alexametrics
lundi 26 juillet 2021
Heure de Tunis : 01:23
SUR LE FIL
On ne nous dit pas tout !
21/07/2021 | 13:03
5 min
On ne nous dit pas tout !

 

Par Moncef Kamoun*

 

Le devoir de vérité est un devoir absolu : sans lui, toute parole perd crédit et le fondement de tout contrat devient invalide. En ce sens, tout mensonge est une injustice commise à l'égard de l'humanité en général, puisqu'il ruine la confiance

Emmanuel Kant, Philosophe allemand

 

La douleur est sans fin et chaque jour, nous entendons parler de nouvelles familles qui souffrent, en perdant un être cher, les pertes ici sont stupéfiantes, mais comment en est-on arrivé là ?

Le pays est durement touché par la pandémie et le nombre de victimes ne cesse d'augmenter.

On continue à enterrer nos morts pourtant depuis le début la régle du jeu est clair, ce qui sauve des vies, ce sont deux piqûres dans les bras des tunisiens si le gouvernement avait acheté des vaccins plus tôt, nous aurions sauvé beaucoup de vies, à l'heure actuel, des milliers de tunisiens de plus vont mourir, un vrai génocide, plus de 45.000 citoyens sont morts ? et le bilan de l’épidémie de Covid-19 en Tunisie est de 4.5 millions d’infections.

Avec autant de morts, nous nous demandons tous les jours comment ce gouvernement  peut rester encore au pouvoir, comme si rien ne s'était passé Il aurait dû être poussé dehors et depuis longtemps.

La situation sanitaire dans notre pays est catastrophique, d’après les mots de Nissaf Ben Alaya porte-parole du ministère de la santé publique « Le système sanitaire s’est malheureusement effondré

Aujourd’hui la contagion au covid 19 dans tous les gouvernorats est catastrophique et les hôpitaux sont débordés  certains même fonctionnent à plus de 100 % de leur capacité, sur les réseaux sociaux, des images circulent, montrant des patients à même le sol dans des hôpitaux du pays. Les lits de réanimation sont actuellement tous occupés.

Il y a même un hôpital à Tunis qui a loué un camion réfrigéré pour mettre les corps des victimes en raison du manque de place dans la morgue de l’hôpital qui a déjà dépassé sa capacité maximale, en plus la situation risque de s’aggraver d’avantage dans les jours à venir.

 

Tous les voyants sont au rouge dans le pays, avec une progression hors de contrôle des contaminations au covid-19, près d’un Tunisien sur 1000 est contaminé, chaque jour selon les chiffres officiels.

En plus la campagne de vaccination dans le pays garde un rythme lent, sur plus de trois millions de personnes inscrites pour se faire vacciner, à peine 610.000 seulement ont reçu les deux doses.

 

Le devoir de dire la vérité

 

Pour assurer les Tunisiens Le gouvernement a beau

        joué la transparence  en publiant des chiffres mis à

        jours quotidiennement mais la défiance reste très

        forte et la crise sanitaire s’accompagne d’une crise

        de confiance certaine envers les autorités avec le

        sentiment que le gouvernement gère mal, très mal

        l’épidémie et ne dit pas toute la vérité mais surtout

        ne prend pas les bonnes décisions au bon moment.

 

Tout ce qu'il ne faut pas faire, la Tunisie l'a fait

 

Pendant les premiers mois de la pandémie, je n’ai fais aucun reproche aux autorités pour les mesures prises mais depuis lors on nage dans l’incohérence, comme s’il y avait un marionnettiste qui faisait danser les poupées !!!! C’est insupportable.

J’ai vu un gouvernement qui ne sait pas quoi faire et qui cherche même a responsabilisé le citoyen de ce que lui n'a pas réussi à faire.

On  entasse les gens au boulot, dans les transports en commun, et ensuite on leur dit, comment vous osez boire un café dans une terrasse dans la rue ?

En plus ce gouvernement a constamment un temps de retard dans la prise des décisions.

Dans les écoles, partout dans le monde  on a demandé à ce que les enfants puissent porter le masque, il n'y a qu'en Tunisie où l'on estime que les enfants ne sont pas porteurs et qu'ils ne deviennent contaminants qu'à 11 ans, alors dans les autres pays, soit on ne doit pas avoir le même virus ou pas les mêmes enfants ou pas plutôt le même gouvernement.

J’ai vu un gouvernement qui ne sait pas quoi faire au moment où la nouvelle vague est bien enclenchée et où les variants sont de plus en plus disséminés un peu partout dans le pays, le gouvernement Mechichi n’a annoncé aucun resserrement aux mesures sanitaires. 

 

Le virus a circulé par manque de précautions. Il a causé des décès directs déplorables en plus de vider les établissements du personnel. Le manque de soins qui s’est ensuivi constitue un scandale pire, ceci

pousse à des attitudes d’angoisse, à savoir la crainte de la mort.

La crise de la Covid nous rattrape par le col avec ses décès et ses malades.

 Rien ne sera plus comme avant,

Le tragique consiste à se contenter désormais de vivre au jour le jour dans le doux espoir d’être heureux.

Avec plus de 100 morts par jour pour plus de 12 millions d'habitants, la Tunisie a le taux de mortalité lié au Covid-19 le plus fort de tout le continent africain, selon un responsable de l'OMS.

Un premier procès du Covid s'ouvre en Italie contre l'Etat par environ 500 parents de victimes tous ces responsables sont soupçonnés de ne pas avoir réagi à temps à la diffusion du coronavirus.

 

L'angoisse a laissé la place au ras-le-bol

 

 

Les Tunisiens ne voient plus l'issue à tout ça ils ont l'impression de se sacrifier, ils se retrouvent face à leur peur de la mort.

Notre santé mentale s’est retrouvée fortement impactée par l’isolement et surtout par l’incertitude  la peur et l’angoisse, une angoisse globale et inédite pour l’avenir

En effet la situation actuelle réactive les traumatismes par des conduites anxieuses, troubles addictifs bref, ça va mal partout.

 

 

*M.K Architecte

 

21/07/2021 | 13:03
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Ahmed
@Si Moncef
a posté le 23-07-2021 à 08:04
Qui est responsable du retard de la vaccination
aliocha
"Libanisation"
a posté le 22-07-2021 à 10:47
La "libanisation" du pays est en route, plus personne n'est responsable et il n'y a que des incompétents qui gouvernent le pays, il faut être suicidaire pour accepter un poste de responsabilité dans ce pays quand on est honnête!
Toutes nos jeunes compétences quittent massivement le pays et un pays qui ne sait pas retenir ses jeunes n'a aucun avenir!
Bouzaiene
RB
a posté le 22-07-2021 à 09:46
Vous cherchez un coupable? Vous le trouverez à Carthage. Il tire les ficelles du désordre. Après tout c'est lui qui a désigné Mechichi, c'est lui qui a refusé le remplacement du ministre de la santé il y a 6 mois et c'est lui qui ne rate aucune occasion pour disséminer la discorde. Le pauvre Mechichi n'a jamais prétendu être un leader politique et il fait avec ce qu'il a. Sinon la pandémie est internationale et le monde entier en souffre. Quant au classement mondial de la Tunisie il suffit de regarder les chiffres qqes mois en arrière. Les USA, le Brésil, UK étaient à un moment où un autre en tête de liste. La France a annoncé le démarrage officiel de la 4e vague. Pourquoi bon Dieu la Tunisie en serait épargnée ?!
Houa
Si et si alors pas si sur
a posté le à 11:00
Si on se tait à propos du résident de Carthage, c'est parce que si Kaiis Saied (le malade) est écarté, le président du parlement devient le président de la République...
Moncef
Ceci n'est pas lié au hasard
a posté le 21-07-2021 à 21:44
Vous écrivez « Rien ne sera plus comme avant, »
Rien de plus faux.. ce sera comme avant '?' rien ne change dans ce pays
Un concentré de fatalisme d'ignorance de naïveté'?' ceci conduit inévitablement à la situation dans lequel se trouve le pays.

Les tunisiens sont indisciplinés et ingouvernables.
Les gens considèrent que les règles et les lois ne les concernent pas' chacun fait à sa tête et se fiche du reste'?'.

Les peuples indisciplinés et ingouvernables sont ainsi. C'est un système qui crée des individus incapables de se protéger.
Il n'y a pas d'autres alternatives que la politique du bâton pour dresser les inconscients et les irresponsables.
DHEJ
Architecte et justice...
a posté le 21-07-2021 à 17:49
Voire politique!

Quelle solution architecturale pour sortir nos institutions de ce chaos?

La constitution est une architecture!
retraité
d'accord avec cet analyse
a posté le 21-07-2021 à 16:11
dire la vérité au peuple et agir efficacement c'est le devoir de tout gouvernant responsable ce génocide de la population tunisienne est orchestré par les gouvernants actuels avec l'appui et le soutien et la bénédiction du gourou des islamistes et leurs alliés voyous
SidiBou
Le génocide des politiques
a posté le 21-07-2021 à 14:16
La question se pose: Quel gouvernement est responsable de ce génocide?
Le précédent a été obligé de démissionner par pressions des frères et de Ghannouchi , et le présent sous domination de Ghannouchi, car depuis le début de l'épidémie plus de trois ministres ont été nommés au ministère de la santé qui ne pouvaient pas prendre , en temps voulu, la bonne décision par manque de soutien politique.
Ce génocide est sur le dos de Ghannouchi et consorts.
Démolition man
Rien de sera plus comme avant
a posté le 21-07-2021 à 14:09
Vous avez bien raison de préciser monsieur, que rien ne sera plus voie avant.
Est ce que les tunisiens pourront demain faire confiance aux politiques?
Est ce que les tunisiens vont pardonner aux crapules incompétents, qui ont favorisé un intérêt personnel ou partisan au détriment de on intérêt général et de la vie des citoyens ?
Comment cette défaillance sera aperçue par les organisations internationales et les bailleurs de fonds ?
Est ce que les tours opérateurs et les touriste européen va choisir la Tunisie comme destination demain après cette défaillance du système de santé ?