alexametrics
lundi 19 avril 2021
Heure de Tunis : 12:50
Dernières news
Bilan Covid-19 : 666 nouveaux cas et 31 décès en Tunisie
26/02/2021 | 20:45
1 min
Bilan Covid-19 : 666 nouveaux cas et 31 décès en Tunisie

Bilan Covid-19 : 666 nouveaux cas et 31 décès en Tunisie

 

 

 

A la date du 25 février 2021, 666 nouveaux cas de Coronavirus ont été enregistrés, sur 3.961 tests réalisés, a annoncé vendredi 26 février 2021, le ministère de la Santé par voie de communiqué. 

Le nombre de cas cumulés depuis le début de la pandémie atteint ainsi les 231.964. 

 

Selon le ministère de la Santé, 31 décès ont été notifiés à la date du 25 février portant le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie à 7.942.

Actuellement, 1.116 personnes sont hospitalisées dont 268 en soins intensifs et 106 sous respirateurs. 

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

26/02/2021 | 20:45
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Microbio
Corona et vaccin: A mon avis..
a posté le 26-02-2021 à 20:55
On peut estimer aujourd´hui que la pandémie devrait être maîtrisée dans de nombreux pays d'ici la fin de l'été : Le fait d'être sous contrôle ne signifie pas qu'il n'y aura plus d'infections. Mais que nous pouvons avoir une vie plus normale. Cet optimisme se fonde notamment sur de nouvelles données d'études selon lesquelles le vaccin non seulement prévient la maladie, mais supprime également la transmission du virus d'environ 90 % ( vaccin Biontech/Pfizer) et probablement de moindre poucentage pour les autres vaccins.

C'est entre autres le résultat d'une étude israélienne avec plus d'un million de participants publiée cette semaine, comme le rapporte "Der Spiegel". La prévention de l'infection facilite la lutte contre la pandémie : si moins de personnes sont infectées, il est moins probable que de nouvelles variantes se développent.

L'immunité collective sera plus facile à obtenir si les personnes vaccinées ne sont plus contagieuses. Avec un vaccin qui prévient les infections, en tant que personne vaccinée, je me suis protégée non seulement moi-même mais aussi les personnes non vaccinées. Parce que je ne serai PLUS un transporteur du virus avec près de 90 % de probabilité.

Il faut mettre en garde contre le fait que le concept d'immunité collective est souvent mal compris - à savoir qu'une personne non vaccinée est en sécurité dans la foule des personnes vaccinées : Mais ce n'est pas vrai : toute personne non vaccinée n'est pas protégée et peut continuer à être infectée. Mais l'avantage de l'immunité collective, est que le virus ne peut plus échapper à tout contrôle : cela signifie surtout que notre système de soins de santé ne sera pas surchargé.

Il y aura certainement toujours de courtes épidémies, mais celles-ci s'effondreront ensuite assez rapidement. Au début, cependant, la Tunisie pourrait avoir le problème de la souche B117 qui commence à se répandre dans plusieurs pays.

Si la vaccination commence au mi-mars ou avril, le taux de mortalité parmi la population âgée qui a été vaccinée en premier devrait commencer à diminuer à mesure que la vaccination se poursuit. Mais le taux d'infection en Tunisie pourrait ne pas montrer de baisse significative liée au vaccin avant fin mai ou début juin.