alexametrics
dimanche 24 octobre 2021
Heure de Tunis : 09:23
SUR LE FIL
Stafim Peugeot et BSE Industrie présentent les Landtrek et Boxer aménagés
06/10/2021 | 18:37
5 min
Stafim Peugeot et BSE Industrie présentent les Landtrek et Boxer aménagés

 

Une matinée Portes ouvertes Stafim Peugeot-BSE Industrie a été organisée, mercredi 6 octobre 2021, au siège de BSE à Mégrine, pour présenter la nouvelles gammes de véhicules Peugeot Landtrek et Boxer aménagés en ambulances innovantes et haut de gamme et autres utilisations.

 

 

« Aujourd’hui, nous avons invité tous nos clients et futurs clients afin de leur faire connaitre la société, qu’ils puissent mesurer la qualité des produits et de leur écoute qu’on essaye de transposer dans les cellules sanitaires. Travaillant beaucoup sur l’innovation, nous avons mis au point, il y a quelques années, une cellule sanitaire antibactérienne qui détruit les deux bactéries les plus résistantes Escherichia coli et staphylocoque doré. Nous avons fait valider le concept par un laboratoire toulousain et les bactéries sont éradiquées dès qu’elles touchent les parois de l’ambulance. Suite à la pandémie de Covid-19, nous avons modifié la formule pour qu’elle détruise le virus. Nous sommes les seuls à proposer ce matériau et ce revêtement », a indiqué, le jour même, le président et fondateur de la société BSE, Bruno Scherer, dans une déclaration à Business News.

 

 

Le carrossier BSE existe depuis 30 ans. Il est le deuxième constructeur français en matière d’ambulances. Il y a trois ans, il a réalisé un marché d’une trentaine de véhicules pour le compte de Stafim en Tunisie. Il a décidé, depuis, de s’y installer et de monter une antenne à Tunis, pour pouvoir répondre au marché tunisien mais aussi à des marchés export sur des pays en Afrique ou ailleurs et même en Europe.

« Notre chiffre d’affaires en France est d’à peu près 20 millions d’euros. En France, nous avons une équipe commerciale de six personnes et une cinquantaine de salariés. En Tunisie, le projet est en phase de démarrage et nous avons vendu environ 200 ambulances, depuis notre installation », a précisé M. Scherer, en spécifiant que l’équipe tunisienne actuelle est composée d’une dizaine de personnes.

 

 

BSE coopère avec des entreprises tunisiennes et essaye de rendre totalement autonome l’industrie tunisienne, le tout via une logistique gérée par la maison mère : une usine sera installée en Tunisie avec une unité de montage, l’objectif est de servir le marché national et le marché à l’export avec les divers modèles aménagés. Le taux d’intégration serait de l’ordre de 70 à 80% pour l’aménagement des cabines, a soutenu le fondateur de la société.

Stafim se chargera de la commercialisation des véhicules et la société aura son propre hall d’exposition au siège de la société à Mégrine, toujours selon lui.

 

 

S’agissant des perspectives, Bruno Scherer a affirmé : « Nous ambitionnons de passer à la vitesse supérieure en 2022. Nous avons beaucoup investi et nous avons complétement restructuré la société. Nous visons la vente sur le marché tunisien d'un minima de cent véhicules. A l’export, nous avons des touches très intéressantes qui nous rendent assez optimistes par rapport à cette nouveauté. Le Landertek est un produit qui n’existait pas jusqu’à présent car on fait ce genre de montage sur d’autres marques, mais la particularité ici c’est que c’est fabriqué en Tunisie. Nous sommes partenaires de Peugeot : nous répondons à des appels d’offres partout en Afrique, nous sommes en train de vendre des véhicules au Sri Lanka par exemple. Pour le marché export, la société table sur la vente de 200 véhicules et plus en 2022. S’agissant des véhicules frigorifiques sur des fourgons, la production sera réservée au marché local et la société ambitionne la vente d’une cinquantaine de véhicules en 2022 ».

Et d’ajouter : « L’organisation est à mettre en place. Nous allons devoir embaucher du monde et trouver des compétences. En vue de l’investissement fait et des projets à l’export, nous comptons doubler l’équipe en place d’ici un an : nous sommes ainsi à la recherche d’électriciens auto, de monteurs, de spécialistes de la climatisation, … ».

La société compte aussi lancer des TPMR (transport de personnes à mobilité réduite) et élargir ses activités vers deux secteurs : les frigos et les véhicules ateliers, pour répondre à la demande du marché tunisien.

 

 

Autre point important, les véhicules aménagés par BSE Industrie répondent à des normes européenne des plus strictes : ils sont soumis à des crash-tests (marche avant, marche arrière, latéraux droite-gauche, et à la vertical), pour garantir la sécurité des personnes à l’intérieur de ces véhicules et il faut que rien ne bouge à l’intérieur pendant les chocs. Un développement qui coûte à la société 200.000 euros juste pour un seul modèle.

 

 

Pour sa part, le directeur général de BSE Industrie, Saber Bouchaala, a souligné que la société fait aussi de la rénovation et un réaménagement de véhicules usagers. La société a même pris en charge gratuitement la rénovation de la cabine d’une ambulance de l’hôpital Charles-Nicolle, notamment pour démontrer l’étendue de son savoir-faire.

 

 

En outre, la société a aménagé des véhicules destinés au transport des personnes en toute sécurité, pouvant transporter jusqu’à neuf personnes. Le véhicule est idéal pour le transport des ouvrières agricoles, où plusieurs accidents mortels ont été recensés ces dernières années. Ceci dit, l’Etat pourrait faire un geste en exonérant ce genre de véhicules du payement des taxes, comme pour les taxis ou les louages, l’objectif final étant de garantir un transport sécurisé pour cette population défavorisée.

 

 

« Aujourd’hui la société rentre dans sa quatrième année, les perspectives et les prévisions sont, malgré le contexte qu’on connait, plutôt positives pour nous. Sous l’impulsion de Peugeot France, nous sommes en train de développer une gamme dédiée, notamment avec le nouveau pick-up 4x4 Peugeot Landtrek », a martelé Bruno Scherer.

 

Imen Nouira

06/10/2021 | 18:37
5 min
Suivez-nous