alexametrics
vendredi 25 juin 2021
Heure de Tunis : 04:41
SUR LE FIL
Les députés Qalb Tounes entament un sit-in au bureau du juge d’instruction du Pôle économique et financier
07/06/2021 | 15:18
2 min
Les députés Qalb Tounes entament un sit-in au bureau du juge d’instruction du Pôle économique et financier

 

Les députés Qalb Tounes ont entamé, lundi 7 juin 2021, un sit-in ouvert au bureau du juge d’instruction du Pôle économique et financier en compagnie du président du parti, Nabil Karoui, qui y a comparu ce matin.

Les députés protestent contre la détention abusive du président du parti qui s’est vu refuser ses demandes de libération alors que les délais légaux de la détention préventive ont été largement dépassés.

 

D’après le comité de défense de Nabil Karoui, on lui a présenté un PV antidaté, du 5 mai 2021, annonçant la reconduction de son mandat de dépôt de quatre mois supplémentaires. Vu que la procédure est illégale et que le PV en question aurait dû lui être présenté avant ou à la date du 5 mai et non un mois plus tard, Nabil Karoui a refusé de signer ce document. Il a également annoncé devant le juge qu’il entame une grève de la faim pour dénoncer ces procédures illégales et cette infraction flagrante aux lois du pays.

 

En parallèle, son comité de défense a entamé les procédures à la cour de cassation pour invalider la décision de la chambre des mises en accusation de mercredi dernier. La chambre a décidé de refuser la libération de Nabil Karoui et a demandé au juge d’instruction de régulariser la situation. Or, d’après le comité de défense, on ne peut pas régulariser une situation a posteriori.

 

Selon l’article 85 du code de procédure pénale, la période de détention préventive est limitée à six mois soit 180 jours. Elle ne peut être prolongée (de deux fois quatre mois) que si elle est renouvelée dans les délais légaux, c'est-à-dire avant le 4 mai 2021. Or nous sommes le 7 juin et c’est aujourd’hui seulement que le juge d’instruction a décidé de prolonger la durée de détention, c'est-à-dire plus d’un mois après. Le comité de défense du prévenu crie depuis plus d’un mois à l’injustice et rappelle que la détention est illégale, les juges ne veulent rien entendre et refusent d’appliquer la loi, d’après le comité.

 

M.B.Z

 

 

 

 

07/06/2021 | 15:18
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Lol
Avec un député nahdaoui
a posté le 08-06-2021 à 14:04
Un député nahdaoui les accompagne...
@Ghazi karoui, la demande de levée de ton immunité est toujours bloquée chez le gouvernement mechichi depuis janvier ?
DHEJ
Ils ont dit ...
a posté le 08-06-2021 à 12:28
Que la Tunisie a vécu une révolution qui a balayée:

Le pouvoir législatif,

Le pouvoir exécutif


Espérant instaurer la DEMOCRATIE d'après les inepties de Yadh BEN ACHOUR

mais le "merdolation" a épargné le POUVOIR JUIDICIAIRE cause de tous le maux du pays.


J'espère que ce sit-in va enfoncer cette "ROBE NOIRE" tenue de la veuve!

adel
Tels députés ...
a posté le 08-06-2021 à 11:54
... tel peuple
aldo
==== LE FRERE DE makrouna blalit DEMANDER PAR LE TRIBUNAL ====
a posté le 08-06-2021 à 11:36
guide la manif et devant un tribunal YA BOUGALB ---- elle est ou la mchichon ? ah pardon vous avez dit c'est l'heure de cirage de pompes du ghanouchien el kharbecha .
Macaron
l'?tat de droit, l'indépendance de la Justice
a posté le 08-06-2021 à 10:45
Les babouins font mine d'ignorer ce que cela veut dire. Alors, ils font du grabuge et scander leur prétendue exemption de justice.
A l'évidence, le passe-passe des macaronis n'aura servi à rien.
Au suivant !
takilas
Nahdha cherche n'importe quoi pour restreindre le respect du peuple tunisien à Abir Moussi
a posté le 07-06-2021 à 20:56
Ils savent que Abir Moussi va sauver la Tunisie incessamment.
C'est fini pour nahdha malgré leur cinéma.
Zorro
Il ne manquait plus que ça !
a posté le 07-06-2021 à 17:14
Un site-in au bureau du juge d'instruction ? On aura tout vu! En plus NK est un détenu, sa place est en prison et non dans le bureau du juge d'instruction, donc il faut le déloger par la police et le ramener dans sa cellule sans discussion. Pour le reste le traitement doit être le même : les déloger par la force et les accuser d'occupation de lieu représentant l'autorité judiciaire sinon où est hibet idawla, à moins que tout celà soit orchestré et préparé par je ne sais qui pour le faire libérer.
R
Bled de5la fi 7it
a posté le 07-06-2021 à 15:59
Chaque jour on entend des news plus surrealiste que la veille . Un sit in dans un bureau de juge , une premiere dans la galaxie . Ce qui est clair , cest la difference de traitement entre les differents partis politiques . La justice doit etre libre et independante .
Abir
appel à mchichi
a posté le 07-06-2021 à 15:42
n'oublie pas de leur envoyer tes policiers parallèle kwanjias, il ne faut pas faire double poids double mesure