alexametrics
Dernières news

Bassem Loukil : La Grande Bretagne, l’Allemagne et la France tapent du poing sur la table pour la Tunisie !

Temps de lecture : 3 min
Bassem Loukil : La Grande Bretagne, l’Allemagne et la France tapent du poing sur la table pour la Tunisie !

 

 

 

Bassem Loukil, patron du Groupe Loukil et président de Tunisia Africa Business Council (TABC), était l’invité ce jeudi 23 janvier 2020, d’Elyes Gharbi sur Mosaïque FM.

 

Bassem Loukil qui était présent lundi dernier à Londres au premier sommet Grande-Bretagne-Afrique sur les investissements a affirmé que si la Tunisie a été honorablement représentée par les associations et hommes d’affaires, la présence politique était en deçà de celle espérée et le seul ministre présent était Sabri Bach Tobji, ministre intérimaire des Affaires étrangères.

 

« Vu le nombre de chefs d’Etats présents et les délégations étrangères de haut niveau, j’aurais aimé y voir le président Kaïs Saïed et ce n’est pas que je minimise la présence de M. Bach Tobji. En Tunisie nous sommes toujours orientées vers l’Union européenne alors qu’il y’a à voir aussi de l’autre côté. La Grande-Bretagne a officiellement annoncé que son orientation post-Brexit sera tournée vers l'Afrique autour de plusieurs axes que sont les énergies renouvelables, l’infrastructure, l’économie numérique, la formation, le rôle de la femme dans l’économie et les circuits de distribution... Il faut savoir que la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne tapent du poing sur la table pour la Tunisie plus que nous ne le faisons pour nous-mêmes » a-t-il expliqué.

 

Bassem Loukil a souligné que les liens de coopération économique avec la Grande-Bretagne ne sont pas exploités comme ils le devraient. « Nous n’avons pas encore parlé de coopération tripartite Grande Bretagne Tunisie Afrique mais il y’ a une opportunité qu’on ne peut pas rater. Une task force est nécessaire pour élaborer une stratégie de partenariat avec ce pays basée sur une vision et alimentée de travail. Nous avons des freins que nous devons dépasser. L’attaque terroriste de 2015 a été dépassée, les hommes d’affaires n’ont pas la même approche que les touristes. Cela dit nous avons des problèmes qui doivent être révisés, le problème de la loi de change qui fait que notre pays est isolé et renfermé. J’espère que le nouveau parlement œuvrera à réformer cette loi, même progressivement, que presque tous les pays africains ont déjà modifié. Il y’a aussi l’absence de ligne maritime entre la Tunisie et la Grande Bretagne, si on veut attirer les investisseurs ou exporter nos produits il faudra donner la possibilité aux hommes d’affaire de transporter leur marchandise. Il y a eu une annonce en juin 2018 pour cette ligne et depuis on attend et il n’y a rien. Nous devons aussi faire en sorte de rester un hub pour l’Afrique et sur ce point il faudra trouver une solution pour résoudre les problèmes de la compagnie aérienne nationale » a-t-il expliqué.

 

M. Loukil a enfin rappelé la tenue de la 3ème édition de la conférence internationale « Financing Investment & Trade In Africa », les 4 et 5 février 2020, à l’hôtel Laico à Tunis. Evènement qui réunira cette année des représentants de 25 pays africains.

 

M.B.Z

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

Maryem
| 24-01-2020 12:16
Il parle de lignes maritimes...il parle de lignes aeriennes ...donc il met son doigt sur un point tres faible de la logistique en Tunisie,mais la question :pourquoi il ne cree pas avec ses collegues de l UTICA des lignes aeriennes et maritimes privees,qu ils investissent dans la logistique cela rapporte aussi...il trouvera certainement des partenaires africains pour le faire...l Etat a d autres problemes tres importants a realiser aussi,et puis les caisses sont vides...et comme vous le savez Monsieur loukil l initiative doit venir du secteur prive dont vous etes la colonne vertebrale...L Afrique est le continent le plus prometteur et vous en savez quelque chose..et les Africains surtout la nouvelle generation se sont bien reveilles et preferent la cooperation afro-africaine.. Certaines associations de la diaspora Africaine tres ecoutees dans leur pays d origine se sont adressees a vous a plusieurs reprises et vous les avez totalement ignorees.. meme une petite reponse a leurs couriers adresses personnellement a vous..Ce sont quelques amis intellectuels africains tres actifs sur la scene politique Allemande et certains sont des elus qui m ont transmis ce message,a qui je demandais de faire le choix de Tunis air pour leurs vacances dans leur pays d origine...et ils sont des milliers...je m arrete la ,c est mon education qui me le conseille.Bonne journee Si Loukil et plein de reussites en Afrique....

takilas
| 24-01-2020 09:25
L'e chef de bande et la secte de nahdha se permettait de payer aisément cette inscription , lui qui n'a aucune ressource financière et qui était paradoxalement un simple instituteur, sans niveau; mais ayant été recruté par pitié et pour la forme de la part Ben Ali.

Il assistait à cette réunion rien que pour le buzz et pour prendre des photos avec les investisseurs connus pour montrer quil nest pas inculte mais qu'il est riche pécuniairement, sauf que la plupart des présents savent que c'est un arnaqueur chevronné et un partisan avoué du terrorisme dans le monde vu sa dépendance ( prouvée ) des islamistes les plus terroristes dans le monde.

Un demi milliard dilapidé par cet énergumène pour s'amuser et mentir, et surtout influencer ses partisans naifs et allechés par un os à ronger de sa part et bien sûr de lui accorder leur vote corrompu, alors que la majorité du peuple tunisien vit dans la misère et la nécessité.

Mohamed 1
| 24-01-2020 09:23
Voilà nos vrais amis. Ceux qui combattent pour votre cause mieux et plus que vous ne le faites. Dans les limites du possible bien sûr, car ils ne vont pas se ruiner pour que nous jetions l'argent à droite et à gauche comme nous le faisons actuellement
Malheureusement, les grands opérateurs économiques, comme Loukil, et les politiciens en général, ne le disent pas assez, pour ne pas offrir aux populistes l'occasion de les cibler et de monter les naïfs contre eux.
Ainsi, le populisme a mille façons de nuire.
Dont celle-ci, qui prive les grands leaders du pays d'exprimer notre reconnaissance à nos vrais amis.

élève
| 24-01-2020 02:08
Parmi ceux qui ont tapé sur la table, il y avait le lanceur de marteau Kassara. Furieux, il donna un coup de son impressionnant marteau sur la table laissant un trou large comme ça. De l'autre côté de la table, un truc est éjecté sous l'effet de la chose. C'était le guitariste du célèbre groupe Zouk Machine...il n'est pas mort.
D'importantes personnalités étaient présentes aussi :
- le duc Abdala le cordonnier
- Maitre corps beau de la Fantaine
- Dalila Hila Hop qui mâchait un chewing-gum à base d'aspartame

La liste est très longue...

Professeur de droit
| 24-01-2020 01:18
Il s'aventure dans des dossiers qui dépassent, de loin, ses capacités :
1- Présence de KS ?
Les pays africains les mieux gérés ne parcticipent JAMAIS, au niveau des Chefs d'Etat à ce type de sommet Afrique-X , Afrique-Y ou Afrique-Z. Ils se font toujours représenter, car ils considèrent que tout un continent n'a pas à traiter d'égal à égal avec un seul pays. Il n'y a que les dictateurs les plus endettés qui s'y rendent, en personne.
2- Coopération UK-Tunisie-Afrique ?
Les grands pays africains ont avec UK des relations que la Tunisie n'aura jamais. Il faut une faible culture générale pour parler ainsi.
3- Parmi les priorités des UK, les "circuits de distribution" ?
Ceci est simplement pathétique.
Bassem Loukil distrait gravement la Tunisie sur l'Afrique. Il occupe de l'espace alors qu'il n'a rien à faire en Afrique: Toutes les marques qu'il représente en Tunisie ont des représentants dans tous les pays, depuis longtemps, avant meme que Bassem Loukil ne commence à travailler dans l'entreprise familiale. Il fait partie de ces hommes d'affaires tunisiens à courte vue, qui ne savent pas que l'Afrique intéresse les multinationales plus que la Tunisie, et qu'elles y sont présents depuis longtemps. C'est la Tunisie qui découvre "l'Afrique", pas les grandes puissances.
Quant à UK, meme sur le tourisme, essayez de comparer ses chiffres par rapport au Kenya, ou à la Tanzanie, pour ne pas citer l'Afrique du Sud.

élève
| 24-01-2020 00:01
Tellement ils ont tapé sur la table pour la Tunisie, que l'un d'eux a eu une double fracture sur le majeur et l'annuaire. L'autre, une érosion sur la peau du pouce. Il y a eu même qqu'un qui a reçu une étincelle sur le pinus.

Ibn Khaldoun
| 23-01-2020 18:35
No comment. Why is he there in the first place. The state is giving them licence to print money. What is their added value: supporting sporting events.

momi
| 23-01-2020 18:32
Le Medef ,la Cpme et d'autres organismes ont décidé de boycotter la Tunisie depuis 2016.
Plus aucun investisseur,plus de contact entre CONECT,l'utica et ses différentes institutions....
L'instabilité politique et l'incompétence des ministres ont fait fuir tous ces pays...

Mansour Lahyani
| 23-01-2020 17:21
La France, l'Allemagne, et même la Grande-Bretagne ! Arrête, tu me rends folle !
Et tu finiras par me faire pleurer...

Maxula
| 23-01-2020 17:09
"j'aurais aimé y voir le président Kaïs Saïed"

Moi aussi j'aurais aimé savoir si KS a été "invité à la fête", et si oui, en quelle qualité ?
C'est facile après coup de se lamenter sur l'absence de tel ou tel, encore faut-il savoir si l'on a fait en amont, les choses dans les règles. . .et dans les délais !
Mais de cela, BN n'en a cure puisque l'important c'est de pointer du doigt "l'absence déplorable d'un président mal élu qui veut se distinguer par je ne sais quoi" !
Au fait, si vous ne le savez pas je vous l'apprends : KS n'a pas l'intention d'aller à Davos, il laisse cela à ceux qui n'ont rien à faire d'autre ou à ceux qui se poussent du col à chaque occasion. . .tel l'ayatollah Khriji !
Béhi ?
Maxula.

A lire aussi

J’ai contacté notre ambassadeur en Italie, Moez Sinaoui qui m’assure qu’aucun tunisien n’est atteint

23/02/2020 11:43
0

les élus, comme les ministres et leurs familles, ne sont pas concernés par les passeports

22/02/2020 21:39
14

La participation tunisienne a été organisée par l’APIA et des groupements interprofessionnels des

22/02/2020 19:25
4

Business News a appris de source digne de foi, que Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû

22/02/2020 16:51
16

Newsletter