alexametrics
mardi 19 janvier 2021
Heure de Tunis : 22:29
Communiqués
Béchir Salem Belkhiria - Retour sur un parcours exceptionnel
27/11/2020 | 18:45
2 min
Béchir Salem Belkhiria - Retour sur un parcours exceptionnel

 

 

Le 26 novembre de chaque année, feu Béchir Salem Belkhiria (Fondateur du groupe BSB) revient à l’esprit de sa famille, ses amis, ses proches et l’ensemble de la communauté économique en Tunisie. Un homme exceptionnel, toujours ancré dans les esprits malgré son départ depuis plus de trois décennies.

35 ans depuis le décès de feu Béchir Salem Belkhiria, les valeurs d’excellence, d’innovation et d’avant-gardisme demeurent ancrées dans l’ADN du Groupe BSB (Toyota, Tunis Expo, BSB immobilière et BSB Equipement).

Parti à l’âge de 55 ans, Si Béchir avait fait de son existence un roman-fleuve. Omniprésent sur toutes les scènes d’une vie trop courte, il a été l’homme de tous les combats. Il n’a rendu les armes qu’une seule et dernière fois : quand le 26 novembre 1985, il rendit l’âme alors qu’il donnait une conférence à la faculté des sciences de Monastir. Comme les héros de la mythologie, BSB rejoignit la légende des hommes partis au faîte de leur gloire. «La gloire, écrivit le général de Gaulle dans ses mémoires, appartient à ceux qui l’ont toujours rêvée ». L’enfant de Jemmal, découvrit dès sa prime jeunesse, le goût du panache. Le collège Sadiki à Tunis, l’ESSEC à Paris enfin la School of Business Administration à New-York : telles ont été les marches vers les sommets que BSB aimait tutoyer.

En rentrant au pays, il ne cessa pas de fredonner: « mon doux village, voilà ton enfant ; Au terme du voyage, le bonheur t’attend ».

Pas un seul secteur d’activité ne lui était étranger : Bureautique (SHARP, Xerox), Agriculture (élevage caprin, fromagerie), énergie solaires, services (Tunis expo), communication (journal Al Anaouar) et l’automobile (Toyota). Il s’investit dans la sphère de l’innovation à telle enseigne qu’il organisa annuellement un concours national des inventeurs ouvert à tous les start-up (eurs) avant la lettre.

C’est à lui que notre pays doit l’introduction du concept des cercles de contrôle de qualité.


Son appartenance à l’association d’amitié tuniso-coréenne a été hautement bénéfique pour le pays. Son attachement à la vie associative lui inspira la création de groupements de vie communautaire : tels que « Tunisie –Asia » et les « liens solides ».


La flemme qui l’animait ne pouvait guère l’empêcher de se donner corps et âme au domaine sportif.

Il prendra en 1977 en charge les affaires de la fédération tunisienne de Rugby qu’il développera à tel point qu’il se retrouvera bientôt le deuxième personnage du saint des saints : the World Rugby Federation dont le siège est à Dublin.

BSB ne se suffisait pas de l’action. Il lui fallait l’Ecrit. Il publia régulièrement des articles dans divers journaux et périodiques de la place.

La vision et le parcours de Béchir Salem Belkhiria auront une importance capitale dans l’ADN du groupe BSB parce que la mémoire et la réflexion forment l'expérience.

27/11/2020 | 18:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ressaissi Taoufik
Reconnaissance envers un héros disparu tout jeune!!
a posté le 28-11-2020 à 06:55
Allah yarhmou ou enaamou si Bechir que j' ai connu et rencontré au siege de BSB à la rue kamel atteturk à Tubnis ville pour un marché de photocopieurs de marque 'reno-xerox' et machines à calculer de marque 'Sharp' . Aussi pour son receuil des positons tarifaires des douanes édité environ l'année 1975 ou 1976 . On appelait ce grand homme " L'HOMME A DOUBLE COEURS". Il est vrai qu'on parle de quelqu'un dont la Tunisie en a sérieusement à l'heure actuelle besoin pour la corriger et faire apprendre à ces( C.............) qui ont mis le pays au bord de la faillite ;comment redresser les situations difficiles !!!!
Un grand respect à feu Monsieur B.S.B et sa famille.
A__Zut !
Un entrepreneur ayant la flemme(*) ne fait jamais long feu !
a posté le 27-11-2020 à 20:12
C'est la flamme qui habitait BSB plutôt que la flemme(*) __qu'il avait, elle, en horreur !

_________________
(*) Voir le 8ème paragraphe.