alexametrics
Dernières news

BCE et Chahed évoquent les solutions rapides après le blacklistage de la Tunisie

Temps de lecture : 1 min
BCE et Chahed évoquent les solutions rapides après le blacklistage de la Tunisie
 
 
Face à la crise engendrée par la classification de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux, le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi a reçu ce mercredi 6 décembre 2017, le chef du gouvernement, Youssef Chahed à Carthage, indique un communiqué de la présidence de la République.
 
La rencontre a porté sur les solutions rapides qui doivent être mises en œuvre en concert avec les autorités européennes, pour sortir de la crise.
 
Il a en outre été question du programme du gouvernement pour la période à venir, des préparatifs pour faire réussir les élections municipales prochaines et les dispositions au sein de la Loi de Finance 2018, pour combattre efficacement la corruption, la contrebande et l’alignement sur les standards internationaux en matière de transparence.
 
S.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

l'idiot du bled
| 07-12-2017 13:13
Liste NOIRE,BLANCHIMENT d'argent,JAUNISSE sévissant dans les écoles,matière GRISE quittant le pays, gouvernement composé de BLEUS et d'anciens MAUVES présentant l'avenir du pays en ROSE.Tout ceci fait que le peuple qui a oublié le gout des légumes VERTS et la délicieuse ORANGE commence à voir ROUGE.

amine
| 07-12-2017 09:55
Et parce que vous dormez sur vos lauriers, la liste noire épargne les territoires britanniques.

Ce qui veut dire que vos chers amis démocrates européens qui respectent les droits de l'homme pensent que tout le monde n'est pas égal devant la corruption.

Si elle enrichit la clique des pays maitres du monde elle est permise mais si elle est pratiquée par des pays qui veulent "se développer" elle est dénigrée.

D'ailleurs les départements français subventionnent les grandes entreprises qui s'installent chez eux en puisant dans leur trésorerie alimentée par les contribuables. Bien sûr, ce n'est pas haj Moussa c'est Moussa Haj. Il faut être bête pour ne pas se rendre compte de la tromperie.

Ce n'est pas pour dire que la corruption est bonne mais pour vous réveiller sur l'état d'esprit de "vos amis" qui vous prêtent de l'argent pour payer une main d''uvre sous la coupe de la mafia de l'UGTT et qui vous étranglent une fois que vous commencez à suffoquer.

Peuple tunisien! Vous n'avez nulle ami nulle part. Travaillez, soyez solidaires, honnêtes, intègres et intelligents. Seul ce genre de comportement vous sauvera.

sam
| 06-12-2017 22:00
Les risques de la société démocratique
« Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l'égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le c'ur humain un goût dépravé pour l'égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l'égalité dans la servitude à l'inégalité dans la liberté. Alexis de Tocqueville
De toutes les façon l'incompétence est la règle en Tunisie et les exceptions sont très rares. Ils:partis , gouvernement, députés , mettent des mois pour régler un problème , conseil constitutionnel ,instance pour les élections , haute autorité judiciaire ,code des collectivités locales ,.....et même la loi des finances est toujours accouchée ou plutôt bâclée à la dernière minute avec le juste nécessaire de députés présents .Les affaires judiciaires traînent aussi en longueur ,les affaires ,le retour ou plutôt l'aggravation du clientélisme ,et on ne parle pas de la corruption ....Donc personne ne sera responsable et c'est pas la peine de se défroisser sur les européens , cela ne change rien, les responsables incompétents sont légion et personne ne sera pas inquiété outre mesure car là aussi l'impunité est la règle en Tunisie et c'est notre BCE national qui l'a rendu légale

Larry
| 06-12-2017 18:01
Il aura fallu déjà envoyer le dossier avant le 28 novembre (date de clôture) et non pas la veille de la réunion de l'UE....

BIEN FAIT POUR NOTRE GUEULE ... Avec un Ministre des Finances Incompétent !

Alors arrêtons de pleurer !

MT
| 06-12-2017 17:35
Débarrassez vous de ce Gannouchi et Ennahda,et les Tunisiens vont se rassembler pour le bien et pour le pire ce Gannouchi et le Blackist de ce pays

ZA9ZOUKI
| 06-12-2017 17:12
si Moncef Marzouki à gagné les élections présidenciel en 2014et avec l'aide de Sihem Badi et Mohamed Abou et Rafik abdelssalem, la Tunisie est aujourd'hui membre de l'union européenne

Rationnel
| 06-12-2017 16:23
La seule solution a trouver au blacklisting de la Tunisie, est comment en profiter? Quelles sont les leçons et pratiques qu'on peut apprendre de l'Irlande, le Luxembour ou la Hollande pour devenir un Paradis Fiscal plus compétitif et attirer plus de sociétés off-shore et autres. Notre relation avec l'UE est un désastre et la Tunisie est dans la misère depuis la signature des accords d'association.

Un pays souverain dont le premier soucis est satisfaire les caprices de ces anciens colonisateur ne mérite pas sa souveraineté. A quoi bon avoir des ministres si leur job consiste a appliquer les consignes de l'UE.

Larry
| 06-12-2017 16:09
Virez Gannouchi et Ennahda le pays retrouvera sa crédibilité !

Sinon arrêtez de pleurer !.....

citoyenne
| 06-12-2017 16:02
A voir comment ont grossi certains de ceux qui tiennent les rênes du pays je suppose qu'ils ne réalisent pas la difficulté de la situation du pays.

amine
| 06-12-2017 16:01
Mais étant bête et stupide au point où l'on est, on continuera à le considérer comme ami puisqu'il nous flatte, on aime ça et ça adoucit les coups de massue.

A lire aussi

Fait divers crapuleux qui secoue Tunis ce

23/09/2020 10:07
1

Pour divulgation des données personnelles de personnes atteintes du Covid-19.

23/09/2020 10:03
0

L'interdiction de la chicha et des jeux de cartes dans les cafés sont derrières ses

23/09/2020 09:42
0

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
4