alexametrics
dimanche 24 octobre 2021
Heure de Tunis : 11:21
SUR LE FIL
La magistrature n’est pas l’Onas, monsieur le président !
Par Marouen Achouri
06/10/2021 | 15:59
4 min
La magistrature n’est pas l’Onas, monsieur le président !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, semble s’être trouvé un nouveau cheval de bataille pour maintenir en haleine les millions, ou milliers, de personnes qui le soutiennent même contre toute logique. En recevant le président du Conseil supérieur de la magistrature, Youssef Bouzakher, le chef de l’Etat a martelé, à plusieurs reprises, qu’il s’agissait aujourd’hui d’assainir la justice des « cellules cancéreuses » qui l’ont infiltrée depuis des années.

 

Le président a-t-il soudain pris conscience de l’existence d’une justice à deux vitesses, tellement corrompue qu’il n’hésite pas à le mentionner de manière aussi crue dans un contexte aussi délicat, ou bien s’agit-il d’un accès de colère devant une justice dont les jugements ne sont pas à son goût et dont les procédures faussent le besoin de célérité que souhaite le président vis-à-vis des « corrompus », « fraudeurs », « traitres » et autres « insectes » ? A une époque, la réponse à cette question n’aurait fait aucun doute. Aujourd’hui, les choses sont différentes. Le temps judiciaire n’est pas le temps politique. C’est une réalité que tout bon politicien connait. Mais le président de la République semble s’en rendre compte récemment et surtout, violemment. A un moment donné, il faut prouver et juger ceux que l’on accuse à longueur de discours de tous les maux de la terre. C’est pour cela que de vieux dossiers ont été déterrés et que le rapport de la cour des comptes sur les élections de 2019 est soudain devenu d’une urgence pressante. Mais encore une fois, on se heurte à de grandes difficultés d’application. Des difficultés que la juge de la cour des comptes, Fadhila Gargouri, s’est égosillée à expliquer et à alerter de leurs conséquences depuis 2011. Mais à ce moment-là, ce n’était pas à la mode.

D’ailleurs, il serait bon de rappeler au président de la République et à ses groupies fanatisées, que ce rapport qu’ils brandissent aujourd’hui comme la preuve ultime de la sagesse de Kaïs Saïed, a été élaboré par des juges. Leur travail n’était pas du tout facile. Que doivent ressentir ces magistrats quand le président évoque l’assainissement de la justice ? Que pensent-ils quand tout un pouvoir est réduit à une saleté que l’on doit nettoyer ? Kaïs Saïed a accusé directement des centaines d’hommes et de femmes de corruption. Il a mis en doute leur crédibilité et les a mis en danger. Demain, un justiciable qui ne serait pas content pourrait s’appuyer sur les dires du président pour s’en prendre à la magistrature dans la droite lignée du « peuple veut ».

Il est aussi pertinent de s’interroger sur le timing de cette déclaration. Le pays est en crise, mais le président de la République ne l’est pas, lui. Depuis le 25 juillet, la seule « avancée » notable est la publication du décret 117 du 22 septembre 2021. Ensuite, Najla Bouden a été nommée pour former un gouvernement. D’ailleurs, il faut noter qu’en plus de deux mois, le président de la République n’a avancé sur aucun dossier. Pourtant, il presse sa cheffe du gouvernement de former son équipe, elle qui n’a été nommée que depuis une semaine. Donc, il n’y a aucune avancée sur les fameuses réformes promises par le Kaïs Saïed à travers une obscure commission, dont nous ne savons rien jusque-là. L’urgence des dossiers économiques n’a d’égal que le désintérêt total de Kaïs Saïed pour cette question. Et pourtant, le chef de l’Etat consacre une réunion à la question de la justice et dispose que « la volonté du peuple ne peut se matérialiser qu’à travers la justice ». Que faut-il comprendre quand le président de la République laisse tout le reste de côté et choisit de s’occuper de justice ? Il est vrai que nous sommes loin d’avoir la meilleure justice du monde. Mais faut-il pour autant parler d’assainissement au lieu de parler de réformes ? Kaïs Saïed ignore-t-il qu’il s’agit d’abord et avant tout d’une question de moyens, et ensuite de textes ? Il semble que ce soit le cas. Ce qui est sûr par contre, c’est que le président de la République est loin d’être satisfait du rendement de la justice. Il l’avait exprimé plusieurs fois dont notamment lors d’une rencontre mémorable avec Hasna Ben Slimane, ancienne ministre intérimaire de la Justice, et Hichem Mechichi, ancien chef du gouvernement. Derrière son bureau, il avait exprimé son agacement quant à la lenteur du ministère public.

 

Par ailleurs, cette notion d’assainissement porte en elle les germes du totalitarisme. Cette distinction entre « propres » et « sales » légitime tout type d’intervention. En plus, cela induit que la présidence de la République est la seule institution vertueuse et irréprochable, au moins au niveau moral. Aujourd’hui c’est la justice qui a besoin d’être assainie, demain ce seront les médias qui auront besoin d’un nettoyage, ensuite on passera aux associations, tout devient possible. Le problème est que tout cela n’est pas envisagé dans une optique réformatrice mais dans une logique punitive selon des critères que seul le président déterminera. Il est clair que désigner des ennemis partout est profitable au président de la République dans sa rhétorique de lutte contre le « système » et sa volonté de montrer qu’il compte réparer les choses et réhabiliter l’ensemble du peuple tunisien. Toutefois, c’est aussi un jeu dangereux dans le sens où, à un moment donné, Kaïs Saïed ne pourra plus allumer des feux un peu partout et sera obligé de rendre des comptes à son tour. Sinon, il deviendra, lui aussi, une partie du « système », qu’il était censé combattre.

Par Marouen Achouri
06/10/2021 | 15:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
adel
Non pas du tout!
a posté le 13-10-2021 à 18:48
La magistrature est les égouts vu la façon la justice est bafouée en Tunisie
Soussi
Onas
a posté le 09-10-2021 à 22:45
Si la magistrature n est pas l onas alors pour vous ya Si
Marouan les Tunisiens sont
l onas
pit
Ne tirez pas sur le pianiste
a posté le 08-10-2021 à 09:11
"Aujourd'hui c'est la justice qui a besoin d'être assainie, demain ce seront les médias qui auront besoin d'un nettoyage" on prêche encore et toujours pour sa paroisse. Le seul but de cet article et de défendre votre gagne-pain (ce qui est tout à fait normal) mais, dans ce cas, annoncez clairement la couleur et surtout ne vous alliez pas avec vos ennemis d'hier, qui vous flingueront une fois leur but atteind. Finalement politiques, journalistes..., vous utilisez tous le même système foireux qui vous enlise dans des sables mouvants.
hassine
scandaleux comme propos tous ce que peux dire
a posté le 07-10-2021 à 20:41
entièrement d'accord avec vous si marwen et votre analyse
Mr le président a mit tous les magistrats dans le couffin des corrompus. et exige l assainissement de ce corps alors pourquoi s en prendre a makhlouf et compagnie par exemple. son problème comme d'ailleurs celui de la majorité des tunisiens qui sout simplement généralise et mes a leurs gouts tout le monde dans le mem sac, or pour un chef d état il est obliger de choisir ces mots et propos et éviter de tomber dans le marais du populisme .
Lol
Le temps judiciaire ou l'arnaque
a posté le 07-10-2021 à 17:27
Le temps judiciaire n'est pas le temps politique oui.
Mais le temps judiciaire permet, en allongeant les procédures, à des élus de rester jusqu'à la fin de leur mandat alors qu'ils commis des infractions qui invalident leur élection.
Ce temps judiciaire est donc antidémocratique.
Je ne comprends pas les gens qui viennent blâmer KS pour ça alors que la majorité des tunisiens haïssent, et je pèse mes mots, la justice de ce bled
JAMES-TK
'?tat De Droit ou République Bananière !
a posté le 07-10-2021 à 15:06
Je ne comprends pas, en principe lorsqu'on saisi le matériel d'un media radio-télévisuel on coupe feu fesceau de la fréquence, en clair on débranche la fréquence, car les ondes hertziennes sont sous contrôle de l'?tat ! ! !
Curieux
Message à Achouri
a posté le 07-10-2021 à 12:48
"ce rapport...a été élaboré par des juges", vous auriez pu ajouter "qu'ils ont courageusement caché soigneusement dans leurs tiroirs"...Un peu d'honnêteté, voyons !

Censurez, et vous confirmerez qui vous êtes !
MFH
A Mr Le Président.
a posté le 07-10-2021 à 12:45
Mr le Président, plus vous serrez l'étau sur Ennahdha et mieux c'est. La corruption n'est pas un phénomène nouveau, ni chez nous ni ailleurs dans le monde, mais quand son développement se fait au détriment du pauvre citoyen et se répand sur l'ensemble de l'activité, elle devient préjudiciable au point de menacer la stabilité du pays. C'est à peu près le leg que nous laisse Ennahdha après 10 années d'occupation. Tous les secteurs sont malades, contaminés par la corruption, même celui le plus important, celui qui détermine la justice. Nous sommes pour une justice juste et vaccinée contre ce mal, une comme celle de l'Armée Nationale. Surtout pas celle instaurée par B'hiri il y a 10 ans, plutôt
DHEJ
La magistrature n'est pas l'ONAS?!
a posté le 07-10-2021 à 12:25
Elle est pire...
cavaliero
vous défendez une justice injuste
a posté le 07-10-2021 à 10:09
oui monsieur quant vous évoquez les labeurs des magistrats pour faire un rapport ou étudier un dossier ça rentre dans l'obligation de leur devoir en tant que bon citoyen et bon administrateur ce n'est pas un acte gratuit
pour les juges corrompus y en a meme 5% du total c'est toujours de la corruption qui entache la justice et les magistrats
EL OUAFI
Mr Achouri vous n'êtes pas visé ni vous ni les médias, sauf cette justice qui nous a tant fait défauts !
a posté le 06-10-2021 à 23:25
Mr Achouri, je ne pense pas que vous vous sentez visé, vous en particulier ou vos collègues en général, tous les journalistes, nonobstant quelques-uns qui dérogent à la règle de déontologie avec préméditation, en connaissance de cause.
Or où est le problème ? De quoi aviez-vous peur ?
Si Mr Kaïs Saïed se pose la question de la lenteur du traitement de certains dossiers qui croupissent depuis belle lurette dans les tiroirs, en standby avec préméditation cachant des éléments sensibles'?'!
Non Mr le président ne met pas tous les juges dans le même sac, certains sont mêlés de prés ou de loin à des magouilles, rendre service à des politiques de leur bord, mais tous !
Comment pouvoir avancer sans traiter ces dossiers épineux des juges inféodés à des partis accusés de financement ETRANGER ? C'est une condition sine qua non pour élucider ces délits.
"La Présidence de la République est la seule institution vertueuse et irréprochable, au moins au niveau moral, oui à nos jours, c'est la seule, qui essaye de reconstruire ou remettre à flots toute cette gabegie, ce désordre indescriptible qui touche l'ensemble des structures du pays.
Mr Achouri ayez le courage de dire ce qu'il faut faire avec tous ceux qui ont fauté au sujet des financements lors des élections, on ferme les yeux sur ceux qui ont laissé pourrir les dossiers ? Que faire d'après vous ?
Notre système judiciaire demande une profonde rénovation, dépoussiérage profond, à savoir la séparation effective de la justice et de l'état.
Assainir est nécessaire, écarter ces brebis galeuses qui sabotent la bonne marche de nos institutions, la colonne vertébrale du Pays, n'accusez pas sans preuves cher monsieur !
Vous êtes envahis, dominés par des préjugées sombres, comme si vous porter en vous toutes les accusations de tous les délinquants, relâchez-vous soyez zen, décontractez-vous, vous verrez que vous dormirez mieux ! (Manai)

zozo Zohra
that's the height of everything
a posté le 06-10-2021 à 21:47
C'est la fin des haricots
Nephentes
Mr Saed n'a pas les moyens de sa politique
a posté le 06-10-2021 à 21:23
Le president se comporte comme si la magistrature les securitaires les fonctionnaires etaient en majorite des relais credibles dignes de confiance au service du citoyen et de l'interet general

Ce n'est pas, mais alors pas du tout le cas

Deslors est il concevable sense que le president et son equipe comptent deployer leur lutte contre la corruption et leurs reformes de rupture avec de tels relais qui sont en fait autant de goulots d'etranglements ?

Et plus particulierement comment se fait il que le president semble ignorer l'ampleur de la manipulation dont il est victime

nottament de la part de certains securitaires et de leurs commanditaires mafieux

qui sont lentement mais surement en train de le mener Mr Saed a une fin chaotique voire sanglante ptent ils deployer leur srategie de lutte contre la corruption et de reformes de ruptures ?
bechir
comprendre avec sincérité
a posté le 06-10-2021 à 19:39
Sincère a partiellement répondu a ma place.

Toutefois, je ne trouve pas l'article surprenant. En effet, depuis un certain temps, plusieurs journalistes de BN, ainsi que d'autres intellectuels et politiciens de centre et de gauche cherchent la petite et la grande bête au Président de la République. Certains ont bien accueilli les décisions du 25 Juillet et maintenant parlent d'inconstitutionnalité. Quelles sont leurs motivations ou propositions : est-ce revenir à l'avant 25 juillet 2021. Peut être qu'ils agissent par peur ou pour défendre certains intérêts. N'avaient -ils pas peur du COVID pour eux même et leurs concitoyens durant le mois de juillet dernier.

A mon avis, la critique est toujours la bienvenue. Mais, le journalisme a son éthique. et doit contribuer à élever le niveau du débat afin d'aider à nous faire sortir du discours de haine et de manque de respect qui menace à se transformer en une anarchie d'acharnement.

Je suis vraiment indigné par l'article et c'est pourquoi je défends le statut de Président de la République.

Ecrire président de la République avec p minuscule, ne peut que chercher à diminuer du statut de ce poste.

Le fait de parler de l'ONAS n'a aucun rapport avec le sujet. On n'a qu'à voir les dictionnaires pour comprendre les différents sens des mots "tathir" en arabe et "assainissement" en français. Quel mot alternatif , Mr Achouri nous propose t-il ?

Le rôle du journaliste, n'inclut-il pas, entre autres, la compréhension des discours et des évènements. Avec sincérité et objectivité, ce n'est pas aussi difficile que ça.

La demande du Président de la République d'assainir la justice montre tout simplement qu'il n'a pas la main mise sur la justice comme l'avaient les différents gouvernements depuis des dizaines d'années.

J'ajoute et répète que les mesures du 25 juillet étaient absolument nécessaires compte tenu de la situation à laquelle le pays est arrivé après une dizaine d'années de gestion catastrophique.

Toutefois, je comprends les craintes sur les libertés et les droits des hommes. C'est toujours un défi.

Aussi, à mon avis, le fait de ne pas fixer de délais pour la fin des mesures exceptionnelles du 22 septembre 2021, ne sert pas le pays ni même le Président de la République.

Le pays est en face à une crise et à des défis. Soyons constructifs pour critiquer et aider le Président à projeter le pays vers un avenir meilleur.





Nephentes
Mr Saed est un dictateur en devenir
a posté le à 07:10
Il ne pourra pas faire autrement car il n'a ni les competences ni les moyens pour "diriger" ce pays de maniere democratique

Rendez vous dans un an
Lambda
Ah ces donneurs de leçons !!
a posté le à 21:42
Le journaliste est dans son rôle de relever les écarts des politiques et à leur tête le président de la République.
Et président s'écrit avec un p minuscule, ouvrez n'importe quel journal français et vous le constaterez.
Bravo Marouen et toute l'équipe BN, ne changez rien à votre ligne, vous êtes parfaits et un honneur pour la presse nationale.

Ps : je suis un lecteur assidu de la presse française et je trouve que BN est un grand journal
Yes!
@Lambda n'est pas Marouen
a posté le à 11:42
et moi je suis la reine Elisabeth !!
Alya
Oui bechir
a posté le à 21:14
Je n ai pas compris la metaphore utilisée par Achouri . Ayant écouté et reecoute, l intervention de Mme Gargouri, j en suis restée abasourdie . Certes je suis medecin , de formation différente. Mais personne ne m a accordé 2 ans à pioche par ci et par la pour faire un diagnostic et proposer un traitement .. les magistrats ne sont pas des intellectuels ? Non?
EL OUAFI
Aeï,Aeï, Aeï..................Mr Achouri ! l'Onas ?
a posté le 06-10-2021 à 19:39

Mr Achouri, vous permettez, depuis votre tendre jeunesse certainement vous avez entendu parlez de notre justice ! Elle est indépendante je ne pense pas ! Rien n'est indépendant chez nous, vous le savez très bien, moi aussi d'ailleurs !
'? l'époque où je devrais passer mon service militaire, le "Omda" a proposé à mon regretté père, lui remettant la convocation, pour m'y rendre à la visite médicale, ce dernier proposa au paternel : si tu veux que j'exempte ton fils du service, il faut que tu donnes ceci. . . . !
'?tonnant, répliqua le papa en lui disant : que je suis fière que mon fils serve sous les couleurs de son pays et le traita de mots gentils de citoyenneté, etc. . . . .
Cette vielle souche "pourrie" demeure en nous tunisiens à nos jours !
L'Onas, ou pas il y a dans toutes nos administrations des "souches pourries"
Or Mr le président de la République, cet Homme fait de son mieux qu'il y ait un office : l'Onas pour désinfecter, ou en tout cas essayer d'enlever une couche la plus enracinée, qui a servi à pourrir le système.
Mr Kaïs Saïed, est homme pieux, on n'arrête pas de le crier tout haut, rien n'y fait !
>> Mr Achouri comment arriveriez-vous vivre dans un lieu où les ordures vous arrivent au dessus des genoux ? Je peux multiplier les exemples.
Or à mon humble avis, et je ne prétends pas de donneur de leçons, vous les médias votre devoir vous appelle à venir en aide à ce Monsieur que notre pays n'a jamais vu au paravent.
Aider le, il faut qu'on fasse cette action un jour ou l'autre, laisser notre tunisie se faire engloutir sous ces monticules de détritus ?
Monsieur Achouri c'est pour vos petits enfants, et ceux de Mme Synda Tajine, Mr N Bahloul et tout ce staff de journalistes jeunes fougueux, par fois !
Vous êtes au service de la Nation comme moi il y a 50 Ans ! (Manai)
versus
Je sais
a posté le 06-10-2021 à 19:23
"et à ses groupies fanatisées", nul doute, c'est là le langage de l'extrême gauche, disqualification par l'insulte arrogante. Pour tous ceux qui se demande pour qui roule BN, ne cherchez plus.
Sincere
Encore un article surprenant de la part de BN
a posté le 06-10-2021 à 18:14
Il est vraiment biaisé.
Tout le monde sait que la justice, entre autres, est polluée par une crasse, corruption, etc.
Pour dépolluer, il faut nettoyer, assainir.
C'est aussi simple que cela.
Ce n'est pas une question des textes ou de moyens.
carthage
la justice tunisienne est la plus pourri
a posté le 06-10-2021 à 17:40
yakhi mafibalekch ? la juge qui transporté des milliards pour la mafia du sud mafibalekch beha bizarre mais berrasmi l onas est plus propre
A4
Ce n'est pas du trafic, c'est de la bienfaisance . . .
a posté le à 18:21
A qui la faute si la magistrature a choisi de se jeter dans les caniveaux de l'ONAS ?
Qui a tué Chokri BELAID, il y a 8 ans et 8 mois La magistrature dispose-elle de l'éternité pour désigner les assassins ?

JUGES SANS JUGEOTE (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 13 Août 2021

Maître Khaldoun lève-toi
Ils sont de plus en plus fous
Ces sales juges sont hors la loi
Sans scrupule, sans garde-fou

Ils traficotent, jouent aux mules
Entre voleurs et malfrats
Et nous prennent pour des crédules
Quand on les prend comme des rats

Ils nous sortent des salades
Plein de mensonges et blabla:
"Leur trafic est une balade
Pour aide et bénévolat" !

Ils s'indignent et menacent
Ils demandent du respect
Ils veulent de nous qu'on se casse
Qu'on leur fiche enfin la paix

Mais depuis quand, dites-moi
Avons-nous à respecter
De vulgaires je-ne-sais-quoi
Se croyant divinité ?

Depuis quand sommes-nous censés
Accepter l'irrationnel
Taire les méfaits que l'on sait
Vénérer les criminels ?

Des criminels, je le dis
De ces marionnettes noires
Qui franchissent les interdits
En manquant à leur devoir

Des criminels répugnants
Qui ont sûr fait plus de mal
A ce pays, à ces gens
Qu'assassins et leurs chacals

Je dis à ces gangrénés
Qu'à la prochaine secousse
C'est une foule déchaînée
Qu'ils vont avoir à leurs trousses !!!
Forza
Sauf une affaire
a posté le 06-10-2021 à 17:35
Vous écrivez Mr. Achour
'
C'est pour cela que de vieux dossiers ont été déterrés et que le rapport de la cour des comptes sur les élections de 2019 est soudain devenu d'une urgence pressante.
'
Sauf l'affaire qui concerne le candidat Kais Saied. Elle ne risque pas d'être citée.
Concernant la mystérieuse commission, on peut deviner ses membres Zakraoui, Khraifi, Mahfoudh et Belaid. D'ailleurs Mahfoudh lui propose aujourd'hui d'installer la cour constitutionnelle avec 7 membres choisis par Saied, donc au lieu de voir Saied interpréter le long du jour comme il veut, il va laisser Khraifi et Mahfoudgh interpréter. Ce Khraifi n'a aucune conscience scientifique ni honnêteté intellectuelle. Il était député constituant et vient aujourd'hui attaquer la constitution.
DIEHK
BN en finesssssse!
a posté le 06-10-2021 à 16:24
Je ne savais pas et je viens de le découvrir avec l'article de l'un des proprio de BN ?
Vous êtes des conservateurs plus conservateurs que le père, la Fille et Zemmour par dessus le marché des CONSERVATEURS Tunisiens!!!
BOUSS KHOUK
PAS JOLIE DU TOUT
a posté le 06-10-2021 à 16:16
le titre seulement est vraiment ***la lecture s'est terminé là .
BOUSS KHOUK
BN ! le mot = ONAS = N'EST PAS MIEUX DU MOT SUPPRIMER
a posté le à 18:47
ça déjà été lu ! supprimer le mot aprés édition c'est du , oh là là ya hassra ala BN , la différence est comme le jour et la nuit , dommage .
Mansour Lahyani
C'est ben vrai, ça !
a posté le 06-10-2021 à 16:14
L'Onas est effectivement bien plus honorable que cette magistrature qui est constamment critiquée par le Président, et il s'en dégage des odeurs et des miasmes bien plus acceptables !