alexametrics
jeudi 27 janvier 2022
Heure de Tunis : 14:38
SUR LE FIL
Le ministre de l’Intérieur refuse de recevoir le comité de défense de Noureddine Bhiri
01/01/2022 | 15:27
1 min
Le ministre de l’Intérieur refuse de recevoir le comité de défense de Noureddine Bhiri

 

Le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, a refusé de recevoir une délégation de représentants du comité de défense du député nahdhaoui et ancien ministre de la Justice, Noureddine Bhiri, a annoncé samedi 1er janvier 2022, le dirigeant nahdhaoui, Habib Khedher sur sa page Facebook.

Noureddine Bhiri a, rappelons-le, été arrêté dans la matinée de vendredi 31 décembre 2021 et conduit dans un lieu encore inconnu où il a été assigné à résidence. 

 

Selon la même source, Saïda Akremi, épouse de Noureddine Bhiri, et le président de la section de Tunis de l’Ordre national des avocats, avaient sollicité une rencontre dans le but d’obtenir des réponses sur le lieu où a été conduit Noureddine Bhiri et son état de santé. 

Face à ce rejet, le comité de défense de l’ancien ministre de la Justice a réitéré ses appels aux avocats pour rejoindre le sit-in qui se tient depuis, hier, à la Maison de l’Avocat en guise de protestation contre l’arrestation de Noureddine Bhiri qualifiée de « kidnapping ». 

 

 

N.J. 

01/01/2022 | 15:27
1 min
Suivez-nous
Commentaires
cesarios
créer et lancer un organisme national dont les prérogatives seront...............
a posté le 02-01-2022 à 16:23
le seul espoir, la seule exigence du peuple TUINISIEN est de solliciter M. KAIES SAIED de constituer un ministère ou n'importe organisme national spécialement conçue pour restituer les centaines de milliards du peuple par tous les moyens au prés de ceux qui ont eu des postes de responsabilité à toutes les échelles durant la sombre et l'horrible dernière décennie, de le renforcer et de le faire fonctionner à fond et d'urgence par nos valeureux, intègres, compétents contrôleurs, inspecteurs et dénicheurs financiers la politique "MIN AYNA LAKA HEDHA .... Le pognon, les budgets, les emprunts, les dons au profit du peuple sont évaporés durant une décennie à l'intérieur et à l'extérieur de notre nation, il faut s'ingénier par tous les moyens pour les trouver où sont- il dépensés ? où sont-il cachés ? et solliciter l'aide des pays frères et amis pour pouvoir les récupérer........ Les biens , les bâtiments , ect.... seront confisqués pour la NATION TUNISIENNE, aucun TUNISIEN ne pourra accepter qu"un armada de charlatans ,de barbouzes, de voleurs, d'affamés de pouvoir et de richesses illégales qui se sont trouvés désigner à un poste de gouvernance par leurs magouilles, leurs mensonges, leurs dépassements et leurs manipulations profitent et exploitent aisément les dûs de tout un peuple qui a contribué par leur labeur et leur sueur pour hisser l'économie et le développement de sa nation et lui faire subir une banqueroute et même une faillite financière ave toutes ses souffrances et ses malheurs qui ne se sont jamais survenues et connues même dans les années de braise de la colonisation et durant l'époque d' un sous -développement total
Foued
Lien de parenté ?
a posté le 02-01-2022 à 12:49
Je ne suis pas en mesure de dire s il y a un lien de parenté entre l ancien juge Bâcher akremi et l épouse de Bhiri madame Saida ekrimi,mais je peux dire sans trop me tromper qu ils servent tout les deux le même camp à savoir ennahda et ses comparses.
takilas
Ah bon ? Akremi.
a posté le 01-01-2022 à 21:38
S'agit-il d'un lien avec l'autre ?
FOUED
combattre l arbitraire par l arbitraire
a posté le 01-01-2022 à 19:24
ceux qui s inquiètent de l arrestation de Bhiri , doivent se poser la question ,y avait il un autre moyen à demander des comptes à ceux qui ont verrouillé le système judiciaire , de façon à rendre toute enquête judiciaire à l encontre des nahdaouistes , obsolète , morte née , q un passage en force qui dans la forme ne respecte pas les fondements de l indépendance de la justice, l affaire de l ancien juge AKREMI , qui avait stoppé des centaines d enquêtes terroristes et autres , en est un exemple , l affaire de Belaid et Brahmi , qui ne trouve pas d issus des années après l assassinat de ces deux personnes dont la gauche en a fait un fond de commerce, Ennahda et ses dirigeants sont mal placés pour parler de danger pour notre démocratie , le parfait exemple c est l acharnement de leur gourou de Gannouchi , entouré de sa famille à garder les clés de sa secte , alors qu' il devait , comme le stipule les règlement intérieurs , quitter son poste de président d ennahda depuis des années , les nahdaouistes ont fait plus fort dans la langue de bois que le régime de BenAli , j espère que cette affaire soit un début pour ouvrir tout les dossiers dont la justice doit s occuper et j espère que cette action soit le début de retour de l autorité de l Etat , cette autorité dont les amis de Gannouchi ont sapé à force de complaisance avec les marchands de religions de tout bord.
BORHAN
PEUR SUR...
a posté le 01-01-2022 à 19:23
Solliciter une rencontre, par ces temps qui courent, à un ministre de surcroît celui de la justice, est un acte périlleux pour son destinataire.
En effet, il risque d'être limogé voire jeter en...
Attention... La démocratie (pardon la médiocrité) tunisienne, ce machin en otage, n'est pas à vendre avec SAV...
Mais l'inconnue difficile à cerner est celle ce " wait and see " d'une populace éternellement en berne..
Patience, patience, l'espoir est quand même permis à l'aube d'une année 2022 où l'équation est à x inconnues.
Une Patriote
La tête pensante
a posté le 01-01-2022 à 19:00
Maintenant il va réfléchir à ce qu'il a fait endurer aux tunisiens pendant 10 ans .... et ce n'est que le début de la descente aux enfers pour ceux qui ont un jour voulu effacer nos mémoires rappelez vous un certain 20 mars du début de l'ère nahdhaoui où ils nous ont demandé d'effacer bourguiba de nos mémoires ...on vous effacera tous de nos mémoires et de celles de nos enfants bhiri et ses semblables
A4
Questions:
a posté le 01-01-2022 à 18:47
Où étaient toutes ces "âmes sensibles" quand leur secte assassinait: Lotfi Naguedh, Chokri Belaïd, Mohamed Brahmi, etc ...
Où étaient ces "courageux avocats" quand bhiri et son beau frère akremi faisait tout et n'importe quoi pour étouffer les affaires relatives aux assassinats politiques commis par la secte des ghannou-chiens ?
Cemka
Bhiri
a posté le 01-01-2022 à 18:32
Khadraoui est venu demander au ministre de l'intérieur de ne pas relâcher Bhiri . Ils l'ont pas compris.
AVERROES
LA TROIKA DOIT RENDRE DES COMPTES DE GRE OU DE FORCE.
a posté le 01-01-2022 à 18:07
Si la rédaction de ce texte est le fruit de ce comité, sensé maitriser la langue arabe et mener le pays à bon port, vue la nomenclature de ce papier ces gens ne méritent ni indulgence ni respect. La réal politique Tunisienne s'est imposée de ce fait par elle même ces dernières semaines elle a déjoué tous les pronostiques et surpris plus d'un, c'est une piqure de rappel à l'insouciance collective devenue presque une croyance subalterne imposée par une force mystérieuse proche du sacré. Elle nous rappelle le positionnement des omeyyades qui durant 88 ans (661/ 749) ont fait croire que le (amîr al mou minîn) est une volonté divine (mektoub). En quelque sorte, pour garder le pouvoir les omeyyades ont fait ancré dans l'esprit de la communauté cette supercherie pour s'imposer et garder le pouvoir. ENNAHDHA fait presque autant en interprétant et manipulant les textes sacrés en en leur faveur, BHIRI et ses comparses sont allés (par le biais de la FATWA) inventé le jihad annikah et envoyé leur houriyyât ( jeunes filles vierges) pour soulager et satisfaire leurs illuminés en montagne. Sans compter ceux et celles qui se sont engagés suite à leur embrigadement par une politique bien huilée et alléchante des nahdhaouis au pouvoir, moyennant quelques pécules insignifiants et ridicules. Qui a demander aux salafistes extrémistes (aujourd'hui al Karama ) de patienter, preuve et cassette à l'appui, si ce n'est RCHID GHANNOUCHI. Qui était le ministre de l'intérieur qui a favorisé la fuite de ABOU IYYADH si ce n'est ALI LAARAYEDH, qui a inciter et laisser faire des fous enragés saccager et brulé l'ambassade USA si ce n'est ce dernier, les assassinats politiques non élucidées , l'endettement colossal dû à plus de 300 milles fonctionnaires qui a plombé l'économie dix ans durant. La liste est longue et douloureuse, ceux qui ont connu la prison sous BOURGUIBA et BEN ALI connaissent bien le chemin et l'itinéraire des centre pénitentiaires ils n'ont qu'a le reprendre. grés
Mourad
Un rat d égout en moins
a posté le 01-01-2022 à 17:26
Yetched fel habs nchallah et y reste à vie ou chouaya fih. on n imagine pas combien la majorité des tunisiens détestent ce sale type, terroriste de son état. On attend l arrestation des autres de la bande, Harouni, khriji, laarayedh, jebali etc.
Bravo à notre président, le peuple n attendait que ça depuis 10 ans.
veritas
J'ai eu le même sentiment depuis quelques semaines'?'c'est ringard de la part de Bn qui avait une très bonne réputation.
a posté le 01-01-2022 à 16:49
https://www.tunisiefocus.com/politique/ya-bouguelb-nizar-bahloul-defend-le-khouamji-noureddine-bhiri-260892/
veritas
Bonne nouvelle '?'
a posté le 01-01-2022 à 16:46
Jusqu'à La liste comprend 13 personnes en résidence surveillée'?'Lotfi sghaier l'ex directeur de la paf ,lazhar longo,said ferjani (le grand criminel) et beaucoup d'autres affiliés à la secte ou bien ont acceptés de travailler pour leur compte '?'l'année 2022 sera un bon cuvée pour le pays avec l'éradication de tout les criminels islamistes sur le sol tunisiens.
veritas
Bravo au M.i
a posté le 01-01-2022 à 16:20
Pas de traitement de faveur pour ces criminels islamistes '?'tolérance zéro .
Tunisino
C'est mauvais
a posté le 01-01-2022 à 16:18
Bhiri est certainement un type très mauvais, mais les mesures arbitraires ne doivent jamais être acceptées. Aujourd'hui c'est Bhiri pour le paralyser, demain c'est le simple citoyen pour l'étouffer!
MFH
100 000 mercis à KS
a posté le 01-01-2022 à 15:59
Quant aux islamistes ils n'ont qu'à dépêcher leurs 100 000 terroristes pour libérer le traître.
souilem
BRAVO monsieur le ministre de l'intérieur !
a posté le 01-01-2022 à 15:53
Il ne faut rien lacher monsieur le Ministre de l'intérieur, ce comité bidon et formé par des amis à Bhiri n'ont pas le droit de connaitre le lieu en attendant que la justice fasse son travail. Ces gens doivent aussi être en relation avec les casseroles de Bhiri, ne lachez pas, ce sont des voleurs et des criminels. Merci à KS, il va rendre la dignité aux tunisiens bafoués pendant 11 ans. Le peuple est avec vous les patriotes, Ministère de l'intérieur, de la défense et la justice juste,.
BOUSS KHOUK
MERDE ! j'avais pas fait attention
a posté le 01-01-2022 à 15:50
mais c 'est khidhir ! monsieur le sinistre ya wyldi win kount , chnouwa khrat alikoum on t'a appelé en renfort , LE FEU SE PROPAGE les filles ------------ ALORS BN ça passe ou ciseaux
nadhir
bien fait
a posté le 01-01-2022 à 15:49
C'est votre tour maintenant de ressentir quelques miettes de souffrances subies par les écrasés de votre sombre ère d'ennahdha.
La recréation est terminée à jamais...
Les arrestations des dirigeants d'ennahdha vont bientôt faire bon train. Votre sort c'est l'enfer rouge..
BOUSS KHOUK
AU COMITE DE DEFENSE
a posté le 01-01-2022 à 15:41
pour réussir le SIT-IN ! commencez par une grève de la faim illimité .