alexametrics
dimanche 11 avril 2021
Heure de Tunis : 14:24
SUR LE FIL
Sortie d’ENI et de Shell de la Tunisie : réaction du ministère
01/04/2021 | 15:07
2 min
Sortie d’ENI et de Shell de la Tunisie : réaction du ministère

 

Les deux sociétés pétrolières, présentes en Tunisie, Eni et Shell, n’ont pas formulé de demandes officielles pour quitter le pays, a affirmé, ce jeudi 1er avril 2021, Rachid Ben Dali le directeur général des hydrocarbures au sein du ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Mines en réponse aux interrogations des journalistes en réaction aux rumeurs circulant sur le sujet.

 

M. Ben Dali a ainsi expliqué, lors d’une conférence de presse tenue le jour même, que la société italienne Eni avait exprimé sa volonté de quitter ses activités pétrolières en Tunisie et de s’orienter vers le bio et le renouvelable : elle s’est dite prête à investir dans les énergies renouvelables et dans le bio fuel via le sucre de canne.

Le DG a indiqué que la politique d’Eni en Tunisie en ce qui concerne les hydrocarbures entre dans le cadre d’une stratégie globale de la société italienne : se concentrer sur des puits de grande capacité, ce qui est nullement le cas en Tunisie.

 

S’agissant de Shell, le ministère a pris contact avec la société suite aux rumeurs circulant sur son intention de partir et à un haut niveau l’information a été démentie.

« Dans la dernière réunion en date avec Shell (la veille), la société a affirmé qu’elle n’avait pas l’intention de vendre ses parts ni à un investisseur étranger, ni à des banques, ni à des groupes : elle n’a pas l’intention de vendre ses activités en Tunisie dans les concessions de Hasdrubal et de Miskar », a déclaré M. Ben Dali.

 

En ce qui concerne la sortie des entreprises pétrolières présentes en Tunisie, Rachid Ben Dali a souligné qu’elles ont le droit de quitter le pays mais à certaines conditions : n’importe quelle entreprise qui désire entrer en Tunisie doit remplir, selon le Code des Hydrocarbures trois conditions : la capacité financière, la capacité technique, et de bonnes relations diplomatiques. Les nouveaux acquéreurs devront ainsi remplir ces conditions ainsi que les mêmes engagements de leurs prédécesseurs. Et de rappeler que personne ne sort avant de laisser sa place à un autre.

 

Autre information de taille, la société pétrolière espagnole Repsol s’intéresse à la Tunisie : elle a demandé des data room dans neuf blocs, a précisé Abdelwaheb Khamassi, PDG de l'Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (Etap).

 

« On veut que de grandes entreprises s’installent en Tunisie et on doit pour ça mettre en place le climat entreprenarial et social en plus de l’attractivité du sous-sol tunisien », a souligné Rachid Ben Dali. M. Khamassi a expliqué que les problèmes sociaux enregistrés dans certaines concessions entravent l’activité pétrolière parfois même la partie tunisienne plus que ses partenaires, le pays ayant besoin de production et de ressources fiscales qui accompagnent l’activité. Il a indiqué dans ce cadre que l’arrêt du Kamour a coûté 300 millions de dinars de perte, qui aurait pu être plus conséquente s’il n’y avait pas de infrastructures de stockage et la limitation de l’arrêt de la concession de Nawara.

 

Imen Nouira

 

01/04/2021 | 15:07
2 min
Suivez-nous
Commentaires
kouini
tunisie
a posté le 02-04-2021 à 20:54
pauvre pays tu serait rester français tu serait un des plus beau pays au monde regarde aujourdhui tu est une poubelle
URMAX
... pauvre écervelé ! ... ceci est une insulte à tout ceux qui sont morts pour la libération et l'indépendance de notre Nation et Mère Patrie
a posté le à 22:03
IL n'y a pas à dire :
Les anciennes générations étaient bien plus patriotiques que ces jeunes, gâtés et irresponsabilisés par leurs parents décadents, ayant préférer abandoner l'ordre et la discipline, au profit de la "dolce vita" ...
Voilà où nous en sommes de nos jours :
On dénigre sa Nation ... mais on n'a pas le courage de se remettre soi-même en question : Ais-je correctement agi pour le bien de ma Patrie .pour que son économie se redresse ?
Ne touchez pas à notre Nation ... mais vous pouvez critiquer notre peuple d'aujourd'hui ...
TunisienLucide
Paroles, paroles, paroles...
a posté le 02-04-2021 à 14:04
Pauvre Rachid Ben Dali qu'on oblige à jouer les pompiers et qui doit s'exécuter passant au choix pour un larbin ou un menteur...
Toutes les personnes qui travaillent de près ou de loin dans le secteur pétrolier en Tunisie savent que la volonté de départ d'Eni et de Shell est réelle et ancienne...
Si ces deux majors sont encore présentes en Tunisie, c'est uniquement parce qu'elles peinent à trouver un acheteur c'est dire l'attractivité de la Tunisie...

Quand Abdelwaheb Khamassi qui ose prétendre que l'impact du blocage de Kamour a été limité grâce aux infrastructures de stockage et la limitation de l'arrêt de la concession de Nawara, c'est la cerise sur le gâteau de l'incompétence et de l'amateurisme...
Nephentes
@CARTHAGE
a posté le 02-04-2021 à 13:11
Vous avez raison de souligner l'anciennete de la présence de l'ENI; c'est un mauvais signe qui ne trompe pas

la productivité la competivite et le climat des affaires en Tunisie sont dignes d'un pays comme le quart monde a l'instar de l'Afghanistan ou de la Somalie

Mais cela ne date pas d'hier; les islamistes et l'UGTT n'ont fait qu'empirer et poursuivre la descente aux enfers

De plus il evident que ce peuple ne veut pas travailler gagner son pain dignement a la sueur de son front
Carthage Libre
L'alliance des ISLAMO-FACHOS-GAUCHISTES a DETRUIT notre pays.
a posté le 02-04-2021 à 11:10
L'ENI est la plus ancienne en tunisie ; son premier patron, Matteo, a TOUT fait pour aider notre économie, car il aimait sincèrement la Tunisie ; d'aileurs, il a toujours cédé 50% de ses parts, et même après sa disparition dans les années 60 c'est toujours le cas.

Mais les islamo-khommejs-gauchistes ne l'entendent pas de cette oreille.

Ils viennent de détruire leurs PROPRES familles, mettre au chomage des milliers de gens de la région et donner un coup dur à notre Superbe économie nationale et l'image de notre pays dans le monde.
Monia
ravage prémonté
a posté le à 13:27
il fallait s'y attendre... Bien d'accord avec vous sur tout la ligne...
Nephentes
Une reputation internationale de clochards
a posté le 02-04-2021 à 08:13
Ces zozos du ministère minimisent un retrait de deux multinationales majeures dans le domaine de l'energie non renouvelable et surtout non renouvelable

Les abrutis

C'est toute la destination Tunisie qui est perçue comme un no man's land

A cause d'une mentalité de fainéants bon a riens parasites qui a submerge tous les secteurs d'activite grace a l'UGTT et la corruption

Et ces clowns répugnants de faire comme si de rien n'etait
Letranger
t'as raison...
a posté le à 10:27
Vous n'avez même pas besoin de les foutre dehors comme des Français, ils partent ou partiront d'eux même, quel qu'en soit le prix.
Parce qu'à un moment donné, trop c'est trop et les pertes réelles sont supérieures aux espérances.
Mais ne dramatisons pas, nous sommes tous dans le même sac, dans peu de décennies, le monde sera Musulman avec des Emirs, des Mosquées des lapidations les cinq prières quotidiennes obligatoires, etc.
Pour être plus clair, vous observez, généralement de l'extérieur, l'islamisation de vos pays, nous subissons la même chose chez nous avec la collaboration de non Arabo- Musulmans dont on se demande bien où peut être leur intérêt.

Ce sont nos Harkis en quelques sortes.
Nephentes
@ L'Etranger
a posté le à 11:31
ne soyez pas trop pessimiste : l'islamisme n'en a plus pour longtemps

Le travail le sérieux la foi dans le progrès ca paie figurez vous

Les parasites islamomerdeux qui ont bouscule votre societe ne pourront pas constituer un obstacle au développement durable de l'Europe en general et de la France en particulier

pour peu que vous sachiez distinguer les bons arabes utiles a votre croissance - ils et elles sont de pus en plus nombreux- de la merde islamiste - de plus en plus marginalisee-

Pour revenir a mon pays la Tunisie y a pas photo

Malgré le fait que ma famille a combattu en toute légitimité l'occupation française j'admet sans difficulté que les Francais ont legue a ce pays, a l'insu de leur plein gré, une civilisation efficiente et propice a un développement rapide

65 apres c'est une obscenite

Meme si cela va en choquer beaucoup l'accord de libre association avec la France en 1955 propose par De Gaulle était une perspective interessante

perspective peu glorieuse mais intéressante le temps que les Français achevent de civiliser la majeure partie de ce pays

mes propos sont peut être celui d'un pauvre type mais je suis issu de l'education française et je m'entete a affirmer que le substrat fondamental des populations maghrébines - elite urbaine traditionnelle exceptee- est a des années lumières du substrat de sociétés modernes productives

Imaginons un instant que les Francais eussent occupe une terre vierge en 1884 ; je vous laisse le soin de decrire ce qu'aurait ete la Tunisie en 2020

Laa voila c'est dit



Carthage Libre
Ravhed Khriji va nous sortir ses MILLIARDS pour remplacer cette catastrophe pour notre économie nationale za3ma ?
a posté le 01-04-2021 à 23:13
VIVE LA TUNISIE des KHOMMEJS KHWENJIAS.

Vive les "REVOLUTIONNAIRE" KHOMMEJS SALAFISTES TERRORISTES qui les ont renvoyé.

Voilà. Tout est dit. Et vous continuez à voter les KHOMMEJS KHWENJIAS TFOUHHH A3LIKOM ya Klebs.
URMAX
Et ce n'est que le début ... ils ont raison de partir ...
a posté le 01-04-2021 à 20:46
Peuple de grévistes, mentalité de grévistes paresseux.
Pas trop vite le matin et doucement le soir.
...
Contents ?
Salauds de syndicalistes !
Grace à vos conneries, il y aura des centaines de postes de travail en moins dans notre pays.
...
Si un jour nous avons faim, nous demanderons à l'UGTT de payer les salaires.
A4
Questions:
a posté le 01-04-2021 à 17:40
Et pourquoi voulez-vous qu'ils restent ?
Pour mener leurs sociétés à la faillite ?
Rien ne les oblige à vous suivre sur la voie de l'autodestruction !!!
Tunisino
Winou Khobzi
a posté le 01-04-2021 à 15:59
Dans une république culturelle qui n'a aucun projet sauf le populisme pour se faire plaire aux pauvres tunisiens qui sont arnaquables à tous les coups, et où on se demande toujours winou pitrouli, winou milhi, en diabolisant les investisseurs, on risque de finir avec un winou khobzi!
zaqaf
Miserable
a posté le 01-04-2021 à 15:31
Les 2 multinationales avaient un plan de développement en Tunisie pour les 15 prochaines années. Elles avaient averti les autorités que si le gouvernement s'entetait a appliquer les accords du Kamour elles cesseraient leurs activités. Je vous laisse juge de la reaction de nos autorités