au Cap-Vert et en Turquie. Puis, de 2000 à 2002, il est ambassadeur représentant permanent de la Tunisie auprès de l'Organisation des Nations unies à Genève.

 

Le 16 septembre 2002, il est désigné coordinateur général des droits de l'homme au ministère de la Justice et des Droits de l'homme. Le 25 août 2003, il devient secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des affaires maghrébines et africaines. Le 10 novembre 2004, il est désigné secrétaire d'État auprès du même ministre, chargé cette fois des Affaires européennes, avant de devenir le 29 août 2008 ministre de l'Éducation et de la Formation, poste qu'il occupe jusqu'à la chute du président Zine El Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011.

 

Ben Salem est devenu commandeur de l'Ordre de la République en 2004 et officier de l'Ordre du 7-Novembre en 2007.

Le 6 juillet 2015, Hatem Ben Salem est nommé directeur de l’Institut tunisien des études stratégiques.

 

06/09/2017 | 17:13
1 min
Suivez-nous

Commentaires (10)

Commenter

Akoubi Ammar.
| 06-11-2018 00:17
Par ailleurs, monsieur Hatem Ben Salem a occupé le poste de cadre de direction à l office national de l huile et directeur du CREA de l ENA Tunis ainsi que des fonctions à l ATCE avant d être repéré par ZABA et bien sûr entrer dans le cercle des nominations.

gmt
| 24-09-2017 17:26
ce que fait essebsi, parceque mr chehid n est q une marionette,c est rebatir brique par brique le dernier gouvernement ben ali

Khaled.
| 07-09-2017 23:26
Interview réalisé en 2003 par le journal Le Matin (Suisse) à Hatem Ben salem à ce moment la représentant de la Tunisie à l'ONU
«Les libertés fondamentales sont respectées»
- A propos de l'explosion devant la synagogue de Djerba, la presse allemande privilégie dans son ensemble la thèse de l'attentat.
Hatem BEN SALEM. ' C'est faux. Il s'agit d'un accident ordinaire qui n'a aucun rapport avec ce qui se passe au Moyen-Orient. Un attentat aurait été dirigé contre la face de la synagogue et non derrière.
Que répondez-vous aux accusations de torture dans votre pays ?
- Il n'y a pas de torture, c'est un phénomène inacceptable que la Tunisie a toujours condamné. Il peut y avoir des dépassements, comme dans tous les pays du monde, mais cela demeure exceptionnel et, le cas échéant, les policiers sont sanctionnés. Une police capable de torture libérerait-elle ensuite ses victimes pour qu'elles la dénoncent ? Tout cela n'est qu'affabulation de la part de personnes qui n'ont pu s'imposer politiquement.
- Le juge Yahiaoui a-t-il été empêché de se rendre à Genève pour avoir critiqué l'absence d'indépendance de la justice tunisienne ?
- Non. Ce juge a été condamné dans une affaire d'achat de terrain. N'étant Plus magistrat, il devait changer de passeport, comme n'importe quel citoyen. Il ne l'a pas fait, les autorités n'ont fait qu'appliquer la loi en lui refusant de prendre l'avion.
- Que dire de Hamma Hammami et de deux de ses compagnons jugés pour leurs convictions politiques?
- Hammami anime un groupuscule trotskiste depuis les années 70. Au début des années 80, ce groupe a voulu recourir à la lutte armée. Ce qui a valu à Hammami d'être emprisonné à plusieurs reprises. A partir du moment ou vous prônez la haine, vous vous exposez aux sanctions de la justice.
- Et les prisonniers Abdelwahab Bousaa et Lakhdar Essidiri, morts en détention faute de soins?
- On ne meurt pas comme ça en Tunisie. Quant à ces deux personnes. Elles ne sont pas mortes. C'est une information que je démens formellement.
- Quant à la presse, diriez-vous qu'elle fonctionne normalement?
- Absolument, Jetez un coup d'oeil sur les kiosques à journaux. En Tunisie, la presse est libre dans le cadre d'une loi qui ne prévoit aucune restriction, mais qui ne permet pas de diffamer les corps constitués, don't fait partie la justice. Les libertés fondamentales sont respectées en Tunsiie. Nous acceptons la critique, pour autant qu'elle soit constructive.

elprincipejulio
| 07-09-2017 11:26
quelle bonne nouvelle!!! une personne intègre et compétente qui, je l'espère, va remettre de l'ordre dans l'éducation qui reste le chantier le plus important car il en va du futur de la Tunisie.

EL OUAFI
| 07-09-2017 04:39
Un Tunisois bradé de diplômes, soumis au obscures directives de l'éminence grise ZABA, d'où le système scolaire a été saccagé, il n'a produit qu'une nullité et de massacre de cette institution.
Le plus étonnant il a cautionné un président Nul,côtoyé un nul,approuvé les directives dun Nul,moralité une bande de Nuls ! La preuve liées ci-après :
officier de l'Ordre du 7-Novembre en 2007.
Qu'attendrions-nous d'un aussi piètre héritage ? Une faillite assurée à nos pauvres futures générations, un ex supplétif de ZABA ?
On est atteint d'une myopie grave ! L'avenir nous le confirmera ! Je souhaite à notre nouveau ministre de l'éducation national qu'il ne nous reproduira les mêmes erreurs commises au temps de sont illustre patron.(Manai)

B c
| 06-09-2017 21:51
Bonne chance!

Halim
| 06-09-2017 21:45
Maintenant un simple ouvrier syndicaliste peux lui bloquer l'accès à son cabinet...A suivre

Ancien diplomate algerien
| 06-09-2017 20:51
J'ai eu le plaisir de travailler avec MR Hatem Ben Salem,a l'epoque ou il representait la Tunisie a Geneve.Avec brio je dois le souligner.Sur le plan personnel, une personne cultivee et patriote,incontestablement.Son choix me parait, non seulement logique mais,egalement,heureux.Felicitations si Salem.

hokki
| 06-09-2017 19:33
Le recyclage a de beaux jours devant lui....

Ahmed
| 06-09-2017 18:30
Pourquoi pas ?