alexametrics
dimanche 24 octobre 2021
Heure de Tunis : 11:09
SUR LE FIL
L’instruction de Abdellatif Aloui et Ameur Ayed devrait se poursuivre jusqu’à minuit
05/10/2021 | 14:19
2 min
L’instruction de Abdellatif Aloui et Ameur Ayed devrait se poursuivre jusqu’à minuit


L’animateur islamiste radical de Zitouna TV Ameur Ayed et le député islamiste radical Abdellatif Aloui ont été traduits ce matin du mardi 5 octobre 2021 devant le juge d’instruction près du tribunal militaire de Tunis pour répondre de leurs actes suite à l’émission télévisée diffusée vendredi dernier sur la chaîne pirate.

Dans cette émission, l’animateur a traité le président de la République de frère de Hitler et a récité un poème insinuant qu’il est un enfant illégitime. Le député a passé l’émission à critiquer sévèrement le président. Ils sont traduits tous les deux sur le très lourd chef d’accusation de complot contre l’Etat et d’atteinte au moral de l’armée, dont la peine pourrait atteindre la peine capitale.


Un grand nombre d’avocats s’est présenté pour leur défense, d’après l’une des avocates, l’islamiste Ines Harrath. Les plaidoiries devraient au mieux se poursuivre jusqu’à minuit, dit-elle, si chacun fait un effort pour écourter son intervention.



S’il y a quasiment unanimité pour condamner les propos de Ameur Ayed, qui méritent une traduction devant la justice, les avis sont partagés quant à la question de son emprisonnement et quant au fait qu’il soit traduit devant une cour militaire au lieu d’une cour civile.


Concernant Abdellatif Aloui, l’affaire est plus complexe.

Suite à un mandat d’amener à son encontre par ce même tribunal, dans le cadre de l’affaire de l’aéroport, Abdellatif Aloui a annoncé publiquement avoir quitté la politique et démissionné du bureau de l’assemblée. Suite à des assurances transmises par ses avocats, il a quitté la clandestinité et s’est présenté devant le juge qui a décidé d’annuler le mandat d’amener et de le laisser en liberté après son interrogatoire.


Quelques jours à peine après sa libération, Abdellatif Aloui est revenu sur sa parole, postant tous les jours des publications virulentes à l’encontre de Kaïs Saïed. Le fait qu’il soit revenu sur sa démission du bureau de l’assemblée permet, en outre, à Rached Ghannouchi, président de l’assemblée, de convoquer une réunion de ce bureau. Chose impossible, sans Abdellatif Aloui, car c’est grâce à lui que Ghannouchi peut obtenir le quorum.

 

Cette nouvelle affaire serait donc politique de bout en bout, d’après les avocats, et son objectif est de faire taire Abdellatif Aloui. Quant à Ameur Ayed, il ne fait que remonter le public contre le président de la République dans chacune de ses émissions. Le voir sous les verrous porte donc un avantage politique certain, aux yeux du pouvoir.



R.B.H





05/10/2021 | 14:19
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Renardine
La vérité
a posté le 05-10-2021 à 17:36
Les preuves matérielles contre ces clowns sont flagrantes. Leur condamnation à perpétuité est certaine.
MELOULA
LA ZITOUNA DOIT S OCCUPER DE SES OUAILLES A LA MOSQUEE
a posté le 05-10-2021 à 15:26
Si tous les avocats arabophones tunisiens s'expriment de la sorte, avec un arabe d'un niveau très bas,( bonjour les dégâts,). La langue arabe a perdu son latin à l'avènement de l'ère Ben Ali. Cette déchéance linguistique et cette dégradation sémantique qui touchent, hélas, toutes les couches sociales, scolaires ou administratifs sont à considérés comme un crime contre notre héritage historique et artistique . Bref ce n'est pas le sujet. La date du 24/10/2011 est une date à bannir à oublier, cette date a fait du tunisien normalement constitué un citoyen anormalement composé, il décrète, il dicte tout et son contraire, il est en quelque devenu inconsciemment hors la loi. La Zeitouna, au lieu de s'occuper des questions de piété elle est devenue une caisse de raisonnante de tous les extrémistes islamistes.