alexametrics
vendredi 24 septembre 2021
Heure de Tunis : 07:42
SUR LE FIL
Affaire Instalingo : les suspects comparaissent devant le parquet de Sousse
13/09/2021 | 18:56
1 min
Affaire Instalingo : les suspects comparaissent devant le parquet de Sousse

 

Le porte – parole officiel du Tribunal de première instance de Sousse Ali Abdelmoula a indiqué, lundi 13 septembre 2021, dans une déclaration à l’agence Tap que le ministère public avait décidé l’ouverture d’une enquête contre les suspects dans « l’affaire Instalingo », implantée à Kalâa Kobra et spécialisée dans la création de contenu et la communication numérique.

 

La même source  a indiqué que les suspects sont accusés d’un attentat ayant pour but de changer la forme du gouvernement, d’inciter les gens à s’armer les uns contre les autres, à provoquer le désordre, le meurtre et le pillage sur le territoire tunisien, conformément aux articles 67, 68 et 72 du Code pénal.

 

Ali Abdelmoula a indiqué que six parmi les suspects détenus, dont une journaliste, avaient comparu devant le ministère public et le juge d’instruction, qui avait décidé de prolonger leur détention. Il a, également indiqué qu’un avis de recherche avait été émis contre  trois autres personnes pour les mêmes chefs d’inculpation. Il s’agit du propriétaire de la société, son épouse et une troisième personne qui n’est pas présente en Tunisie.

 

Rappelons que sept personnes employées par une société de production située à Kalâa El Kobra dans le gouvernorat de Sousse ont été arrêtées sur fond de suspicions d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Le porte-parole du Tribunal de première instance de Sousse, Ali Abdelmoula, a indiqué, que six des prévenus avaient été placés en détention préventive, sur ordre du Parquet près le Tribunal de première instance de Sousse 2.

Il est, également, à noter que la peine prévue par l’article 72 du Code pénal peut atteindre la peine de mort.

S.H

13/09/2021 | 18:56
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Von
Beaucoup de flou dans cette affaire
a posté le 13-09-2021 à 20:41
Il n'y a pas que les islamistes et les services secrets turcs qui soient impliques; des lobbystes saheliens et des responsables securitaires aussi sont impliques.On n'en entend pourtant pas parler
Citoyen_H
ALLER, HOP, AU TROU LA RACAILLE
a posté le 13-09-2021 à 19:56
Stop à l'anarchie, stop à la gabegie, stop au laxisme, stop à la dérive des pingouins devenus intouchables grâce à la protection des crapules ayant appartenu à la maudite troika ainsi que celle des derniers venus, à savoir les bouffons d'el khrarama et ceux de kalb tounéss.

Tous ces traitres n'ont pas bénéficié d'un sevrage progressif du bâton purificateur.
Le lendemain de la maudite année 2011, eux comme tant d'autres, devinrent orphelins, sans aucun conseiller technique (le Zoulate) à leur côté, pour continuer à les guider dans les méandres du droit chemin.
Ils se retrouvèrent du jour au lendemain, livrer à eux même, et le "chasser le naturel, il revient au galop" prit très rapidement, la relève.

L'état de délabrement actuel de la nation est la somme de tous les actes criminels et crapuleux de ces canailles, toutes hiérarchies confondues.

Aller, Kaissoune, un peu de nerf !!!
Mettez-nous toutes ces racailles, là où elles auraient dû être à jamais,
La TAULE, leur habitat naturel !!!!