alexametrics
mercredi 22 mars 2023
Heure de Tunis : 13:15
SUR LE FIL
Dès le premier jour, le pouvoir exécutif humilie le pouvoir législatif
13/03/2023 | 12:51
1 min
Dès le premier jour, le pouvoir exécutif humilie le pouvoir législatif

 

L’interdiction des médias privés d’accéder au parlement pour couvrir les travaux de la première session de la nouvelle assemblée a plusieurs significations.

Outre le déni de l’information aux citoyens, la plus importante a été révélée par Zyed Krichen dans son intervention à Midi Show sur Mosaïque Fm. Pour lui, l’interdiction a été décidée par le pouvoir exécutif puisque l’assemblée n’a pas encore commencé ses travaux et n’a pris aucune décision. Ce message est dangereux dans le sens que le pouvoir exécutif se donne le droit de décider de l’image du parlement et du pouvoir législatif.

 

Durant l’émission, le chroniqueur Haythem El Mekki a cité l’ancien ministre de l’Éducation Mohamed Hamdi qui a dit « les médias n’ont pas été empêchés de couvrir l’assemblée, ils ont été empêchés de la dénuder ».

Durant l’émission, on a également relevé le risque que la Télévision ne diffuse plus les interventions polémiques des députés. D’ores et déjà, en ce premier jour, on a coupé la voix aux députés lors de la diffusion. 

Et au chroniqueur de s’interroger comment les citoyens vont être informés des différents dépassements des députés si les journalistes ne sont plus autorisés à couvrir les travaux de l’assemblée et si la Télévision publique censure les interventions. 

 

R.B.H

13/03/2023 | 12:51
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Karim
Tant mieux pour tout le monde
a posté le 15-03-2023 à 09:16
'?a fera freiner les buzz
Mais j'aurai aimer avec cette interdiction d'accès à l'ARP

On aurai permis au media privée une allocation ou une aide car aparament sans buzz c'est media sont vouer à la disparition
Anuka
Et alors
a posté le 14-03-2023 à 01:14
Raddkom frayjiya, y compris vous Businessnews.
Abel Chater
Cher Si Raouf RBH, répète trois fois avec moi: Allahou Akbar. Allahou Akbar. Allahou Akbar !!!
a posté le 13-03-2023 à 16:55
Je lis toujours les articles de RBH qui me plaisent beaucoup. Je lui ai souvent contrarié son hostilité automatiquement répétée contre le pacifisme de ceux qu'il appelle toujours "islamistes", le "parti islamise Nahdha" et «le parti islamiste radical, Al-Karama». Des années durant, que je préviens même dans les articles de RBH, que l'injustice, le mensonge et l'intrigue contre l'honnêteté et le pacifisme religieux de ceux d'Ennahdha et de ceux d'Al-Karama, n'engendrent que le malheur pour l'ensemble de la Tunisie et des Tunisiens, à l'image de ce qu'on constate tout le temps en Egypte et maintenant en Tunisie, suivant l'adage arabe : «mèn kènè fi Niimèh wèlèm yèch-kor, kharajè minhè wèlèm yèch-oôr» ou (quiconque a été béni et n'a pas remercié, l'a perdu sans l'avoir remarqué).
Ceux qui connaissent mes écritures, doivent avoir remarqué la même lignée que je garde, tout en n'étant surpris de rien du tout. J'attendais le Châtiment divin, pour que tous ceux qui ont trahi la transition démocratique de la Tunisie en contradiction au pacifisme religieux de ceux d'Ennahdha, le paient les uns après les autres. Non pas par le biais de ceux d'Ennahdha, mais par le biais de l'opposant farouche d'Ennahdha, le président Kaïs Saïed.
Tous ceux qui ont pensé faire tomber le parti d'Ennahdha sans élections démocratiques, pour s'emparer du pouvoir autour du président Kaïs Saïed, à commencer par le couple Mohamed et Samia Abbou, en passant par Sadok Belaïd et Amine Mahfoudh, jusqu'à en arriver à Ahmed Chafer et Zouhaïer Maghzaoui, se sont retrouvés en hors-jeu et sur la touche. Quant aux autres, qu'on me nomme un seul qui a menti et intrigué par haine et par jalousie contre ceux d'Ennahdha, qui pourrait avoir échappé aux Châtiments divins, par le biais de ce nettoyage au Karcher apolitique, que mène le président Kaïs Saïed, une fois à juste titre et d'autres fois, avec abus de pouvoir et contre toute logique humaine.
Je me dis souvent que celui qui veut faire de la Politique et surtout, celui qui veut gagner de l'argent par la politique, qu'il s'attende aux bons, comme aux mauvais et aux pires moments de sa vie. Même ceux qui rient et qui se sentent maintenant sur le dos de la rosse beylicale du président Kaïs Saïed, prétendant qu'ils soient les meilleurs des Tunisiens, en s'attaquant à tous leurs opposants politiques par les mensonges et par la force armée républicaine de l'Etat tunisien, ils ne pourront jamais échapper à le payer en ce clin d'oeil, qu'ils le croient lointain, mais qui est plus proche qu'on ne puisse l'imaginer. Ils seront tous traduits devant la Justice de l'après Kaïs Saïed. Et, Belote et Rebelote.
Allah yostir Tounes.
Ghanou
Un vrai médium
a posté le 13-03-2023 à 14:28
Mais ma parole c'est un vrai devin ce Zyed Krichen: il a vu dans sa boule de cristal que c'est le Président Kais Saied qui a ordonné l'interdiction des média de l'hémicycle. Moi, j'ai entendu à la radio une parlementaire expliquer qu'ils ont, lors d'une réunion préliminaire, décidé de n'admettre que la télévision et la radio nationale à la première plénière. Finalement, ils avaient raison.
Momo
L'aid approche
a posté le 13-03-2023 à 13:39
Bienvenu à la ra7ba. C'est là où se retrouvent les bouffeurs de foin. Tant mieux qu'ils aient couper le son : on va tout de même pas se plaindre de ne pas les entendre bêler !
A4
S'ils bêlent c'est pour dire oui !
a posté le à 14:34
LE DISSOLVANT
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Mars 2023

Quand un décret fait taire les urnes
C'est que nous avons un mort-vivant
Qui vient de Mars ou de Saturne
Avec des tonneaux de dissolvants

Il dissout tout et rien ne l'arrête
Assemblées, parlements et mairies
Sont broyées, passées aux oubliettes
Pour faire le vide pour sa confrérie

Il dissout tout par vengeance et rage
Se prenant même pour un apôtre
Qui n'a que la haine pour seul message
Envers toi, vous et tous les autres

Il dissout tout encore et encore
Sans entreprendre, sans rien bâtir
Il est même raciste sur les bords
Nous couvrant de honte par ses dires

Il dissout tout par incompétence
Vous prenant tous en ligne de mire
Invente complots et manigances
Puis des histoires à debout dormir

Il dissout tout, sans savoir quoi faire
Aussi maladroit qu'un vieux croûton
Qui patauge avec sa bétaillère
Pleine à craquer de stupides moutons

Les moutons bêlent, demain c'est leur fête
Ils sont bien prêts pour le grand méchoui
Organisés en belles brochettes
Ils crieront en choeur oui, oui et OUI !!!
Juan
pays de singes, parlement de singes, monnaie de singe ......
a posté le 13-03-2023 à 13:38
voici à quoi ressemble cet ersatz de parlement:
https://www.theguardian.com/artanddesign/2019/sep/15/banksy-devolved-parliament-auction-chimpanzees
Guide de tourisme
@Juan
a posté le à 16:29
Il n'y a de singes et de guignols que celle qui t'a enfanté y'a mnayek, avec tout le respect pour les quadrupèdes.