alexametrics
vendredi 25 juin 2021
Heure de Tunis : 05:28
SUR LE FIL
Hamma Hammami rend un vibrant hommage à Hichem Djaït
07/06/2021 | 18:02
2 min
Hamma Hammami rend un vibrant hommage à Hichem Djaït

 

Le leader de gauche Hamma Hammami a rendu un vibrant hommage au grand écrivain et penseur spécialiste de l'histoire islamique, Hichem Djaït, décédé le 1er juin à l'âge de 86 ans et inhumé dans une quasi indifférence jeudi dernier.

 

En voici quelques extraits :  

 

… La grande majorité de nos sociétés rejette encore la rationalité comme méthode pour appréhender leur histoire religieuse et politique, la transposer à la réalité et la relativiser. Cela limite les perspectives de leur développement et cède la place aux fraudeurs, aux charlatans et à ceux qui font de la religion leur fonds de commerce pour les gouverner et anéantir la pensée critique en leur sein.

Lorsqu'un intellectuel de grande envergure disparaît, j'ai le sentiment qu'un des piliers de l’édifice spirituel de notre société s'est effondré. Mais l’espoir demeure, incarné en les disciples du maître, pour restaurer les colonnes et entretenir la bâtisse.

Hichem Djaït a évoqué un jour, avec une grande amertume, qu'il avait été « humilié » dans sa patrie, mais l'histoire a montré que l'oppression des nations ne dure jamais et qu’arrive inéluctablement le jour où elles se retournent vers leurs grands pour les honorer et leur rendre grâce.

La même situation, l’ont vécue la plupart des érudits de notre histoire, surtout durant les époques sombres où la libre pensée et ses symboles étaient massacrés. D’ d'Ibn al-Muqaffa en passant par al-Ma'arri à Ibn Rushd et Ibn Khaldoun, Djaït racontait à ses étudiants comment les érudits étaient marginalisés dans sa Tunisie natale jusqu'à ce qu'il soit contraint lui-même à la quitter. Cela privait nos sociétés d'une des conditions les plus importantes de leur développement.

 

Dans notre histoire contemporaine, la « civilisation pétrodollar » et la « culture de l'ignorance sacrée » jouent toujours ce même rôle. Mais des gens comme Hichem Djaït ne meurent pas, ils continuent de vivre, sont éternels et ressuscitent dans les grands tournants de l'histoire.

Tahar Haddad est mort le cœur serré et seulement dix personnes ont assisté à ses funérailles. Il a ressuscité au bout de quelques années pour devenir le pionnier de la libération des femmes, tandis que ceux qui l’ont insulté et humilié sont tombés dans l’oubli.

Hichem Djaït demeurera vivant et immortel avec le grand héritage qu'il a laissé. Et cela est l'immortalité de l'âme…

 

L'intégralité du texte en langue arabe à consulter ici

 

 

 

 

 

07/06/2021 | 18:02
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mêmepaspeur
Bel hommage
a posté le 07-06-2021 à 21:34
Même mal traduit de l'arabe vers le français dans l'article qui en rend compte, l'hommage rendu à l'illustre disparu Hichem Djaïtn reste un bel hommage bien mérité !
Et cela honore aussi son auteur. . .
MPP.