alexametrics
dimanche 11 avril 2021
Heure de Tunis : 13:57
SUR LE FIL
Faouzi Mehdi : Des ministres veulent se faire vacciner mais Hichem Mechichi insiste sur le respect des priorités
31/03/2021 | 09:27
2 min
Faouzi Mehdi : Des ministres veulent se faire vacciner mais Hichem Mechichi insiste sur le respect des priorités

Le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, a indiqué, dans une interview accordée au journal Assabah et publié ce mercredi 31 mars 2021, que 51 mille Tunisiens, entre cadres de la santé et simples citoyens, ont été vaccinés depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination le 13 mars.

 

Sur la question de savoir s’il a été contacté par des politiciens souhaitant bénéficier du vaccin, le ministre de la Santé a répondu en ces termes : « Non, je n’ai pas été contacté, cela dit les ministres veulent se faire vacciner surtout que nombre d’entre eux a déjà été malade mais le chef du gouvernement Hichem Mechichi insiste pour que les priorités soient respectées. Le chef de l’Etat veut aussi se faire vacciner mais pour la symbolique nous voulons que le président fasse son vaccin avant de vacciner les autres. Kaïs Saïed veut se rendre dans un centre et se faire vacciner comme tout citoyen, ce qui nécessite une certaine logistique. Le président de l’ARP sera contacté quand on aura vacciné le président de la République ».

 

Concernant la situation politique actuelle et la crise suscitée par le remaniement de janvier dernier, Faouzi Mehdi a souligné qu’il ne sait pas qui l’avait désigné en tant que ministre lorsque le gouvernement de Hichem Mechichi avait été formé, précisant qu’en tant que militaire il s’est vu proposer le poste de ministre et n’a pas pu le décliner.

 

« Je suis très loin des tiraillements politiques, le remaniement a eu lieu en pleine crise du Covid-19 et je ne peux pas abandonner mon poste, nous sommes en guerre contre l’épidémie, c’est tout ce qui m’importe, je fais mon travail et ce qu’il faut pour sauver la vie des Tunisiens » a-t-il poursuivi.

Le ministre de la Santé a enfin confié qu’il est solidaire avec gouvernement et qu’il ne se mêle pas du conflit entre le chef de l’Etat et le chef du gouvernement, assurant que cette crise n’a en rien entravé son travail et qu’il bénéficie toujours du soutien du président de la République et du chef du gouvernement pour accomplir sa mission dans les meilleures conditions.

 

M.B.Z

 

 

 

 

 

 

 

31/03/2021 | 09:27
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisino
Assez
a posté le 31-03-2021 à 10:08
Assez de médiocrité! Par qui les priorités ont-ils été décidés, certainement par des médiocres, car les hauts responsables de l'Etat n'ont pas le droit aux maladies pour ne pas perturber son bon fonctionnement. Espèces de nuls, vous avez réduit l'Etat à une plaisanterie!
boulima
tarananni
a posté le 31-03-2021 à 09:57
avec quel droit il parle au nom du président? pfff
Gaddour
vive les vaccins
a posté le 31-03-2021 à 09:39
Si Ferchichi démissionne ça veut dire qu'il est sous l'influence de l'aile droite du PDL qui a été Yousséfiste au début de la révolution puis a abandonné ses objectifs lors de du départ de Moncef Marzoughi. Mais RG lui tient par la barbichette les défenseurs de Nabil Karoui à savoir le courant moderniste de Tayar Tounsi qui a abandonné Abir moussi après Kasbah 2, sauf que si on croit les déclarations de Recoba et Slim Ben Hmidène seul l'article 58 alinéa c de la constitution permet a KS de refuser la nomination de ministres qui n'ont pas eu le 1/56 em du nombre de votants à l'ARP, et ça KS fait semblant de ne pas le savoir pour laisser le parlement le temps de désigner le porte parole qui lui ne va pas fouiner dans la constitution, et surtout ne vas pas critiquer les modérés qui ne sont pas contre ceux qui ne s'opposent pas a Nahdha comme les chefs de l'UGTT d'avant 2013 et qui après retournerons la veste. Donc si on résume laissons Qalb tounes fusionner avec l'aile gauche d'el Watad et une fois fait, la situation sera plus claire pour nos députés qui réclamerons une réunion tripartite entre Qalb tounes ,Majless el choura et tahya tounes avec l'aval bien sur de Ferchichi et des ministres qui n'ont pas encore prêté serment et en tenant au courant bien sur Fakhfakh. Sauf si KS oppose son véto, et pour cela il a 26 jours pour le faire après l'avis écrit de l'huissier de justice de la commission parlementaire chargée des élections, et dans ce cas seul Mehdi Jomaa restera dans la course sauf si Bouchlaka vote blanc.