alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 13:35
SUR LE FIL
Kaïs Saïed : nous serons intransigeants avec ceux qui s’en prennent aux biens et aux marchandises !
12/01/2023 | 21:56
2 min
Kaïs Saïed : nous serons intransigeants avec ceux qui s’en prennent aux biens et aux marchandises !

 

Kaïs Saïed a prononcé un discours lors de la prestation de serment de la nouvelle ministre du Commerce, Kalthoum Ben Rejeb, dans lequel il a évoqué, de nouveau, les « circuits d’affamement » et appelé à « appliquer la loi à tous ».

 

Le président de la République s’est adressé à la ministre qualifiant sa nouvelle responsabilité de « lourd fardeau » et l’appelant à « appliquer la loi à tous et à ne pas prendre en compte les critiques des détracteurs ».

 

« Je m’adresse à vous, et à travers vous à tous les dirigeants. Qu’ils assument leurs responsabilités dans la lutte contre les contrebandiers qui veulent porter atteinte au peuple, notamment à travers les circuits de distribution – ou circuits d’affamement du peuple. Ce peuple dont ils essayent d'abuser en touchant à sa nourriture et à son gagne-pain. Nous ne faillirons pas dans l’application de la loi et dans la protection du peuple », a-t-il dit. Il ajoute : « nous serons intransigeants avec ceux qui s’en prennent aux biens et aux marchandises ».

 

« La Tunisie restera libre et souveraine et son peuple restera digne. Le peuple tunisien a été affamé pendant des décennies par ceux qui se présentent aujourd’hui comme ses sauveurs. Ceux qui étaient des ennemis et qui dansaient hier devant l’assemblée constituante ou l’ARP, sont devenus des alliés aujourd’hui. Le peuple n’est pas dupe et n’a pas la mémoire courte. Il sait tout ce qu’ils ont entrepris par le passé », a-t-il ajouté.  

 

La nouvelle ministre du Commerce et du Développement des Exportations, Kalthoum Ben Rejeb, a prêté serment aujourd’hui devant le président de la République. Le 6 janvier, Kaïs Saïed a décidé de limoger la ministre du Commerce, Fadhila Rabhi et le gouverneur de Sfax, Fakher Fakhfakh.

 

S.T

12/01/2023 | 21:56
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abir
@Naïm
a posté le 13-01-2023 à 10:58
Je vous corrige, je crois que vous voulez dire: un pays en pleine destruction! Il faut comprendre que ces jeunes ne veulent pas participer à la destruction de leur pays en mourant de faim Ils vont revenir la Tête haute quand les destructeurs seront dégagés
Naim
J'entends votre désespérance.
a posté le à 13:11
Moussi n'a pas les épaules et elle ne les aura jamais pour espérer un jour être à la tête de l'état. Elle c'est dénoncé elle même et son incapacités de nous éviter ses mascarades.
Il faut être fou pour ne serait-ce que de penser un seul instant, voter pour une énergumène de la sorte. Il faut qu'elle se rende compte par elle même qu'elle c'est foutu elle même dans la poubelle de l'histoire. L'avenir proche le confirmera.
Ne prenez pas tout à c'?ur mais sous les cheveux, il y'a un cerveau. '?a sert à réfléchir.
Si je parle de ce sujet, c'est pour éviter aux jeunes diplômés des surprises désagréables de l'immigration et surtout en France que, vous êtes sans le savoir que c'est un pays en plein déclin et dont la dette extérieure est abyssales.
Voyez-vous, la vie ne fonctionne pas par les sentiments en occident. Les pseudo politiciens tunisiens n'éprouve aucun sentiment envers la population. Seul la richesse et le fric les intéressent. Moussi n'est pas et ne sera jamais une exception.
Naim
Je suis hors sujet mais je dois écrire ce qui suit.
a posté le 13-01-2023 à 07:46
Un article du 11 janvier 2023, parut sur le journal électronique Média Part, intitulé :
<< Coincées >> une docteure dénonce la précarité des médecins étrangers en France. En effet, on immigre pour de meilleures conditions et non pas le contraire surtout en quittant un pays, son pays, en pleine reconstruction. Tout choix est personnel.
Pour mémoire, ce journal, Média Part est à l'origine de la chute et la condamnation de nombreuses personnalités politiques françaises dont Sarkosy et son 1er ministre Fillon, ex candidat à la présidentielle française. Ceci pour citer le sérieux de ce journal.