alexametrics
lundi 20 septembre 2021
Heure de Tunis : 21:22
SUR LE FIL
En photos : De longues files d’attente devant les centres de vaccination
20/07/2021 | 13:01
3 min
En photos : De longues files d’attente devant les centres de vaccination

 

Des citoyens se sont rendus, mardi 20 juillet 2021, massivement aux centres de vaccination à travers le pays, pour se faire vacciner. Il faut dire qu’ils attendaient leur tour depuis le début de la campagne de vaccination.

 

Centre d'El Menzah I


 

Malgré les festivités de Aïd Al Idha et leur sacralité, les Tunisiens ont mis de côté leurs agneaux et le méchoui, pour se faire vacciner. Ainsi, de longues files d’attente ont été observées devant les centres, les intéressés étant venus en famille ou entre amis, attendant patiemment leur tour. Tous venus profiter de l’occasion de se vacciner contre le Covid-19 qui fait de plus en plus de victimes chaque jour.

 

Centre de La Marsa

 


Centre de l'Ariana


 

La veille, le ministre Santé, Faouzi Mehdi, avait annoncé l’ouverture de 29 centres de vaccinations durant les deux jours de l’Aïd El Idha pour les Tunisiens âgés de plus de 18 ans. Ceux-ci peuvent se rendre sans rendez-vous dans les centres de vaccination de 13h à 19h mardi et de 8h à 19h mercredi.

Rappelons que les lits de réanimation et d’oxygène sont presque saturés au niveau national. Onze gouvernorats affichent un taux d’occupation des services de réanimation égale ou supérieur à 100%. Cinq gouvernorats enregistrent un taux d’occupation des lits d’oxygène supérieur à 100%.

 

Centre de Radès


 

Le 18 juillet 2021, le gouvernement a décidé de réquisitionner les cliniques privées.

En outre, le pays enregistre un manque important d’oxygène. Plusieurs hôpitaux ont lancé un cri de détresse durant le week-end du 17-18 juillet 2021, à cause de la pénurie, la consommation ayant dépassé les 240.000 litres par jour.

 

Centre de Mohamed V


 

Salle couverte à Hammam Sousse 


 

 

Centre de Bizerte


 

Le ministère de la Santé a annoncé dans son bilan du lundi 19 juillet 2021 que 2.520 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés sur 8.240 tests réalisés. 117 nouveaux décès ont été notifiés le 18 juillet, dont 33 survenus durant les dernières 24 heures.

Le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie atteint 17.644 depuis le début de la pandémie.

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

I.N

20/07/2021 | 13:01
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Indigné
Ca m'atristre
a posté le 20-07-2021 à 21:34
Ces files d'attente sont la preuve que tout le monde veut se faire vacciner. Mais le citoyen a du attendre que le gouvernement mendie auprès de nos voisins qui eux ont été prévenants. Et quand les vaccins gratos arrivent le gouvernement lance des invitations a tout va parce-qu'il n'a aucune expérience et aucun bon sens dans ses décisions.
Allah lé tberek lel7oukema.
Virtuel
Amateurisme
a posté le 20-07-2021 à 17:33
Il faut revenir a l ancien systeme.: ciblage, programmation et convocation ciblees..
SuperMario
Responsables incompétents
a posté le 20-07-2021 à 14:12
Un événement très mal organisé! décision prise à la hâte. Il y aurai du etre bien planifié, avec enregistrement et rendez-vous!
Petit x
Espérons que l'heure du réveil du peuple a sonné: Vaut mieux tard que jamais...
a posté le 20-07-2021 à 13:58
Enfin, le gouvernement et le peuple tunisiens, n'ont bougé leurs culs qu'une fois la situation est devenue dramatique et que la mort avait envahi tout coin de rue et à vue d'oeil SVP;

Espérons que ça ne soit pas trop tard et comme on l'aurait dit en arabe:
"BA3ID MA T'KHEDH CHRA MOUKEHLA".

Pauvre Tunisie, le chemin reste encore long, mais vaut mieux tard que jamais...

Khelil
Vaccintion aid
a posté le 20-07-2021 à 13:31
Ce ministre de la sante ou plutot des catastrophes n'a pas manque une autre fois de se moquer de nous. Allez voir les files d'attentes dans les centres qui, apparemment ne peuvent satisfaire q'un nombre limite de citoyens. Dans le centre de ben arous avant 13h , 1000 personnes seulement ont ete retenues pour le vaccin. Les quelques milliers d'autres personnes, surtout des jeunes, sont rentres chez eux frustres et furieux contre leur pays et leur gouvernement.