alexametrics
lundi 08 mars 2021
Heure de Tunis : 23:40
Dernières news
Bilan Covid-19 : 80 nouveaux décès en 24 heures
24/01/2021 | 20:38
1 min
Bilan Covid-19 : 80 nouveaux décès en 24 heures

 

La Tunisie a enregistré à la date du 23 janvier 2021, 2.059 nouveaux cas de contamination au SARS-Cov-2, sur 6.726 tests réalisés, a annoncé dimanche 24 janvier 2021, le ministère de la Santé par voie de communiqué. 

Le nombre de cas cumulés depuis le début de la pandémie atteint ainsi les 197.373.

Selon le ministère de la Santé, 80 décès ont été notifiés à la date du 23 janvier portant le nombre des victimes du Covid-19 à 6.234.  

Actuellement, 2.165 personnes sont hospitalisées dont 418 en soins intensifs et 151 sous respirateurs.

 Tous nos articles sur le Coronavirus (Covid-19) en Tunisie

24/01/2021 | 20:38
1 min
Suivez-nous
Commentaires
mansour
On achève bien les tunisiens
a posté le 25-01-2021 à 09:08
les ravages des variants covid19 est parmi nous et pas de confinement de 3 semaines on fait passer passer l'intérêt de la finance et des lobbys de la corruption économique islamiste avant la vie des Tunisiens pour le gouvernement islamiste des freres musulmans Rached Ghannouchi-Hichem Mechichi-Qalb Tounes et Al Karama
retraité
la vie des citoyens n'a pas de prx
a posté le 25-01-2021 à 08:54
la vie des citoyens n'a pas de prix chez nos gouvernants ,en absence de vaccins qui ne sont pas commandés et la livraison reportée au calendrier grec même le nombre journalier des dépistages du virus est passé de plus 14000 à plus de 6000 et pourtant c'est le seul moyen disponible avec le protocole sanitaire et les mesures préventives est de procéder à une campagne massive de dépistage de la population afin d'éviter moins de décès et moins d'hospitalisation en réanimation et sous respirateurs qui n'existent pas en quantité suffisantes et surtout de réduire la circulation de ce virus et ses nouvelles souches qui sont plus infectieuses .
Malheureusement nos gouvernants ont l'esprit ailleurs le président de la république est presque absent depuis les premières manifestations nocturnes ,un président du parlement guide de la confrérie des frères musulmans tunisiens est occupé par son parti et ses alliés et un chef de gouvernement est occupé par son remaniement de son gouvernement annoncé depuis le 16 janvier et qui n'a pas reçu la bénédiction de l'assemblée des représentants du peuple qui est divisée et fractionnée entre pour et contre et chaque groupe essaie de monnayer son accord pour ce remaniement et le peuple peut attendre qu'il y a plus de malades et plus de décès ce n'est pas grave la vie et la santé des citoyens n'ont pas de valeur et de prix à celui qui veut lire ce message je lui dit essayer de réveiller la conscience de nos gouvernants et de les obliger à agir la situation est très grave et le peuple ne peut plus supporter ce covid-19 t ses nouvelles souches en plus des difficultés économiques et sociales qui s'empirent chaque année depuis l révolution .
Microbio
L´Allemagne commande de médicaments anticorps
a posté le 24-01-2021 à 23:24
La commande d'un total de 200 000 doses de deux anticorps Corona par les ministres de la santé allemands aux '?tats-Unis a reçu l'approbation des experts et des politiciens. Les immunologistes et l'expert en pneumologie se sont félicités "que nous ayons maintenant en principe accès à cette thérapie".
Si ces anticorps monoclonaux neutralisants étaient administrés dans la phase la plus précoce, c'est-à-dire au maximum trois jours après un test PCR positif ou au maximum dix jours après l'apparition des symptômes, ils sembleraient convenir pour réduire l'évolution grave de la maladie.

Les anticorps devraient être administrés de manière préventive, avant qu'une évolution grave de la maladie ne se produise. Les personnes infectées présentant un risque élevé d'évolution grave pourraient donc bénéficier davantage si on leur administrait ces préparations d'anticorps à un stade précoce. Ces médicaments pourraient convenir à des situations qui sont actuellement fréquentes en Allemagne, par exemple pour les poussées de corona dans les maisons de retraite. Dans de telles situations, il serait très bon que les médecins disposent de médicaments qui pourraient être utilisés pour atténuer l'évolution de la maladie chez les patients à haut risque rapidement après que l'infection a été diagnostiquée, réduisant ainsi également le risque de décès.

Je trouve criticable que de telles approches ne soient suivies que maintenant en Allemagne, que des investissements n'y aient pas été faits plus tôt et que pendant trop longtemps on ait fait une fixation unilatérale sur les vaccinations, laissant ainsi d'autres possibilités s'effacer.
Les médicaments destinés à réduire la charge virale sont importants car la maladie de Corona n'est pas toujours une question de vie ou de mort. C'est parce que les survivants pourraient être confrontés à de graves conséquences à long terme. On peut supposer que ces conséquences sont moins graves si l'évolution aiguë de la maladie est plus douce.
Ces médicaments semblent pouvoir y contribuer. C'est une autre raison pour laquelle le ministre aurait dû les inclure plus tôt.

Les médicaments monoclonaux sont un autre moyen de combattre le coronavirus. Ces médicaments, qui correspondent à deux produits des sociétés américaines Regeneron et Eli Lilly, n'ont jusqu'à présent reçu qu'une autorisation d'urgence aux '?tats-Unis et aucune autorisation dans l'UE.
Ils en sont encore au stade des études scientifiques et les hôpitaux universitaires en ont l'expérience. Il est maintenant nécessaire de savoir si l'utilisation de ces médicaments chez les patients à risque infectés à un stade précoce atténue l'évolution de la maladie et réduit le risque de décès.

Il doit toujours être clair que les patients "sont en fait des participants à l'étude".
Dans le cas des médicaments sans autorisation de mise sur le marché, il ne faudrait pas que, comme dans le cas de la vaccination russe "Spoutnik", on administre simplement quelque chose sans faire référence à l'issue ouverte du procès.
Alya
Les décès et les cas graves
a posté le 24-01-2021 à 21:10
Bien entendu ,seuls les nombres de cas de patients hospitalisescet surtout des décès sont a considéré sérieusement. Le nombre de nouveaux cas par jour n a aucune signification pratiquement, les patients jeunes présentant, une symptomatologie typique ne se font plus dépister.
AAT
Il semble que la vaccination fonctionne ?
a posté le 24-01-2021 à 21:09
En Israël, où le taux de vaccination lors du blitz est déjà supérieur à 30%...
Le nombre de cas/nouvelles infections et le nombre de victimes ont considérablement diminué ces derniers jours.
Il semble que la vaccination fonctionne.

Si cette prise de conscience prévaut, il n'y a plus de justification pour une prolongation du couvre feu, sauf l'arbitraire politique.
Il ne nous reste plus qu'à voir si, dans l'essai humain actuel,
dans un délai de quelques semaines/mois présentera des effets secondaires nocifs du vaccin.

Le fait qu'Israël ait été approvisionné si abondamment en vaccins n'a bien sûr rien à voir avec le fait que le patron de Pfizer, Bourla, ait des racines juives. Et non pas avec le fait que l'Allemagne, où le vaccin Biontech a été développé et cofinancé avec plusieurs millions de fonds publics allemands, doit passer au second plan en ce qui concerne le nombre de doses de vaccin.